Clôture Paris : la BCE propulse le CAC40 au-dessus des 5.500 points

Clôture Paris : la BCE propulse le CAC40 au-dessus des 5.500 points
bourse

Boursier.com, publié le jeudi 14 juin 2018 à 18h00

LA TENDANCE

Le CAC40, dans le rouge en matinée, pénalisé initialement par les annonces de la Fed hier soir, a bondi de 1,39% ce jeudi après-midi, dans le sillage des déclarations de la BCE, finissant ainsi sa course au-dessus des 5.500 points, à 5.528 pts ! Si les annonces de Mario Draghi sont globalement ressorties conformes aux attentes, le fait que la Banque centrale européenne s'engage à garder ses taux à leurs niveaux actuels au moins jusqu'à l'été 2019 a agréablement surpris les investisseurs. L'euro a rechuté pour sa part sous 1,17$. Aux Etats-Unis, Wall Street hésite actuellement, malgré des ventes de détail US plus solides que prévu le mois dernier. Le Nasdaq s'oriente néanmoins vers de nouveaux sommets. Pour mémoire, la Fed a rehaussé, comme prévu, le taux des fed funds hier soir, tout en soulignant qu'elle prévoyait désormais quatre hausses sur 2018, contre trois jusqu'ici.

ECO ET DEVISES

La Banque centrale européenne vient, comme attendu, de laisser ses taux directeurs inchangés au terme de sa réunion de politique monétaire du 14 juin. Le Conseil des gouverneurs s'attend désormais à ce que les taux directeurs de la BCE restent à leurs niveaux actuels au moins jusqu'à l'été 2019 et, en tout cas, aussi longtemps que nécessaire pour assurer une évolution de l'inflation conforme aux anticipations actuelles d'un ajustement durable. Le rythme mensuel des rachats d'actifs est également confirmé à 30 milliards d'euros. En revanche, le Conseil des gouverneurs prévoit désormais qu'après septembre 2018, sous réserve de données confirmant ses perspectives d'inflation à moyen terme, le rythme mensuel des achats nets d'actifs sera réduit à 15 milliards d'euros jusqu'à la fin du mois de décembre 2018 et que les achats nets prendront alors fin.

D'après le rapport gouvernemental du jour aux États-Unis, les ventes de détail du mois de mai 2018 sont ressorties en augmentation de 0,8% en comparaison du mois antérieur, contre un consensus de place de +0,4% et une lecture (révisée en hausse) de +0,4% en avril. Les ventes de détail considérées hors automobile se sont même appréciées de 0,9%, contre +0,5% de consensus de place et +0,4% en avril 2018. Enfin, les ventes hors automobile et essence ont progressé de 0,8% par rapport au mois précédent, contre +0,4% de consensus.

Sur le front de l'emploi cette fois, les inscriptions hebdomadaires au chômage pour la semaine close le 9 juin se sont établies au nombre de 218.000, contre 225.000 de consensus. Ainsi, les inscriptions déclinent de 4.000 en comparaison de la semaine antérieure. La moyenne à quatre semaines ressort à environ 224.250.

Enfin, les prix à l'import du mois de mai 2018 sont ressortis en augmentation de 0,6% par rapport au mois antérieur, contre +0,5% de consensus et +0,6% un mois avant. Les prix à l'export ont également progressé de 0,6% par rapport au mois précédent, contre +0,3% de consensus. En glissement annuel, les prix à l'import grimpent de 4,3% et les prix à l'export de 4,9%.

En France, l'indice des prix à la consommation a bel et bien accéléré en mai, affichant une hausse de 0,4% sur un mois, après un ralentissement en avril (+0,2%). Cette progression plus soutenue s'explique par celle des prix des produits énergétiques (+2,0% après +0,9%), de l'alimentation (+0,9% après +0,1%) et des produits manufacturés (+0,3% après +0,1%), souligne l'Insee. Les prix des services augmentent au même rythme que le mois précédent (+0,1%) et ceux du tabac reculent de 0,6% après une stabilité en avril. Corrigés des variations saisonnières, les prix à la consommation accélèrent à +0,3% après +0,1% en avril. L'inflation annuelle atteint quant à elle 2%, soit 0,4 point de plus que le mois précédent.

Enfin, la production industrielle, en Chine, a progressé de 6,8% en mai sur un an, un peu moins qu'attendu, tandis que la croissance des investissements en actifs fixes a ralenti beaucoup plus nettement que prévu, à 6,1% pendant les cinq premiers mois de l'année, selon des données officielles publiées jeudi.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1636$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 66,5$ et le Brent s'affiche à 76$.

VALEURS EN HAUSSE

* Cellnovo bondit de 11,9%. Le groupe vient en effet d'annoncer la commercialisation des premières cartouches d'insuline produites à grande-échelle dans l'usine de Flex à Althofen, en Autriche.

* Atos (+5,3%). HSBC a remonté de 125 à 145 euros son objectif sur le groupe de services informatiques, en restant à l'achat. Le même broker a revalorisé Capgemini (+1,5%) à 140 euros, pour une opinion positive inchangée.

* Sur le CAC40, Airbus monte aussi de 4,3% avec PSA Groupe (+3%) ou encore Engie (+2,4%).

* Groupe Partouche (+2,8%) affiche un chiffre d'affaires consolidé en progression de +2,9% au cours des 6 premiers mois (à fin avril) de l'exercice en cours. Il s'établit à 211,3 millions d'euros (205,4 ME en 2017). La bonne tenue de l'activité du groupe s'appuie sur un Produit Brut des Jeux en hausse de +1,9%, liée notamment au nouveau casino de La Ciotat (+3,7 ME) et au développement des paris sportifs (+2,9 ME).

* Groupe Gorgé (+2,6%). Sa filiale Vigians a remporté auprès de Dupont de Nemours un contrat de plusieurs millions d'euros.

* Engie monte de 2,4%. L'énergéticien a indiqué mercredi qu'une sortie partielle ou complète de l'Etat de son capital n'aurait lieu qu'une fois que le groupe aura annoncé ses perspectives à long terme, fin 2018, ce qui permettrait à l'opération de se dérouler "dans les meilleures conditions".

* Kering (+1,8%). Tomas Maier, le directeur de la création de Bottega Veneta, quitte ses fonctions. Il avait rejoint la Maison italienne en 2001. "En s'appuyant sur le savoir-faire exceptionnel de la Maison, Tomas Maier a été l'artisan de sa renaissance. Grâce à sa vision créative, Bottega Veneta incarne la quintessence d'un luxe discret et sophistiqué", estime-t-on au sein de la maison de luxe.

* Schneider Electric (+1,5%) a lancé une émission obligataire EMTN (Euro Medium Term Note) de 750 millions d'euros à 9 ans avec un taux fixe de 1,375% pour le coupon. Cette transaction permet au Groupe d'améliorer le profil de maturité de sa dette tout en continuant de réduire le coût de sa dette.

* Renault (+1,4%). Carlos Ghosn quittera probablement son poste de PDG de Renault avant la fin de son mandat en 2022, rapporte jeudi le Financial Times.

* Dassault Aviation gagne 1,4%. L'avionneur bénéficie du soutien de Credit Suisse. Le broker helvétique a porté de 1.715 à 1.850 euros son objectif sur le dossier qu'il conseille toujours à 'renforcer'.

VALEURS EN BAISSE

* Fnac Darty cède encore 3,5% après avoir déjà perdu 1,5% hier.

* Eramet (-2,1%). Le conseil d'administration du groupe australien Mineral Deposits Limited a conseillé jeudi à ses actionnaires de rejeter la nouvelle offre d'achat de ses titres formulée par Eramet, estimant qu'elle sous-valorisait encore la société.

* Soitec (-1,9%) a dévoilé un chiffre d'affaires de l'exercice 2017-2018 de 310,6 ME en hausse de 26% et de +31% à taux de change constants par rapport à l'exercice précédent. Le résultat opérationnel courant progresse de 143% pour s'établir à 67,4 ME, soit 21,7% du chiffre d'affaires contre 11,3% du chiffre d'affaires pour l'exercice 2016-2017. La société a enregistré un produit d'impôt net de 17,5 millions d'euros. Ce montant comprend un produit d'impôt différé de 25,4 millions d'euros lié à la reconnaissance d'un impôt différé actif au titre de déficits fiscaux reportables. En conséquence, Soitec a enregistré un résultat net après impôt des activités poursuivies de 92,1 millions d'euros au titre de l'exercice 2017-2018, contre 7,2 millions d'euros pour l'exercice fiscal précédent.

* Teleperformance perd 0,9%. HSBC a dégradé la valeur d''achat' à 'conserver' en visant un cours de 150 euros.

* ADP (-0,9%) a atteint un sommet boursier historique hier soir. Après la clôture, le groupe a dévoilé ses chiffres de trafic pour le mois de mai. En mai 2018, le trafic de Paris Aéroport (Groupe ADP) est en ressorti hausse de 2,1% par rapport au mois de mai 2017 avec 9 millions de passagers accueillis, dont 6,1 millions à Paris-Charles de Gaulle (+2,1%) et 2,9 millions à Paris-Orly (+2,1% également).

* Sur le CAC40, Solvay perd 0,1% avec Société Générale (-0,1%) ou encore Danone (-0,6%).

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.