Clôture Paris : la correction se poursuit

Clôture Paris : la correction se poursuit©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 27 octobre 2020 à 18h00

LA TENDANCE

Le CAC40 a de nouveau perdu 1,77%, de retour à 4.730 points en clôture ce mardi, alors que la situation sanitaire continue de se dégrader rapidement en Europe et de façon plus générale dans l'hémisphère nord. En France, on devrait être fixé d'ici demain soir sur les nouvelles restrictions sanitaires qui pourraient déboucher sur des mesures de reconfinement. La Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) a d'ailleurs alerté ce mardi sur les conséquences économiques et sociales qu'aurait toute mesure d'un nouveau confinement total ou partiel pour les entreprises...

ECO ET DEVISES

Les commandes de biens durables aux États-Unis pour le mois de septembre 2020 sont ressorties en augmentation de 1,9% en comparaison du mois antérieur, contre un consensus de +0,4% et après un gain de 0,5% un mois plus tôt. Hors transport, les commandes se sont améliorées de 0,8% par rapport au mois d'août, contre un consensus de +0,4% et après une hausse de 0,6% sur le mois précédent.
L'indice manufacturier de la Fed de Richmond pour octobre, qui vient également d'être publié, s'est établi à 29, contre 18 de consensus et 21 un mois avant. Il traduit donc une forte accélération de l'activité manufacturière dans la région.

Les opérateurs demeurent toutefois très prudents face aux nouvelles mesures restrictives en place ou attendues des deux côtés de l'Atlantique afin de tenter de ralentir la propagation du coronavirus. De plus, les incertitudes aux Etats-Unis sur le plan de relance qui ne devrait pas intervenir avant l'élection présidentielle pèsent aussi sur les marchés. En attendant, l'euro campe sur les 1,1830/$. Le pétrole remonte un peu sur les 41$ le brent.

VALEURS EN HAUSSE

Genomic s'emballe encore de 25%, suivi de Valneva (+5%) et de Transgene (+4%) avec Ubisoft recommandé par certains analystes.

Atari : +4% avec Lumibird

Transgene (+4%) a annoncé les résultats détaillés de l'essai de Phase 1b/2 de TG4001, un vaccin thérapeutique ciblant le HPV16, en combinaison avec avelumab (BAVENCIO), un anticorps anti-PD-L1 humain, chez des patients présentant des tumeurs HPV16-positives métastatiques et/ou récidivantes.

Coface (+3%) a oublié un résultat opérationnel de 98,1 millions d'euros pour les 9 premiers mois de l'exercice, en baisse (-43,7%) par rapport à l'année précédente. Il bénéficie à hauteur de 7 ME de l'impact positif des schémas gouvernementaux. Sur le 3e trimestre 2020, cet impact est négatif pour 1 ME.

Capgemini s'adjuge plus de 2%, la SSII ayant fait état d'un rebond plus fort que prévu de son activité au troisième trimestre qui devrait lui permettre d'atteindre le haut de la fourchette de ses objectifs financiers pour 2020. Le groupe a ainsi vu son chiffre d'affaires progresser de 18,4% à taux de changes constants sur les trois mois clos fin septembre, à 4,008 milliards d'euros. Sur la même base, les revenus avaient grimpé de 13,4% au deuxième trimestre et de 2,3% au premier. Le marché était positionné à 3,96 MdsE. "Ce trimestre, qui s'est révélé meilleur qu'anticipé, a été marqué par une nette amélioration de la performance par rapport au deuxième trimestre, visible sur l'ensemble de nos régions et de nos métiers", commente le directeur général de Capgemini, Aiman Ezzat. "Nous anticipons donc que le quatrième trimestre confirme cette tendance favorable, avec une nouvelle amélioration qui devrait cependant s'avérer limitée compte tenu de l'évolution récente de la situation sanitaire". Pour 2020, le management table sur une croissance de son chiffre d'affaires à taux de changes constants comprise entre 12,5% et 14,0% et sur une marge opérationnelle attendue en contraction entre 0,6 point et 0,9 point par rapport aux 12,3% atteints en 2019. Capgemini prévoit également pour cette année une génération de free cash-flow organique supérieure à 900 ME.

Europcar : +1,5% avec Suez, Eramet, Euronext

SEB avance aussi de 1,5% au lendemain de son point trimestriel. Le spécialiste du petit électroménager a vu ses ventes internes rebondir de 4,4% au troisième trimestre, à 1,797 milliard d'euros, alors que le résultat opérationnel d'activité a atteint 221 ME, contre 178 ME en 2019. Le groupe anticipe, pour l'ensemble de l'année, un recul de 5% à 6% de ses ventes et de 25% à 30% de son résultat opérationnel à changes et périmètre constant. Portzamparc évoque une très bonne publication sur les volumes, malheureusement gâchée par les changes. La maison de bourse passe néanmoins de 'conserver' à 'renforcer' sur le dossier en visant 160 euros.

L'Oreal : +0,5% avec FDJ, Edenred, Neurones

VALEURS EN BAISSE

Maisons du Monde : -16% sur les craintes d'un reconfinement

Geci : -14% avec Showroomprivé (-12%) et Technicolor (-10%)

Gensight : -9% avec Voluntis, SMCP

Rallye : -8% suivi de TF1, Solocal, Elis

Klepierre : -7% avec Balyo, Chargeurs, Renault (-6,5%), AKKA et TechnipFMC

Bouygues : -6% suivi de 2CRSI

CGG : -5% avec Beneteau, Cie des Alpes, Natixis, SG, CNP, Sodexo, M6 et Stef

Lagardere : -4% avec Thales, Scor, Crédit Agricole

Total (-3,2%), via sa filiale Total Quadran dédiée au développement et à la production d'énergie renouvelable en France, a remporté 67 mégawatts-crête (MWc) de projets photovoltaïques installés au sol et en ombrières, 20% des volumes attribués lors de la huitième période de l'appel d'offres de la CRE. Total consolide ainsi sa position de second développeur solaire en France avec 606 MW de projets sur l'ensemble des tranches des appel d'offres. La majeure partie des sites remportés seront développés sur des sites dégradés tel que des carrières et d'anciens sites industriels. Parmi ces projets, trois d'entre eux font partie du programme de solarisation des sites de Total.

Orange cède 2%. L'opérateur télécoms peut compter sur le soutien de Morgan Stanley qui a rehaussé à 'pondération en ligne' sa recommandation sur la valeur tout en ajustant son objectif de 11 à 11,5 euros. Une combinaison de hausses de prix et de réductions d'OPEX pourrait contribuer à limiter la baisse de l'Ebitda d'Orange au troisième trimestre, affirme MS, qui augmente ses estimations de cash-flow libre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.