Clôture Paris : la semaine commence mal...

Clôture Paris : la semaine commence mal...
marchés financiers, crise 9 août 2007 subprimes

Boursier.com, publié le lundi 19 mars 2018 à 18h00

LA TENDANCE

La semaine commence mal en Bourse. Le CAC40 a chuté de 1,13% ce lundi, à 5.222 points en clôture. Déjà mal orienté en début de séance, l'indice parisien a amplifié ses pertes dans l'après-midi, dans le sillage de Wall Street. Les investisseurs, toujours perturbés par un Donald Trump particulièrement actif en ce moment, se montrent par ailleurs prudents à la veille du début de la réunion monétaire de la Fed aux Etats-Unis, qui devrait, sauf surprise, se conclure sur une nouvelle hausse du taux des Fed Funds. A Wall Street, Facebook chute et plombe le secteur technologique ce lundi, avec le scandale Cambridge Analytica, une affaire d'exploitation inappropriée de données qui pourrait concerner des dizaines de millions d'utilisateurs...

ECO ET DEVISES

L'Union européenne et le Royaume-Uni ont trouvé une base d'arrangement transitoire sur les modalités du Brexit. Le négociateur en chef communautaire, Michel Barnier, a confirmé qu'une étape décisive avait été franchie avec cet accord sur la période de transition de 21 mois qui précèdera la sortie effective de la Grande-Bretagne de l'UE. La nouvelle d'une avancée significative avait été éventée en matinée par le ministre irlandais des affaires étrangères. La question de la frontière nord-irlandaise n'as pas encore été tranchée, mais elle devra l'être avant la mouture finale. L'accord transitoire permet notamment de garantir la libre-circulation des citoyens de l'UE durant ce laps de temps et devrait réduire les craintes sur l'année 2019.

La zone euro a enregistré en janvier 2018 un excédent commercial de 3,3 milliards d'euros contre un déficit de 1,4 MdE un an plus tôt. Selon les premières estimations d'Eurostat, les exportations se sont établies à 178,6 MdsE, en hausse de 9,1%, alors que les importations ont atteint 175,4 MdsE, en hausse de 6,3%. Le consensus tablait sur un excédent beaucoup plus important, à plus de 22 MdsE.

Le président américain a annoncé samedi sur Twitter le limogeage d'Andrew McCabe, ancien directeur adjoint du FBI, qui était toujours employé par l'agence après avoir quitté en janvier ses fonctions de numéro deux. McCabe a été viré par Jeff Sessions, ministre de la Justice. Il aurait fallu seulement deux jours de plus à McCabe pour profiter pleinement de ses avantages de retraite. Le ministère de la justice a évoqué une 'mauvaise conduite de McCabe', sans entrer plus dans les détails. Évidemment, les observateurs font le rapprochement avec le rôle de McCabe en tant que témoin dans l'enquête visant à établir une éventuelle obstruction de Trump à l'enquête russe.

Le président américain s'en est également pris ce week-end au procureur Robert Mueller, qui enquête sur la possible collusion entre l'équipe de campagne de Trump et la Russie. Dans un tweet envoyé dimanche, Trump se demande "pourquoi l'équipe Mueller comporte 13 Démocrates endurcis, dont d'importants partisans d'Hillary la malhonnête, et zéro Républicain ?" Donald Trump constate qu'un autre démocrate a récemment rejoint l'équipe. "Est-ce que quelqu'un pense que c'est juste ? Et pourtant, il n'y a AUCUNE COLLUSION!", insiste encore le président sur son réseau social préféré...

La Fed tiendra demain mardi et mercredi sa réunion de politique monétaire, qui devrait se conclure par un relèvement des taux d'un quart de point (probabilité de... 94,4% d'un taux rehaussé entre 1,5 et 1,75% sur les fonds fédéraux, selon l'outil FedWatch du CME Group). La conférence de presse du nouveau président de la Fed Jerome Powell, sa première à ce poste, est très attendue. Elle permettra, mercredi soir, de tenter de décrypter les intentions de la Fed pour le reste de 2018. Trois tours de vis d'un quart de point sont pour l'heure anticipés par une majeure partie des économistes. Néanmoins, certains craignent une poussée de l'inflation qui contraindrait la Banque à une quatrième hausse des taux cette année.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,2327$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 62,1$ et le Brent s'affiche à 66,2$.

VALEURS EN HAUSSE

* Valneva (+3,8%) passe son candidat vaccin contre la maladie de Lyme en phase II.

* Belle séance pour Publicis (+2%) qui passe la barre des 59 Euros.

* Figeac Aéro (+1,5%) a fait de la Chine un choix d'implantation stratégique et annonce ce matin avoir signé une convention avec Shandong Nanshan Aluminium, un des leaders de la production d'aluminium. En vue : la création d'une unité de production en Joint-Venture en Chine destinée à concevoir et produire des pièces en aluminium pour une large gamme d'applications aéronautiques.

* AccorHotels rebondit de 1,4% ce lundi, après avoir enregistré plusieurs séances consécutives de recul.

* Société Générale gagne 0,9%. La banque a confirmé ce matin qu'elle négocie activement avec les autorités américaines pour trouver une porte de sortie dans les enquêtes sur le LIBOR et la Libye. La banque "est entrée dans une phase de discussions plus actives avec ces autorités américaines dans le but de mettre un terme à ces deux dossiers dans les prochaines semaines", a-t-elle indiqué dans un communiqué.

* Air France KLM (+0,9%). Le PDG estime que la compagnie ne peut aller au-delà des propositions déjà faites aux salariés, qui menacent de faire grève les 23 et 30 mars prochain. Le transporteur se dirige sans doute vers un conflit social dur.

* Carrefour (+0,1%) bénéficie peu du relèvement de recommandation de la Deutsche Bank, de vendre à conserver.

VALEURS EN BAISSE

* Catana Group (-11,4%) lance une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription de 5 ME pour accompagner l'accélération de son développement. La période de souscription des actions nouvelles sera ouverte du 23 mars au 9 avril 2018 inclus.

* Nexans (-4,9%) va devoir trouver un nouveau directeur général. Le câblier a annoncé au cours du weekend qu'Arnaud Poupart-Lafarge souhaite cesser "au plus vite ses fonctions pour des raisons personnelles". Il assurera cependant une transition jusqu'au 30 septembre prochain au plus tard.

* Klépierre (-3,9%). La foncière française a proposé 615 pence par action (près de 5 milliards de livres) pour racheter son homologue britannique Hammerson, qui a repoussé l'offre. Hammerson négocie actuellement un rapprochement avec son compatriote Intu.

* ArcelorMittal chute de 3,3% sur le CAC40 ce lundi, suivi par STMicroelectronics (-1,6%) ou encore Axa (-2%).

* Total (-2%) a obtenu deux concessions à Abu Dhabi, 20% dans Umm Shaif & Nasr et de 5% de Lower Zakum, pour 1,45 milliard de dollars, représentant un coût d'accès aux réserves de l'ordre de 1 dollar par baril. Ces participations apportent à Total une production de 80.000 barils par jour en 2018.

* Kering (-1%). Le groupe de luxe aurait économisé environ 2,5 MdsE d'impôts depuis 2002, "pour l'essentiel au préjudice du fisc italien", via sa filiale Gucci, selon 'Mediapart'. La société a réagi en rappelant qu'elle s'acquitte de ses impôts en Suisse et que ce modèle est connu des autorités fiscales. Il y a quelques mois, la presse transalpine avait déjà fait état de ce montage.

* Saint-Gobain (-0,4%) se renforce en Italie avec l'acquisition de Logli Massimo, spécialiste de systèmes et accessoires pour la fixation et l'assemblage de parois vitrées. Fondée en 1989, la société emploie aujourd'hui près de 60 personnes.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU