Clôture Paris : le CAC 40 chute sous les 5.000 points !

Clôture Paris : le CAC 40 chute sous les 5.000 points !
marchés financiers, crise 9 août 2007 subprimes

Boursier.com, publié le lundi 19 novembre 2018 à 18h00

LA TENDANCE

Le CAC 40 a perdu 0,79% ce lundi, à 4.985 points en clôture. La séance a été principalement marquée par la chute du titre Renault sur fond de scandale rattrapant son dirigeant, Carlos Ghosn... Vallourec et Technicolor connaissent également des chutes impressionnantes. Les opérateurs resteront par ailleurs attentifs cette semaine aux commentaires de la Chine et de Donald Trump concernant les négociations commerciales, alors que le président américain rencontrera le Président chinois Xi Jinping à la fin du mois en marge du sommet argentin du G20. Les négociations autour du Brexit resteront également sous le feu des projecteurs. Outre-Atlantique, Wall Street perd aussi du terrain actuellement, plombé par les craintes d'un ralentissement économique et par le nouveau coup de mou d'Apple, en attendant Thanksgiving et le Black Friday en fin de semaine...

ECO ET DEVISES

L'indice du marché immobilier américain de la NAHB - National Association of Home Builders - est ressorti très largement inférieur aux attentes de marché ce lundi, à 60 pour le mois de novembre 2018, contre 67 de consensus de place et 68 un mois avant. Il s'agit donc d'une franche déception, alors que l'indicateur était attendu quasiment stable en comparaison du mois antérieur.

La Chine est disposée à conclure un accord commercial avec les Etats-Unis, a affirmé vendredi le président américain Donald Trump, estimant qu'il ne serait peut-être pas nécessaire d'imposer des taxes douanières supplémentaires sur les marchandises chinoises. "La Chine veut conclure un accord. Ils ont envoyé une liste, une longue liste, de ce qu'ils sont disposés à faire" pour parvenir à un compromis, a-t-il révélé devant des journalistes en marge de la signature, à la Maison Blanche, d'une loi sur la cybersécurité. "Pour moi, ce n'est pas encore acceptable", a-t-il cependant tempéré en insistant sur la nécessité d'obtenir un "accord réciproque". Le président américain a répété qu'il était optimiste sur la possibilité d'équilibrer les échanges entre les Etats-Unis et la Chine.

"Nous avons imposé des tarifs douaniers sur 250 milliards de dollars de marchandises chinoises et des taxes sur 267 milliards de dollars additionnels sont prêtes si nous le souhaitons. Nous pourrions ne pas le faire", a-t-il dit... Le locataire de la Maison Blanche a répété que "la Chine a profité des Etats-Unis pendant de longues années" en lui vendant bien plus de produits qu'elle n'en achetait. Il a souligné que les Etats-Unis "ont aidé à créer la Chine telle que nous la connaissons aujourd'hui".

Cependant, le Vice-Président américain Mike Pence a douché les espoirs des marchés, affirmant de son côté que les tarifs douaniers ne s'arrêteraient pas, à moins que la Chine ne modifie ses pratiques. Le sommet de l'organisation de Coopération économique pour l'Asie-Pacifique (APEC) qui se tenait durant le week-end en Papouasie-Nouvelle-Guinée, a plus globalement été l'occasion d'échanges musclés entre Pence et le Président chinois Xi Jinping - qui doit rencontrer Trump à la fin du mois en marge du sommet argentin du G20. Pour la première fois, l'APEC n'est d'ailleurs pas parvenue à un accord sur un communiqué conjoint. La Chine s'est en effet opposée à la volonté de Washington d'inscrire dans le communiqué la nécessité de réformer l'OMC...

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1450$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 56,2$ et le Brent s'affiche à 66$.

VALEURS EN HAUSSE

* Nexans s'adjuge 1,8%. Le groupe a remporté un contrat d'un montant supérieur à 150 millions d'euros afin d'aider Orsted à produire l'électricité d'origine éolienne offshore la plus économique à ce jour. Le projet porte sur la fourniture d'un système sous-marin de plus de 200 km de câbles d'exportation CAHT (courant alternatif haute tension) de 245 kV, destiné à la section du parc éolien Hornsea 2 proche de la côte. Situé en mer du Nord, à environ 89 km de la côte anglaise du Yorkshire, le parc éolien offshore de 1,4 GW sera le plus grand du monde une fois en service. Le volet 2 du projet Hornsea produira suffisamment d'électricité pour alimenter plus de 1,3 million de foyers. Orsted est entré dans la phase de construction du projet, dont l'achèvement est prévu pour 2022. Les câbles destinés au projet Hornsea 2 seront fabriqués par le site de Nexans Norvège à Halden.

* Genfit (+1,8%) a annoncé son intention de procéder à une offre au public de ses actions ordinaires, sous la forme d'American Depositary Shares (les "ADSs"), aux États-Unis et a soumis confidentiellement un projet de document d'enregistrement (Form F-1) auprès de l'U.S. Securities and Exchange Commission. Le calendrier, le nombre d'actions nouvelles ordinaires et d'ADSs et ainsi que le prix des actions nouvelles ordinaires et des ADSs à émettre dans le cadre de l'offre au public et du placement privé envisagés n'ont pas encore été déterminés...

* Bouygues (+0,7%). Le groupe avait confirmé en fin de semaine dernière viser cette année un résultat opérationnel courant "stable ou en légère baisse" par rapport à 2017.

* Sur le CAC40, Axa monte aussi de 0,3% avec STMicroelectronics (+0,1%) et Valeo (+0,4%).

VALEURS EN BAISSE

* Vallourec s'effondre de 27,3% sous les 2 euros après avoir déjà décroché de 32% vendredi dans le sillage d'une publication inquiétante. Les analystes continuent logiquement à revoir leur copie sur le dossier à l'image de Kepler Cheuvreux qui passe d''acheter' à 'conserver' tout en coupant sa cible de 7 à 3,4 euros. La SocGen dégrade pour sa part d''acheter' à vendre' son opinion sur le spécialiste du tube sans soudure, alors que l'objectif de cours est réduit de 5,57 à 2,28 euros.

* Technicolor (-16,3%) envisagerait plusieurs options dont une mise en vente totale ou partielle de sa division 'maison connectée'. Le spécialiste des technologies de l'image souffre en raison notamment des difficultés de sa division "Maison connectée", qui produit des boîtiers de connexion, frappée de plein fouet par l'augmentation du prix des puces mémoires. Selon Reuters, Technicolor discute depuis des mois avec d'autres sociétés et des groupes de capital-investissement, dont l'américain Bain Capital, à propos d'une mise en vente ou d'une fusion avec un concurrent.

* Archos cède 11,4% et passe sous 0,4 euro.

* Renault plonge de 8,4%. Selon le quotidien nippon 'Asahi', Carlos Ghosn aurait été arrêté au Japon pour violations présumées de la loi financière locale. Le patron de Renault-Nissan est notamment soupçonné d'avoir sous-estimé sa rémunération lors de déclarations financières. Selon Reuters, le dirigeant a accepté de collaborer avec la justice. La pression semble clairement s'accroître sur Carlos Ghosn. Nissan vient en effet de confirmer que le dirigeant avait sous-estimé ses revenus pendant plusieurs années. L'enquête interne menée par le groupe nippon a révélé que C.Ghosn a commis "de nombreux autres actes inappropriés", tels que l'utilisation personnelle de biens de la société. Le directeur délégué, Greg Kelly, est également profondément impliqué dans cette affaire. Le PDG de Nissan, Hiroto Saikawa, va proposer au conseil d'administration de destituer le dirigeant de son poste de président du CA. Muet depuis ce matin et la confirmation, par son partenaire Nissan, des accusations visant Carlos Ghosn, PDG du constructeur au losange, Renault annonce que son "Conseil d'Administration se réunira au plus vite". "Dans l'attente d'informations précises émanant de Carlos Ghosn, les Administrateurs consultés expriment leur attachement à la défense de l'intérêt du groupe Renault dans l'Alliance", ajoute la firme dans un bref communiqué.

* Après deux séances consécutives de rebond, Dassault Systemes reperd 3,2%.

* LVMH perd aussi 1,9% avec Kering (-1,8%) ou encore Hermes International (-1,6%).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.