Clôture Paris : le CAC 40 repart à la hausse

Clôture Paris : le CAC 40 repart à la hausse©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 13 novembre 2018 à 18h00

LA TENDANCE

Malgré le fort recul de Wall Street hier, le CAC 40 a regagné 0,85% ce mardi, à 5.101 points en clôture, après trois séances consécutives dans le rouge. Les craintes entourant le secteur technologique étaient venues lundi s'ajouter aux inquiétudes générales des investisseurs sur le commerce, la croissance mondiale et les risques politiques en Europe, en raison des avertissements de trois des fournisseurs d'Apple. Aujourd'hui, à Paris, c'est le secteur du luxe qui a principalement soutenu la tendance, tandis que les valeurs pétrolières ont été chahutées par le plongeon des cours de l'or noir, d'environ 4%... Wall Street tente pour sa part de se reprendre actuellement, avec notamment un rebond de plus de 1% pour le Nasdaq.

ECO ET DEVISES

L'Arabie saoudite, exportateur pétrolier majeur et leader de l'OPEP, a annoncé une réduction programmée de sa production pétrolière pour le mois de décembre. Le Ministre saoudien de l'énergie (Khaled al-Faleh) a ainsi annoncé qu'il prévoyait de réduire de 500.000 barils / jour son offre de pétrole aux marchés mondiaux au mois de décembre. L'Irak et le Koweït - également membres de l'OPEP -, ainsi que d'autres exportateurs, pourraient aussi considérer des réductions de leurs offres l'an prochain. Suite à la réunion JMMC (Joint Ministerial Monitoring Committee) OPEP / non-OPEP d'Abou Dabi, l'Arabie a également expliqué que les analyses montraient le besoin d'une réduction de production chiffrée à 1 million de barils / jour. La Russie a demandé en revanche à l'OPEP et à ses partenaires de réagir avec modération. Les autorités russes mettent ainsi en garde contre des décisions trop hâtives. "Espérons que l'Arabie saoudite et l'OPEP ne réduiront pas leurs productions de pétrole. Les prix du pétrole devraient être beaucoup plus bas au regard de l'offre!", a pour sa part affirmé hier soir Donald Trump sur Twitter.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1287$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 57,4$ et le Brent s'affiche à 67,3$.

VALEURS EN HAUSSE

* Elior Group (+9,9%) a annoncé une revue des options stratégiques relatives à ses activités de restauration de concession regroupées au sein de sa filiale Areas. Cette revue, qui pourrait se traduire par une séparation d'Areas du reste du Groupe, vise à accélérer le développement de chacune de ses activités et à créer de la valeur pour les actionnaires d'Elior Group.

* Devoteam (+4,2%) relevé son objectif de chiffre d'affaires annuel à 650 ME, soit près de 27% de croissance par rapport à 2017. Cet objectif reflète une croissance organique entre 17 et 18% avec un effet change défavorable de 0,6% pour une contribution des acquisitions (nette des cessions) entre 9 et 10%. Devoteam confirme son objectif de marge d'exploitation à plus de 11% du chiffre d'affaires sur l'année 2018.

* STMicroelectronics se reprend et monte de 3,4% après 4 séances consécutives de correction.

* Kering gagne 3,1% . La banque d'affaires américaine Morgan Stnaley avait remonté hier de 420 à 440 euros sa 'fair value' sur la maison mère de Gucci en réaffirmant son conseil "pondération en ligne", faute de potentiel d'appréciation suffisant pour une opinion plus agressive. Hermes International prend aussi 2,5% avec LVMH (+2,3%).

* Après 3 séances consécutives dans le rouge, Saint-Gobain gagne de son côté 1,5%.

VALEURS EN BAISSE

* Orpea perd 5%. Ce reflux est à mettre en perspective avec le changement d'opinion du Crédit Suisse. Le bureau d'analyse helvétique vient de dégrader sa recommandation sur le gestionnaire de maisons de retraite et d'établissements de traitement de la dépendance des personnes âgées de "surperformance" à "neutre", en réduisant au passage son objectif de cours de 125 à 110 euros.

* Les valeurs pétrolières sont assommées par le nouveau repli du baril. TechnipFMC perd 2,8% avec Total (-1,4%).

* Vallourec perd 2,3% pendant que CGG cède 1,3% et poursuit son impressionnante chute depuis la semaine dernière.

* Sodexo (-0,2%) a annoncé une prise de participation majoritaire dans Pronep, acteur majeur des services d'aide à domicile au Brésil, et renforce ainsi significativement sa présence internationale sur un marché brésilien en pleine croissance. La transaction devrait être finalisée fin novembre 2018.

* LafargeHolcim (-0,1%) a signé, le 12 novembre, un accord avec Semen Indonesia en vue de céder la totalité de sa participation de 80,6% dans Holcim Indonesia, pour une valeur d'entreprise de 1,75 milliard de dollars, sur une base 100%. Semen Indonesia est une importante société de matériaux de construction et le leader du marché en Indonésie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.