Clôture Paris : le CAC hésite, les craintes sur l'inflation persistent

Clôture Paris : le CAC hésite, les craintes sur l'inflation persistent©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 17 mai 2021 à 18h00

La place parisienne termine la journée en retrait, consolidant prudemment, alors que les craintes persistent concernant le risque d'inflation, en particulier outre-Atlantique. L'indice phare parisien, le CAC 40, rend ainsi 0,28% à 6.367 pts. Les opérateurs apprécient toujours le déploiement des vaccins et la perspective de la réouverture de l'économie, mais des éléments adverses persistent, comme ce risque inflationniste, ou encore celui d'une résurgence de l'épidémie avec les variants.

La place parisienne termine la journée en retrait, consolidant prudemment, alors que les craintes persistent concernant le risque d'inflation, en particulier outre-Atlantique. L'indice phare parisien, le CAC 40, rend ainsi 0,28% à 6.367 pts. Les opérateurs apprécient toujours le déploiement des vaccins et la perspective de la réouverture de l'économie, mais des éléments adverses persistent, comme ce risque inflationniste, ou encore celui d'une résurgence de l'épidémie avec les variants.

Wall Street s'affiche également incertain ce lundi à mi-parcours. Le DJIA et le S&P 500 perdent 0,5% environ, alors que le Nasdaq rend 0,8%. Le baril de brut WTI avance de 1,2% sur le Nymex à 66,1$ et le gaz naturel bondit de 6%. L'once d'or progresse de 1,5%. L'indice dollar cède 0,1% face à un panier de devises de référence, tandis que l'euro s'adjuge 0,1% face au billet vert. Le bitcoin abandonne près de 9% sur Bitfinex à 43.700$ environ, suite à un tweet d'Elon Musk semant une fois encore le doute. Le milliardaire, afin de "clarifier la spéculation", affirme pourtant que Tesla n'a pas vendu de BTC...

Les inquiétudes demeurent concernant l'inflation, transitoire ou durable, suite aux chiffres élevés des prix à la consommation et à la production publiés la semaine dernière. Sur les marchés obligataires, le rendement du T-Bond à 10 ans évolue à 1,64% et celui de l'échéance à 30 ans à 2,36% environ.

Dans l'actualité économique à Wall Street ce lundi, l'indice manufacturier Empire State de la Fed de New York pour le mois de mai est ressorti à 24,3, contre 25 de consensus et 26,3 rapporté un mois avant. Cet indice nettement positif signale toujours une forte expansion de l'activité manufacturière dans la région. L'indice du marché immobilier américain de la National Association of Home Builders pour le mois de mai est ressorti à 83, en ligne avec le consensus de place et stable en comparaison du mois antérieur.

En outre, Richard Clarida, vice-président de la Fed, intervient aujourd'hui. Robert Kaplan et Raphael Bostic, présidents des Fed de Dallas et d'Atlanta, sont aussi de la fête avec des interventions également attendues ce jour. Bostic a indiqué que la Fed allait surveiller les prix durant l'été. Clarida, lui aussi, a exprimé sa vigilance face au risque inflationniste. Il souligne l'importance d'avoir des anticipations d'inflation 'bien ancrées'. "Si nous venions à observer des pressions haussières sur les prix ou une inflation menaçant de faire monter les anticipations d'inflation, je ne doute pas que nous utiliserions nos outils".

Ailleurs dans le monde, les statistiques chinoises de la production industrielle, de l'investissement et des ventes de détail sont ressorties inférieures aux attentes, signalant une normalisation après la reprise post-confinement.

Sur le front sanitaire, le risque essentiel demeure les variants du nouveau coronavirus, notamment le variant indien, alors que la situation locale inquiète toujours autant malgré un semblant de baisse du nombre de cas dû sans doute à de moindres tests. Le déploiement des vaccins se poursuit globalement à l'échelle mondiale et quelques bonnes nouvelles sont à noter, en particulier sur le potentiel futur vaccin de Sanofi. Taïwan a pour sa part rehaussé son niveau d'alerte... Walmart ou Starbucks abandonnent aux USA l'exigence du port du masque pour les clients pleinement vaccinés. Plusieurs autres compagnies assouplissent également leurs restrictions.

Dans l'actualité commerciale cette fois, la Maison blanche a annoncé une trêve avec l'Union européenne concernant les tarifs sur les métaux. La trêve partielle concerne les droits de douane sur les métaux, avec par ailleurs l'ouverture de négociations pour tenter de résoudre le problème des surcapacités dans l'acier et l'aluminium dans le monde. La Commission européenne suspend pour six mois au plus son projet de relèvement des taxes sur un certain nombre de produits allant du rouge à lèvres aux chaussures de sport et d'un doublement des droits de douane à 50% sur les importations de bourbon américain, de motos et de bateaux à moteur.

Les USA maintiendront cependant leurs taxes de 25% sur l'acier et de 10% sur l'aluminium, qui s'appliquent également aux importations en provenance de Chine, d'Inde, de Russie, de Turquie, de Norvège et de Suisse.

Concernant les fusions et acquisitions, AT&T a annoncé une combinaison de ses actifs médias avec Discovery Inc.

Sur les marchés du pétrole, Colonial Pipeline a fait état d'un retour à la normale des opérations de son système, même si nombre de zones souffrent encore de pénuries de carburants.

Valeurs en hausse

Europcar Mobility Group poursuit sa revalorisation et grimpe encore de 6,7%.

Valneva prend 5,4% et Navya 4,8%.

Sanofi s'accorde 1,1%. Les données d'essai pivot présentées au Congrès 2021 de l'ATS montrent que Dupixent (dupilumab) réduit significativement les crises d'asthme chez l'enfant et améliore sa fonction respiratoire, précise Sanofi.

Par ailleurs, le groupe a fait part d'une forte réponse immunitaire chez les adultes, toutes tranches d'âge confondues dans le cadre de sa phase II du candidat-vaccin contre la Covid-19. Le candidat-vaccin recombinant avec adjuvant a entraîné la production de concentrations élevées d'anticorps neutralisants à des niveaux comparables à ceux observés chez des personnes qui s'étaient rétablies d'une infection. Une étude pivot internationale de phase III devrait débuter dans les prochaines semaines.

Icade gagne 1,2%, alors que Kempen est repassé à l'achat sur le dossier avec un cours cible de 81 euros.

Novacyt prend 5,9%. Malmené en bourse ces dernières semaines, le groupe annonce que son portefeuille de génotypage SNPsig SARS-CoV-2 par réaction en chaîne par polymérase (PCR) a été inclus dans l'accord-cadre du NHS England pour la détection des variantes préoccupantes (VoC). Novacyt annonce également le lancement de deux nouveaux tests PCR pour détecter les VoC du SARS-CoV-2.

Valeurs en baisse

Sodexo perd 3,7% et Elior 6,6%. Exane BNP Paribas a abaissé son conseil de 'surperformance' à 'neutre' sur Sodexo et réduit de la même manière sa recommandation sur Elior, dans un marché des services et de la restauration collective qui mettra du temps à se remettre.

Arkema cède 0,2%. Bostik renforce son offre d'adhésifs de haute performance aux Etats-Unis avec le projet d'acquisition de la petite firme Edge Adhesives Texas, avec des actifs complémentaires dans le domaine des adhésifs thermofusibles et des rubans auto-adhésifs pour le marché des bâtiments résidentiels.

AXA rend 0,3%. Axa Partners, filiale d'assistance du géant français de l'assurance, a été touchée récemment par une cyberattaque qui a affecté ses opérations informatiques dans plusieurs pays d'Asie, a confirmé dimanche le groupe dans une déclaration.

Veolia abandonne 2,3% et Suez grappille 0,3%. Les deux groupes ont signé un accord de rapprochement, confirmant les termes de l'accord de principe conclu le 11 avril dernier, après approbation de leurs Conseils d'administration respectifs.

Cet accord permet à Veolia d'acquérir les actifs stratégiques nécessaires à son projet de construction du champion mondial de la transformation écologique, tout en garantissant un périmètre industriel et social cohérent et pérenne pour le nouveau Suez, réitère les engagements sociaux pris par Veolia et confirme que le prix d'acquisition par action du Groupe Suez sera relevé à 20,50 euros (coupon attaché).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.