Clôture Paris : le CAC retombe vers les 4.900 pts

Clôture Paris : le CAC retombe vers les 4.900 pts
Trader catastrophé sur le floor du NYSE.

Boursier.com, publié le mardi 18 août 2020 à 18h00

Le CAC 40 est retombé de 0,68% en fin de séance à 4.938 pts, échouant assez lamentablement après avoir très brièvement franchi les 5.000 pts à la mi-journée. Les craintes sanitaires et économiques persistantes pèsent, plombant les tentatives de rebond.

Wall Street s'affiche désormais en ordre dispersé ce mardi, le DJIA cédant 0,2% et le S&P500 grappillant 0,1%, contre un gain de 0,4% environ sur le Nasdaq, au plus haut de son histoire. Les marchés hésitent, dans l'attente notamment du compte rendu de la réunion monétaire de juillet de la Réserve fédérale, qui sera révélé demain. Hier soir, l'indice phare technologique avait grimpé de 1% au plus haut historique, à 11.130 pts. Ce mardi, les marchés, anxieux, ne profitent pas vraiment des bons chiffres des détaillants Walmart et Home Depot, pas plus d'ailleurs que des solides statistiques du logement aux USA.

Selon le rapport gouvernemental du jour aux États-Unis, les mises en chantier de logements du mois de juillet 2020 sont ressorties sur un rythme de 1,496 million, contre 1,24 million de consensus et 1,22 million pour la lecture révisée du mois antérieur. Les permis de construire se sont établis à 1,495 million, contre 1,30 million de consensus et 1,258 million un mois plus tôt.

Le blocage persiste à Washington autour de l'hypothétique nouveau plan de relance. Par ailleurs, les tensions sino-américaines demeurent palpables, après le report des discussions entre Américains et Chinois. Peter Navarro, conseiller au Commerce de Donald Trump, a voulu tout de même assurer que l'accord commercial de 'phase 1' entre les deux pays restait valable.

Du côté des matières premières, le baril de brut WTI perd 0,6% à 42,6$, alors que le Brent cède 0,1% à 45,3$, suite à des informations montrant que les pays de l'Opep ont respecté leurs engagements de réduction de production en juillet.

L'once d'or avance encore de 0,5% à 2.009$, avec l'aversion au risque et "l'effet Warren Buffett" (qui vient d'investir sur Barrick Gold).

L'indice dollar, mesurant les fluctuations du billet vert face à un panier de devises de référence, s'affiche ce jour en retrait de 0,5% et au plus bas de plus de deux ans. L'euro se traite à 1,1923$ (+0,4%).

L'épidémie du nouveau coronavirus poursuit son expansion au niveau mondial. Selon l'Université Johns Hopkins, près de 22 millions de cas ont été confirmés dans le monde depuis l'émergence du virus, pour 775.000 morts. Le nombre de cas confirmés ressort à 5,45 millions aux USA, 3,36 millions au Brésil et 2,7 millions en Inde. Les Etats-Unis dénombrent désormais 170.586 morts, contre 108.536 au Brésil.

L'Organisation mondiale de la santé s'alarme pour sa part de la propagation du virus chez les personnes âgées de 20 à 40 ans, dont beaucoup ne présentent pas de symptômes et qui sont donc susceptibles de transmettre le virus aux plus fragiles. "L'épidémie est en train de changer", a indiqué Takeshi Kasai, directeur régional de l'OMS pour le Pacifique occidental, lors d'une réunion virtuelle. "Les personnes âgées de 20, 30 et 40 ans sont de plus en plus vecteurs de la propagation de l'épidémie. Beaucoup ne savent pas qu'ils sont infectés. Cela accroît le risque de transmission aux plus vulnérables"...

La Russie a fait part ce jour de 4.748 nouveaux cas en 24 heures, pour un total de 932.493 depuis le début de l'épidémie. Il s'agit du quatrième pays le plus touché en nombre de cas. Les autorités locales ont recensé 132 nouveaux décès pour un total de 15.872 morts.

Les Centres américains pour la prévention et le contrôle des maladies (CDC) ont fait état de 654 décès supplémentaires en 24 heures liés au coronavirus. Les CDC ont recensé 41.893 nouveaux cas depuis le précédent décompte, portant le bilan total à 5,4 millions. Le bilan des CDC est établi sur la base de données arrêtées la veille. La rentrée dans les écoles, collèges, lycées et universités américains doit avoir lieu d'ici la fin du mois ou début septembre. En l'absence de directives nationales, certains établissements ont opté pour l'enseignement à distance, d'autres pour le retour en classe, d'autres pour un modèle mixte.

Le Brésil a enregistré 19.373 nouveaux cas et 684 décès supplémentaires liés à l'épidémie au cours des vingt-quatre dernières heures. Le bilan local dépasse les 3,35 millions de cas d'infection, et 108.536 décès ont été recensés selon les données gouvernementales.

La Chine a recensé 22 nouveaux cas en 24 heures - des cas importés selon les autorités. Aucun décès supplémentaire n'a été signalé par la Commission nationale de la Santé. 84.871 cas sont officiellement confirmés dans le pays depuis l'émergence du virus, pour 4.634 décès.

Le nombre de cas confirmés en Allemagne a grimpé à 225.404, 1.390 cas de plus que la veille, selon les données communiquées mardi par l'Institut Robert Koch (RKI). Quatre décès supplémentaires ont été signalés selon RKI, portant le total à 9.236 morts.

La France a enregistré 493 nouveaux cas en 24 heures, ce qui marque une forte baisse par rapport aux jours précédents. SPF en avait recensé plus de 3.000 cas samedi et dimanche, ce qui représentait un niveau inédit depuis la levée du confinement. 4.925 patients atteints du covid sont hospitalisés, 65 de plus que dimanche, dont 384 en réanimation (huit de plus). Le nombre total de décès dus à l'épidémie a augmenté de 19 en 24 heures à 30.429.

Valeurs en hausse

Groupe ADP (+0,3%). Pour juillet 2020, le trafic total du est en baisse de -77,3% par rapport au mois de juillet 2019, avec 6 millions de passagers accueillis dans l'ensemble du réseau d'aéroports gérés. Pour Paris Aéroport seul, le trafic est en baisse de -77,1% par rapport au mois de juillet 2019 avec 2,4 millions de passagers accueillis.

Ailleurs sur le marché, Soitec remonte de 1,2%, Eurofins Scientific de 3% et Wendel de 1,4%. Sanofi et FDJ gagnent plus de 1%...

Valeurs en baisse

Veolia (-2,9%) a conclu un accord avec le groupe Suez (-2,8%) en vue de l'acquisition de sa filiale Suez RV OSIS spécialisée dans l'entretien de réseaux et d'ouvrages d'assainissement et dans les services industriels sur site, majoritairement maintenance et nettoyage industriel. L'accord est matérialisé par une promesse unilatérale d'achat assortie d'une période d'exclusivité de 150 jours devant permettre aux parties de finaliser leur accord. La transaction serait conclue pour un prix de 298 ME. Sa réalisation est subordonnée à la signature des accords définitifs entre les parties.

Accor (-1,2%) fléchit après une dégradation de sa notation de crédit à 'BB+' par l'agence Standard & Poor's, du fait de l'impact de la crise sanitaire sur le secteur du tourisme.

Lagardère (-3,4%) a annoncé lundi la mise en oeuvre d'une nouvelle "feuille de route stratégique" et une évolution de sa gouvernance mais son conseil de surveillance a prolongé de quatre ans le mandat de gérant en commandite d'Arnaud Lagardère, dont la gestion est contestée par une partie des actionnaires.

Mediawan (stable) a trouvé un accord avec son pool de banques pour l'aménagement de sa ligne de crédit de 230 ME. Les changements incluent notamment, entre autres modifications techniques, la suspension du " covenant " de levier (dette nette / EBITDA) pour décembre 2020 et juin 2021 dans un contexte de performance financière détériorée par l'impact du covid-19.

Elis cède 4,5% ce jour, Vallourec 3,4% et Klépierre 3,3%. Mercialys rend plus de 3%. Airbus corrige de 3,1% et Ipsen de 3%.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.