Clôture Paris : le CAC s'affirme en direction des 5.000 pts

Clôture Paris : le CAC s'affirme en direction des 5.000 pts
Trader sur le floor du New York Stock Exchange.

Boursier.com, publié le mercredi 19 août 2020 à 18h00

Le CAC 40 progresse finalement ce soir de 0,79% à 4.977 pts, soutenu par l'excellente tenue de la cote américaine (nouveaux records du Nasdaq et du S&P500). La place parisienne ignore donc cette fois les récurrentes craintes économiques et sanitaires... Les opérateurs seront attentifs ce soir aux Minutes de la dernière réunion monétaire de la Fed.

L'inflation a accéléré dans la zone euro au mois de juillet, selon des données Eurostat. En juillet 2020, mois au cours duquel des mesures de confinement ont continué d'être levées, le taux d'inflation annuel de la zone euro s'est établi à 0,4%, contre 0,3% en juin. Un an auparavant, il était de 1%. Le taux d'inflation annuel de l'Union européenne s'est établi à 0,9% en juillet 2020, contre 0,8% en juin. Un an auparavant, il était de 1,4%. Ces chiffres sont publiés par Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne. Les prix à la consommation dans les 19 pays qui partagent l'euro ont donc progressé de 0,4% selon les normes harmonisées européennes (IPCH), comme en première estimation.

En excluant les éléments volatils (produits alimentaires frais et énergie), l'inflation dans la zone euro a augmenté de 1,3% en juillet, après 1,1% en juin, toujours selon les données d'Eurostat et en ligne avec la première estimation. Ces données confortent le scénario de la BCE excluant la déflation dans l'union monétaire malgré les effets de la crise.

Wall Street passe désormais dans le vert ce mercredi, le DJIA s'accordant 0,3% à mi-parcours et le S&P500 affichant un gain comparable, au plus haut de son histoire. Le Nasdaq s'adjuge aussi 0,3%, également au sommet. Les opérateurs ne s'offusquent donc pas vraiment des tensions sino-américaines. Les détaillants Lowe's et Target ont publié quant à eux d'excellents trimestriels dopés par les ventes en ligne, ce qui confirme la tendance sectorielle générale.

Le baril de brut WTI se stabilise à 43,1$ sur le Nymex, tandis que le Brent de la mer du Nord recule de 0,2% à 45,4$. Selon le dernier rapport du Département à l'Energie sur le sujet, les stocks domestiques américains de brut hors réserve stratégique ont décliné de 1,6 million de barils sur la semaine close au 14 août, alors que les stocks d'essence ont reculé de 3,3 millions de barils. Les stocks de distillés ont augmenté légèrement de 0,2 MB... L'once d'or abandonne 2,1% à 1.971$. L'argent recule de 1,8%. L'indice dollar avance de 0,3% contre un panier de devises de référence. L'euro se traite à 1,19$ (-0,2%).

Trump a affirmé hier qu'il avait repoussé les discussions commerciales avec la Chine. Le dirigeant américain ajoute qu'il... n'a pas envie de parler à Pékin pour le moment. Au cours d'un déplacement à Yuma, Arizona, interrogé sur un éventuel retrait des USA de l'accord commercial de phase un auparavant conclu (en janvier) avec la Chine, le président américain a répondu qu'il verrait. De hauts représentants chinois et américains devaient faire le point samedi sur cet accord de phase 1, mais ces discussions avaient été reportées.

Les tensions entre Washington et Pékin se confirment donc, autour des compagnies chinoises du secteur technologique (Huawei, TikTok, Tencent...) ainsi que sur divers autres sujets politiques et bien évidemment sur la question sanitaire, Trump pointant régulièrement du doigt la responsabilité de la Chine et utilisant l'expression de "virus chinois" à propos du nouveau coronavirus.

Selon l'Université Johns Hopkins, la pandémie a fait désormais 781.932 morts dans le monde pour près de 22,18 millions de cas confirmés. Le nombre de cas confirmés aux USA ressort à 5,49 millions, contre 3,41 millions au Brésil et 2,77 millions en Inde. 171.865 décès sont déplorés aux USA, contre près de 110.000 au Brésil et 57.774 au Mexique.

Le Brésil a enregistré 47.784 nouveaux cas et 1.352 décès en 24 heures selon le ministère de la Santé. Le bilan local dépasse les 3,4 millions de cas pour 109.888 décès.

Les Etats-Unis ont enregistré 520 morts supplémentaires dus au virus en 24 heures, selon les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), qui ont comptabilisé 40.117 cas de plus. Le bilan des CDC est établi sur la base de données arrêtées la veille.

La Chine a recensé 17 nouveaux cas au cours des vingt-quatre dernières heures, selon les autorités locales, qui évoquent des "cas importés". Aucun décès supplémentaire n'a été signalé par la Commission nationale de la Santé en Chine. Selon les données officielles, 84.888 cas ont été confirmés dans le pays depuis l'émergence du virus.

Valeurs en hausse

CIS (+2,4%) étend ses positions dans les secteurs pétrolier et minier en remportant de nouveaux contrats en Algérie et en Russie. En Algérie, où le Groupe CIS est présent depuis près de 15 ans, sa filiale locale a remporté de nouveaux contrats portant sur la gestion hôtelière de deux bases-vie situées dans le Sud algérien. CIS assurera, pour une durée de 3 ans, les services de restauration et d'hôtellerie pour plus de 1.000 personnes. En Russie, où le Groupe opère depuis près de 30 ans, la filiale locale de CIS vient de remporter un appel d'offres auprès d'un des plus grands groupes miniers aurifères russes d'une importante mine d'or située dans l'Extrême-Orient russe. CIS assurera tous les services de restauration et d'hôtellerie de la base-vie pour 600 personnes ainsi que la maintenance technique des installations pour une durée de 3 ans.

Cellectis gagne 6,1%, alors que la firme Citigroup vient de relever son objectif de cours à 32 dollars contre 15 dollars sur l'ADS du groupe biotechnologique, qui développe les premières immunothérapies allogéniques fondées sur des cellules CAR-T, inventant le concept de cellules CAR-T ingéniérées sur étagère et prêtes à l'emploi pour le traitement de patients atteints de cancers.

JC Decaux (+1,9%). Berenberg abaisse son objectif de cours à 20 euros contre 23 euros sur le dossier du géant de la communication extérieure. L'intermédiaire maintient néanmoins sa recommandation d'achat sur la valeur.

Adocia (+1,8%) a reçu l'approbation de BNP, HSBC, LCL et Bpifrance qui lui ont accordé un financement non dilutif sous forme de prêt garanti par l'Etat (PGE) d'un montant total de 7 millions d'euros. Adocia a également obtenu de son partenaire IPF Partners un réaménagement de la dette contractée en 2019 pour un montant total de 15 ME. La société bénéficie d'un différé de paiement des échéances de capital jusqu'en décembre 2021, ce qui représente un décalage de sortie de trésorerie de 12 mois à hauteur de 2 ME.

Lagardère (+1,6%). La holding familiale de Bernard Arnault devrait concrétiser "début septembre" la prise de plus d'un quart du capital de la holding personnelle d'Arnaud Lagardère, une opération renforçant les liens entre le PDG du géant français du luxe LVMH et le gérant du groupe d'édition, de médias et de boutiques d'aéroport, dont la gestion est contestée par une partie des actionnaires, notamment Vivendi et le fonds activiste Amber Capital. "Le conseil d'administration de Financière Agache (filiale de Groupe Arnault) s'est réuni pour approuver l'investissement au sein de Lagardère Capital & Management annoncé le 25 mai 2020", est-il précisé dans un communiqué publié mercredi.

Europlasma (+5,2%) a annoncé la montée en cadence de son usine de traitement des déchets d'amiante Inertam, située à Morcenx-la-Nouvelle dans les Landes. Le protocole de redémarrage de l'usine Inertam a débuté le 1er juillet avec notamment la phase de montée en température progressive qui s'est parfaitement déroulée. Depuis, une phase de réglage et d'optimisation des équipements nouvellement installés a commencé. Elle se poursuivra jusqu'à l'installation d'un 2e four fin 2021.

Kerlink (+8,5%) et Microlink, spécialiste sud-américain des télécommunications, signent un accord de distribution visant à développer l'usage des réseaux LoRaWAN en Colombie et au Pérou, pays en forte croissance IoT. L'accord de distribution porte sur l'ensemble du portefeuille de solutions LoRaWAN de Kerlink, de la vente au support.

Valeurs en baisse

Unibail-Rodamco-Westfield recule encore ce mercredi à 38,5 euros environ (-0,7%), dans un volume particulièrement fourni. Le titre avait décroché déjà de près de 5% hier et lundi, et de 6,6% vendredi. Les opérateurs de centres commerciaux sont en première ligne dans la crise sanitaire, et ont lourdement souffert ces derniers jours. Klépierre perd d'ailleurs aussi 4% ce jour et plus de 14% en quatre séances.

Unibail a accéléré le mouvement sectoriel depuis une semaine, suite à un article de Bloomberg attribuant au groupe l'intention de procéder à une augmentation de capital de 3,5 milliards de dollars (environ 3 milliards d'euros). Bloomberg citait à ce sujet des personnes familières de la question, selon lesquelles URW mènerait des discussions préliminaires avec des conseillers en vue de cette levée potentielle de fonds. URW, dans un communiqué publié dimanche, indiquait avoir "pris connaissance de rumeurs de marché récentes portant sur une éventuelle augmentation de capital".

Le groupe a indiqué son intention de céder 4 MdsE d'actifs sur les deux prochaines années, en complément des 4,8 MdsE de cessions réalisées depuis mi-2018. Le Conseil de Surveillance et le Directoire continuent par ailleurs à évaluer la pertinence de toutes les stratégies à leur disposition pour renforcer la situation financière du groupe...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.