Clôture Paris : le CAC40 baisse, Renault dérape encore...

Clôture Paris : le CAC40 baisse, Renault dérape encore...©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 18 février 2020 à 18h00

LA TENDANCE

Après une séance calme hier en l'absence de Wall Street fermée pour cause de "Journée des Présidents" aux Etats-Unis, le retour aux affaires a été plus délicat ce mardi après un recul assez prononcé des indices asiatiques ce matin. A Paris, le CAC40 cède finalement 0,48% autour à 6.056 points.
Le groupe Apple a averti hier soir qu'il n'atteindrait pas ses prévisions de résultats pour le trimestre clos à fin mars en raison de l'épidémie de coronavirus en Chine, qui affecte lourdement la fabrication de ses iPhones comme la demande pour ses produits... Les économistes continuent de leur côté de revoir leurs prévisions de croissance pour la Chine. Selon S&P Global Ratings, le PIB local devrait croître de 5% en 2020, contre 5,7% prévu avant l'épidémie.

ECO ET DEVISES

Dans l'actualité économique outre-Atlantique ce mardi, l'indice manufacturier Empire State de la Fed de New York pour le mois de février 2020 est ressorti à... 12,9, traduisant une forte accélération de l'activité, alors que le consensus n'était que de 4. Cet indice était de +4,8 en janvier 2020.
L'indice du marché immobilier américain de la National Association of Home Builders pour le mois de février 2020 est ressorti à 74, contre un consensus de place de 75 et un niveau antérieur également situé à 75.

Le coronavirus covid-19, dont le rythme de propagation semble tout de même ralentir, n'en préoccupe pas moins. L'alerte d'Apple montre l'importance des conséquences économiques... Le président sud-coréen a indiqué pour sa part que l'économie du pays était dans une situation d'urgence, du fait de cette même épidémie. Le ministère japonais aux finances a précisé qu'il observait l'impact du virus, après la déception de la veille concernant la croissance du Japon, qui s'est contractée sur un rythme inédit depuis 2014 (-6,3% en rythme annualisé).

Sur le front commercial cette fois, suite à l'accord sino-américain partiel de phase 1, la Chine a annoncé ce mardi qu'elle allait accepter de nouvelles exemptions de droits de douane concernant 696 produits provenant des USA. Cela comprend des produits agricoles et énergétiques (porc, boeuf, soja, GNL...). Il s'agit du troisième cycle d'exemption, un mois après la conclusion de l'accord de phase 1 entre Washington et Pékin.

En Europe, l'indice ZEW allemand a reculé fortement en février. L'indice ressort à 8,7 points après 26,7 en janvier, et contre 21,5 de consensus. L'indice relatif à la situation actuelle s'établit de son côté à -15,7 contre -9,5 le mois précédent et -10,3 de consensus. L'indice ZEW est compilé chaque mois auprès d'environ 350 experts financiers. Il représente la différence entre la portion d'analystes optimistes et la portion d'analystes pessimistes pour le développement économique allemand à 6 mois...
Sur les devises, l'euro recule à 1,0815/$, alors que le pétrole se cale sur les 57$ le Brent.

VALEURS EN HAUSSE

Eutelsat remonte de 4,6% après sa chute sur des avis de brokers plus favorables

FDJ : poursuit sur sa lancée encore en hausse de 3,8% avec BioMerieux au plus haut (+3,5%) et Esi Group qui remonte encore de 3%

Carrefour gagne 3,5%, aidé par Goldman Sachs qui a rehaussé à l''achat' sa recommandation sur le distributeur en visant 20 euros contre 15,9 euros précédemment. La banque américaine affirme que Carrefour offre une croissance accélérée de ses bénéfices et une valorisation attrayante. Carrefour se négocie avec une décote conséquente par rapport au secteur et est presque le détaillant alimentaire le moins cher que le courtier couvre au niveau mondial au niveau du ratio VE/ventes. La croissance à deux chiffres des bénéfices en France en 2019 a marqué la première année complète de croissance des marges d'exploitation nationales depuis 2014. Après une croissance de l'Ebit de 7,5% en 2019, le courtier prévoit une amélioration d'environ 10% cette année...

Ipsen : +3% avec IPSOS, EDF (+2,5%), SES et P&V

Devoteam : +2% avec Somfy et Immobilière Dassault, suivi de Edenred

Engie grimpe de 1,5%. L'actualité autour du groupe industriel énergétique, qui aligne une troisième séance de progression, est marquée par plusieurs notes d'analystes. Si AlphaValue a dégradé le dossier d''acheter' à 'accumuler' tout en ajustant sa cible de 19 à 19,1 euros, Exane BNP Paribas a confirmé son opinion 'surperformer' et sa cible de 18,5 euros, tout comme Bernstein qui vise 16,8 euros. Le marché est globalement très positif sur le dossier. Selon le consensus 'Bloomberg', 19 spécialistes sont en effet actuellement à l'achat, 5 à 'conserver' et aucun à la 'vente'. L'objectif à douze mois est fixé à 16,92 euros.

Orpea : +1% avec Argan, Innate, Eiffage, Getlink, Tarkett, Veolia, Ingenico, Air France KLM.

VALEURS EN BAISSE

Technicolor perd encore plus de 13%. Le titre a perdu plus de 40% depuis l'annonce d'un projet d'augmentation de capital de 300 ME.

Renault : Le début d'année très difficile du marché automobile européen n'arrange par les affaires des constructeurs tricolores, en particulier de Renault qui poursuit sa chute en bourse, au plus bas depuis l'été 2012, encore en baisse de 6%.

Abivax : -5% avec Faurecia et Groupe Open

Vicat : -3,5% avec Eramet

Alstom rend 3%, alors que le groupe a annoncé hier soir la signature d'un protocole d'accord avec Bombardier Inc. et la Caisse de dépôt et placement du Québec en vue de l'acquisition de Bombardier Transport. Les avis de brokers divergent suite à cette nouvelle, qui provoque une correction assez lourde. Deutsche Bank maintient tout de même sa recommandation à 'conserver' et rehausse à 48 euros son objectif. JP Morgan dégrade à 'neutre' et confirme son objectif de 47 euros. Oddo BHF affiche un cours-cible comparable et un avis d'achat. Kepler Cheuvreux dope son objectif de 41 à 54 euros, et conseille de 'conserver'. Exane BNP Paribas maintient enfin son avis à 'surperformance' et sa cible de 51 euros. Sur l'ensemble des spécialistes recensés par Bloomberg, 6 sont acheteurs, contre 10 à conserver et deux à la vente...

Rexel : -2,5% suivi de Valeo, Saint-Gobain, Trigano, M6

TF1 : -2% avec Tikehau, Crédit Agricole, FNAC Darty

CGG (-1,8%) a finalisé l'arrêt définitif de son activité d'acquisition de données sismiques terrestres après la fin du dernier contrat d'acquisition sismique terrestre en Tunisie. Cette annonce, qui intervient après la sortie récente des métiers d'acquisition marine et fond de mer, confirme la mise en oeuvre réussie de la stratégie de CGG de quitter le secteur de l'acquisition de données sismiques.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.