Clôture Paris : le CAC40 chute avec la Turquie

Clôture Paris : le CAC40 chute avec la Turquie©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 10 août 2018 à 18h00

LA TENDANCE

L'état de santé inquiétant de l'économie turque, et notamment la dégringolade de la devise nationale, la surenchère commerciale entre Washington et Pékin, le bras de fer russo-américain sur le dossier Skripal, la mise à l'écart de l'Iran... cela commence à faire beaucoup pour les marchés financiers qui ont chuté ce vendredi. A Paris, le CAC40 a abandonné 1,59% à 5.414 points.
Les marchés craignaient les sanctions américaines contre la Turquie... Elles viennent de tomber ! Le Président américain Donald Trump vient de le confirmer sur le réseau social Twitter : "Je viens d'autoriser un doublement des tarifs sur l'acier et l'aluminium concernant la Turquie, car leur devise, la Livre Turque, chute rapidement face à notre Dollar très fort! L'aluminium sera désormais taxé à 20% et l'acier à 50%. Nos relations avec la Turquie ne sont pas bonnes en ce moment!"

ECO ET DEVISES

Les opérateurs commencent à redouter une contagion de la crise turque au Vieux continent, l'exposition de certains établissements financiers à la livre locale étant surveillée de près par la BCE, selon le Financial Times... Les banques européennes et l'euro font les frais de ces inquiétudes avec un euro qui plonge à 1,14/$ au plus bas depuis un an.
Le président turc Erdogan a appelé cet après-midi le peuple turc à convertir ses dollars ou son or éventuel en livre... La livre turque a perdu jusqu'à 12% de sa valeur ce jour face au dollar, dans l'anticipation des sanctions américaines consécutives à l'échec de négociations pour la libération du pasteur américain Andrew Brunson, soupçonné de terrorisme par la Turquie. Donald Trump avait promis de "larges sanctions" en cas d'échec des discussions, et en l'absence de libération de Brunson. C'est donc chose faite !
Le pétrole reste sous pression lui aussi à 72,70$ le baril Brent.

VALEURS EN HAUSSE

Artprice : +1,7% avec DBV, Boiron et Groupe Gorgé (+2,2%)

NRJ Group : +1% en compagnie de Trigano, Technicolor, Axway, Bourbon

SES : +0,5% avec Technip, Bolloré et Touax

Sanofi : +0,5%. Le laboratoire est soutenu par une note de Citigroup qui a relevé à 'acheter' sa recommandation sur le dossier avec un objectif de cours de 93 euros.

VALEURS EN BAISSE

STM : -5% avec SoiTec dans le secteur des puces

Eramet : -4% suivi de Geci, Vicat et de Casino (-3,5%)

Natixis : -2,2%. Alors que le secteur bancaire dans son ensemble est sous pression avec la Turquie, Deutsche Bank a dégradé la valeur d''achat' à 'conserver'. UBS a enfoncé le clou en réduisant pour sa part son objectif de cours, tout en conservant un avis neutre. BNP Paribas recule de 3%, SG cède 2,5% avec le Crédit Agricole (-2%)

L'Oreal : -2,5% avec Atos et Vallourec

Engie : -2,2%. La filiale brésilienne du groupe réfléchit à une offre sur l'entreprise locale de production d'électricité Companhia Energética de Sao Paulo (CESP), a rapporté à des analystes un dirigeant du groupe français de services aux collectivités, selon l'agence Reuters. Eduardo Sattamini, DG d'Engie Brasil Energia, a précisé que l'entreprise passait actuellement CESP en revue, ajoutant que c'était un "actif intéressant". A la clôture de la bourse jeudi soir, CESP valait 5,26 milliards de reais, soit 1,2 milliard d'euros et Engie Brasil Energia 23,9 milliards de reais.

Eutelsat : -0,9%. L'opérateur satellites a annoncé la vente de sa part dans le satellite Eutelsat 25B à son copropriétaire, Es'hailSat, pour 135 millions d'euros. La cession de cet actif non-stratégique par Eutelsat s'inscrit dans sa stratégie d'optimisation de son portefeuille d'activités, conformément à une politique plus générale visant à maximiser la génération de trésorerie, commente le groupe.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.