Clôture Paris : le CAC40 clôture au-dessus des 6.400 points

Clôture Paris : le CAC40 clôture au-dessus des 6.400 points©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 24 mai 2021 à 18h00

LA TENDANCE

LA TENDANCE

A la clôture ce lundi, le CAC40 s'est inscrit en légère hausse à 6.408 points ce qui correspond à une progression de 0,35%. Le marché a été animé par la reprise de cotation en chute libre de 70% de Solutions30 après les derniers rebondissements sur le dossier. Pour le reste, les initiatives ont été limitées en raison des fêtes de la Pentecôte, même si la plupart des places financières étaient ouvertes aujourd'hui...

ECO ET DEVISES

Dans l'actualité économique, l'indice PMI composite américain du mois de mai est ressorti à 68,1, signalant ainsi une forte expansion de l'activité. L'indice flash manufacturier du mois de mai a été de 61,5, contre un consensus de marché de 60,5. L'indicateur des services a atteint 70,1, contre 64,5 de consensus. En revanche, les reventes de logements existants du mois d'avril sont ressorties au rythme de 5,85 millions, inférieures au consensus de 6,085 millions.

En Europe, les indices d'activité ont aussi confirmé la reprise économique... La croissance de l'activité du secteur privé dans la zone euro a même atteint en mai son rythme le plus élevé depuis plus de trois ans, la forte reprise dans les services venant s'ajouter au dynamisme déjà marqué de l'industrie manufacturière. Ainsi, l'indice PMI "flash" composite, considéré comme un bon baromètre de l'activité économique dans son ensemble, a atteint 56,9 après 53,8 en avril, au plus haut depuis février 2018. L'indice du seul secteur des services a bondi à 55,1 après 50,5 en avril, dépassant nettement le consensus qui le donnait à 52,3. Le PMI flash manufacturier a reculé à 62,8 (après un record de 62,9 en avril), mais il a dépassé les attentes logées à 62,5.

Le Bitcoin reprend une partie du terrain perdu dernièrement en s'établissant ce lundi à 37.600$ après un passage dans la zone symbolique des 30.000$. La principale monnaie virtuelle a ainsi abandonné environ la moitié de sa valeur par rapport à ses records de la mi-avril, touchés autour des 64.000$. Les crypto-monnaies ont été laminées par des mesures d'interdiction de minage prises par la Chine, les acteurs locaux étant en train de plier bagages.
Aux Etats-Unis, l'annonce par l'administration Biden d'un tour de vis fiscal sur les cryptomonnaies n'a pas non plus aidé le secteur, tout comme le revirement brutal d'Elon Musk sur le sujet. Tous les virements en 'cryptos' supérieurs à 10.000$ devront désormais être signalés aux autorités...
A l'inverse, l'or a retrouvé les faveurs des investisseurs en quête de sécurité ces derniers jours. Le métal jaune pointe à 1.885$ l'once, proche de son plus haut niveau depuis début janvier, et vient d'aligner trois semaines de hausse d'affilée.

Les marchés demeurent partagés entre les espoirs de reprise liés à la réouverture des économies, et les craintes relatives à l'inflation. Il semble désormais probable que la Fed discute concrètement de 'tapering' d'ici à la fin de l'année, si l'on en croit le compte-rendu de la dernière réunion de la Fed publié mercredi. Un certain nombre de dirigeants de la Fed ont ainsi jugé "approprié à un moment donné (...) de commencer à discuter d'un projet pour ajuster le rythme des achats d'actifs" si l'économie continue d'afficher des progrès rapides vers les objectifs de la Fed.
Vendredi, le président de la Fed de Philadelphie, Patrick Harker, a été le 2e banquier central américain a se prononcer pour que le débat s'ouvre dès à présent sur une réduction du montant des achats de la Fed. Celle-ci achète actuellement chaque mois 120 milliards de dollars d'obligations sur les marchés, une manne susceptible selon certains experts de contribuer à créer une surchauffe de l'économie et un dérapage inflationniste.
Avant M. Harker, Robert Kaplan, le patron de la Fed de Dallas, a répété plusieurs fois ces derniers jours qu'il était favorable à un débat dès à présent sur la réduction de ce programme massif de rachat d'actifs mis en place en mars 2020 pour lutter contre la récession engendrée par la crise du coronavirus

La BCE pourrait elle aussi réajuster quelque peu sa politique très accommodante, même si Christine Lagarde a encore assuré vendredi qu'il était trop tôt pour initier des discussions au sujet de la réduction des achats d'actifs du plan PEPP mis en place en 2020 face à la pandémie de Covid-19. La présidente de la BCE s'est dite déterminée à préserver des conditions favorables de financement...

Du côté des changes, l'euro revient à 1,22/$ dans les échanges interbancaires.
Les cours du pétrole se reprennent à 68$ après une perte liée aux rumeurs d'avancées des négociations entre l'Iran et les Etats-Unis en vue de remettre sur pied l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien. Un tel accord ouvrirait la voie à la levée des sanctions américaines et à un retour des exportations pétrolières iraniennes sur le marché mondial, un facteur baissier pour les cours du brut.

VALEURS EN HAUSSE

Transgène (+13%) après le dernier coup de projecteur sur le groupe dans les médias sur ses avancées dans la recherche contre le cancer...

Artea (+10%). En 2020, le chiffre d'affaires d'ARTEA s'est établi à 33,6 ME, en progression de +32% par rapport à 2019. Cette performance est portée par une croissance forte, de 93%, au second semestre 2020, après un premier semestre impacté par la crise sanitaire.

Techicolor (+7%). Les chiffres du début d'année jugés encourageants par les analystes, continuent d'alimenter la hausse du titre.

Drone Volt (+4%) annonce avoir signé un nouveau contrat de distribution avec son partenaire américain, Aquiline Drones, portant sur une commande qui pourrait atteindre jusqu'à 700 drones appartenant à la gamme Hercules.

Nanobiotix (+0,5%) Les derniers résultats de la partie expansion de dose de l'étude de phase I de NBTXR3, potentiellement premier traitement de la classe des radioenhancers dans le traitement des cancers de la tête et du cou, démontrent des signes d'efficacité durable durant un suivi médian de 8,1 mois avec un taux de réponse objective globale de 82,5% et un taux de réponse complète de 62,5%, souligne Nanobiotix.

VALEURS EN BAISSE

Solutions 30 a dégringolé de 70% à 3,05 euros. Dans un communiqué diffusé hier, le groupe a souligné que son rapport financier annuel intégrait un rapport du cabinet d'audit EY indiquant son "impossibilité d'exprimer une opinion" sur les comptes de l'entreprise. Solutions 30 ajoute être en "profond désaccord avec cette position inhabituelle", qui ne constitue "ni une certification, ni une certification avec réserve, ni une opinion défavorable".
Le groupe réfute également la conclusion d'EY selon laquelle des "anomalies non détectées pourraient être à la fois significatives et avoir un caractère diffus".
La direction du groupe rappelle au passage que "son modèle d'affaires est simple car la totalité des interventions du groupe sont gérées de manière centralisée, avec une traçabilité sur l'ensemble de la chaîne".
Elle ajoute que "la position de trésorerie du groupe a été constatée en totalité au crédit des comptes bancaires du groupe pour un montant de 159 ME figurant à l'actif du bilan au 31 décembre 2020".
L'Assemblée Générale Annuelle des actionnaires est fixée au 30 juin 2021, date limite règlementaire.
Face aux éventuelles conséquences de cette absence d'opinion, le groupe a décidé de saisir le Président du Tribunal de commerce de Bobigny aux fins de solliciter la désignation d'un conciliateur pour l'assister et ainsi, en anticipation, apporter toutes réponses ou solutions permettant de s'assurer du soutien de ses partenaires.
En parallèle, Solutions 30 a engagé un processus de sélection de banquiers conseils afin d'activer la recherche d'actionnaire de référence. Le projet, que la société n'entend pas commenter en dehors de ses obligations légales, pourrait aller jusqu'à un retrait de cote.

Valneva : -5,6% suivi de GL Events à -4,4%. Le spécialiste de l'évènementiel fait face à des prises de profits après son récent mouvement de rebond...

M6 : -1,6%. Après l'annonce du projet de mariage avec TF1, les investisseurs temporisent en raison d'un processus d'approbation réglementaire qui risque d'être long et compliqué...

Obiz, plateforme digitale de marketing relationnel responsable, a annoncé le succès de son introduction en Bourse sur le marché Euronext Growth à Paris.
La demande globale s'élève à 13 ME au prix de l'offre, soit un taux de sursouscription de 1,45 fois.
L'augmentation de capital est de 7,9 ME et la cession représente un montant de 2,3 ME.
Le montant total de l'opération peut être porté à 11,8 ME en cas d'exercice intégral de l'option de surallocation.
Le prix de l'action est fixé à 7,50 Euros par action, un peu en dessous du milieu de la fourchette indicative de prix.
Le début des négociations sur Euronext Growth aura lieu le 26 mai 2021...

ekWateur, premier fournisseur indépendant d'énergies renouvelables (électricité, gaz et bois) dont l'objectif est de contribuer à la transition énergétique en facilitant l'accès au plus grand nombre aux énergies renouvelables, annonce sa décision de proroger la période de souscription des actions offertes dans le cadre de son introduction en bourse sur le marché réglementé d'Euronext à Paris.
Initialement prévue pour clôturer le 25 mai 2021 à 12 heures (heure de Paris), la période d'offre du placement global est prorogée jusqu'au 28 mai 2021 à 12 heures (heure de Paris). La période de l'Offre à Prix Ouvert dont la clôture était initialement prévue le 24 mai 2021 (à 17h pour les souscriptions aux guichets et à 20h pour les souscriptions par Internet) est également prorogée jusqu'au 27 mai 2021 à 17 heures (heure de Paris) pour les souscriptions aux guichets et à 20 heures (heure de Paris) pour les souscriptions par Internet.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.