Clôture Paris : le CAC40 de retour sous les 5.000 points

Clôture Paris : le CAC40 de retour sous les 5.000 points©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 08 juillet 2020 à 18h00

LA TENDANCE

Le mouvement de baisse s'est poursuivi ce mercredi en bourse de Paris, avec un CAC40 de retour sous les 5.000 points en clôture, en recul de 1,24% à 4.981 pts. Le risque d'une deuxième vague épidémique et ses conséquences économiques potentielles incitent les opérateurs à la prudence...

ECO ET DEVISES

Sur le front économique outre-Atlantique, le rapport hebdomadaire du Département américain à l'Énergie concernant les stocks pétroliers domestiques, pour la semaine close au 3 juillet, a fait ressortir une hausse de 5,7 millions de barils des stocks de brut, un recul de 4,8 MB sur l'essence et une progression de 3,1 MB pour les distillés (consensus -3,2 millions de barils sur les stocks de brut hors réserve stratégique).
Les chiffres du crédit à la consommation du mois de mai 2020 seront révélés quant à eux à 21 heures (consensus -18,3 milliards de dollars).

Selon l'Université Johns Hopkins, le nombre de cas confirmés du nouveau coronavirus depuis le début de l'épidémie ressort désormais à 11,863 millions dans le monde, alors que le nombre de morts s'élève à 544.949. Les Etats-Unis sont le pays le plus touché, avec près de 3 millions de cas confirmés et 131.481 décès. Le Brésil dénombre 1,668 million de cas depuis l'émergence du virus, pour 66.741 morts. L'Inde a recensé 742.417 cas et la Russie près de 700.000.
L'inquiétude persiste devant la résurgence des nouveaux cas aux Etats-Unis et le retour de mesures de confinement dans plusieurs pays. La Californie a rapporté un nombre record de nouveaux cas pour le deuxième jour consécutif. En Australie, le gouvernement envisage de limiter les retours de ses citoyens et résidents permanents en provenance de l'étranger.

Plusieurs responsables de la Réserve fédérale américaine ont par ailleurs exprimé leur prudence et souligné le risque de voir une évolution défavorable de la situation sanitaire freiner la reprise. L'annonce par Washington de son désengagement de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) n'a pas rassuré non plus. Le vice-président de la Fed, Richard Clarida, a indiqué néanmoins que l'institution réagirait en cas de besoin, la récession n'étant cependant pas le scénario privilégié.
L'euro se cale sur les 1,1325/$, tandis que le baril consolide à 43$ le brent. L'once d'or culmine à 1.815$ !

VALEURS EN HAUSSE

Inventiva : +15%, suivi de BigBen, X-Fab (+5%)

EDF gagne 4,5%. Morgan Stanley a revalorisé EDF de 10 à 12 euros ('surpondérer').

Verallia : +4% avec Séché et Albioma

Nacon (+3,3%) a annoncé un accord de licence global avec Microsoft pour la conception et la distribution d'accessoires sous licence officielle pour consoles Xbox et PC.

Synergie : +2,5% avec SII, Devoteam, Ubisoft et Lagardere

Interparfum : +1,5% suivi de Cegedim, Tessi

Alstom : +1% avec BioMerieux, Savencia, STEF et Thermador

TechnipFMC (+0,5%) a signé un contrat de plus d'un milliard de dollars avec la compagnie Assiut National Oil Processing Company (ANOPC) portant sur l'ingénierie, la fourniture des équipements et la construction d'un nouveau complexe d'hydrocraquage pour la raffinerie d'Assiout en Egypte.

Pernod Ricard grimpe de 0,3%. Alors que HSBC a repris le suivi de la valeur avec un avis 'conserver' et une cible de 135 euros, Bryan Garnier a revalorisé le dossier de 130 à 160 euros tout en passant à l''achat'. Le broker explique que les volumes d'alcool devraient enregistrer une baisse à deux chiffres en 2020. Cinq ans seront nécessaires pour qu'ils retrouvent le niveau qui prévalait avant la crise.

VALEURS EN BAISSE

Solocal : -8% avec Nokia et AKKA (-7%)

Vallourec : -6% suivi de Figeac Aero qui cède 5,5% après la publication de comptes annuels déficitaires. L'EBITDA courant est ressorti à 69 ME, soit un taux de marge de 15,5%, en repli de 220 pb, intégrant l'évolution de la parité euro/dollar, les impacts négatifs de l'immobilisation du B737 Max et la baisse d'activité contrainte du mois de mars liée au Covid-19. Le résultat net est négatif à hauteur de 13,8 ME contre un profit de 11,1 ME sur l'exercice précédent. Ce résultat ne prend pas en compte l'impact fortement négatif de la revue en cours des actifs sous IAS 36.

Renault : -4,5% avec Lisi, Valeo, Orpea

Sopra : -3,5% avec Cie des Alpes, Assystem, Mersen, Publicis et Saint-Gobain

Vilmorin : -2% avec Casino, Vinci, Rexel, GTT, STM, Rexel, Natixis et BNP Paribas

Airbus perd 2%. Le Credit Suisse réduit son objectif de cours de 82 à 78 euros afin de refléter la baisse attendue des résultats et l'impact des perturbations de 2020-2021 sur les liquidités. Le courtier reste néanmoins à 'surperformer' sur la valeur alors que le géant de l'aéronautique dévoilera ses résultats annuels le 30 juillet.

Groupe ADP recule de -1,5%. Le trafic total est en baisse de 98% en mai 2020, par rapport au mois de mai 2019, avec 0,6 million de passagers accueillis dans l'ensemble du réseau d'aéroports gérés. Le trafic de Paris Aéroport est en baisse de 97,8% par rapport au mois de mai 2019 avec 0,2 million de passagers accueillis.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.