Clôture Paris : le CAC40 en retrait sous les 5.600 pts

Clôture Paris : le CAC40 en retrait sous les 5.600 pts©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 30 décembre 2020 à 18h00

La place parisienne était hésitante en cette dernière séance complète de l'année (celle de demain se terminera à 14H00). Le CAC40 régressait finalement de 0,22% à 5.599 pts. Cela permet pour l'instant à l'indice principal de la bourse de Paris de limiter son repli à 6% sur cette année 2020 très perturbée.

La place parisienne était hésitante en cette dernière séance complète de l'année (celle de demain se terminera à 14H00). Le CAC40 régressait finalement de 0,22% à 5.599 pts. Cela permet pour l'instant à l'indice principal de la bourse de Paris de limiter son repli à 6% sur cette année 2020 très perturbée.

Wall Street progresse pour sa part timidement ce mercredi, le DJIA évoluant vers les 30.500 pts et le S&P 500 autour des 3.740 pts. Le Nasdaq s'affiche à l'approche des 12.900 pts. Le baril de brut WTI se stabilise à 48$ sur le Nymex après l'annonce d'une forte baisse des stocks domestiques américains, alors que le Brent pointe à 51,3$ le baril. L'once d'or grappille 0,3% à 1.889$. L'indice dollar recule de 0,4% face à un panier de devises de référence. L'euro progresse de 0,3% contre dollar.

L'actualité demeure propice concernant les vaccins, alors que le produit d'AstraZeneca et Oxford vient d'obtenir l'homologation au Royaume-Uni, premier pays au monde à donner le feu vert. Le pays avait déjà été le premier à valider le vaccin de Pfizer / BioNTech en début de mois, et vient de commander 100 millions de doses de celui d'AstraZeneca.

Le vaccin d'AstraZeneca peut se conserver dans des conditions normales de réfrigération. L'accord britannique porte sur l'inoculation d'une double dose. Pascal Soriot, directeur général du laboratoire anglo-suédois, se dit convaincu que le vaccin pourra être efficace contre la nouvelle variante du virus.

Un premier cas de la nouvelle variante a d'ailleurs été décelé aux Etats-Unis, au Colorado, indique le Washington Post. Le Financial Times évoque pour sa part une étude montrant que la nouvelle variante ne causerait pas de maladie plus sévère.

L'Union Européenne va pour sa part commander 100 millions de doses additionnelles du vaccin de Pfizer / BioNTech.

Selon l'Université Johns Hopkins ce jour, le nombre de cas confirmés du nouveau coronavirus dans le monde depuis le début de l'épidémie ressort désormais à plus de 82 millions, dont 19,5 millions aux USA, 10,2 millions en Inde et 7,6 millions environ au Brésil. Le virus a fait 1,79 million de morts dans le monde, dont 338.742 aux Etats-Unis.

Le président-élu Joe Biden plaide pour un déploiement plus rapide des vaccins. Biden a critiqué le rythme jugé trop lent des inoculations, à ce stade, jugeant que cela prendrait des années pour vacciner le peuple américain. Il devrait donc invoquer rapidement le Defense Production Act, dès sa prise de fonctions, pour accélérer le mouvement. Biden promet 100 millions de doses dans ses premiers cent jours de présidence, si le Congrès approuve sa requête d'aide face au covid. A ce stade, les CDC montrent que 2,13 millions d'Américains ont été inoculés et 11,45 millions de doses distribuées.

Dans l'actualité économique outre-Atlantique ce jour, le déficit américain du commerce international de biens pour le mois de novembre est ressorti à 84,8 milliards de dollars, contre un consensus de 82 milliards et un niveau antérieur de 80,3 milliards. L'indice manufacturier régional PMI de Chicago pour le mois de décembre 2020 est ressorti à 59,5, contre un consensus de 57 et un niveau de 58,2 un mois avant. L'indice des promesses de ventes de logements de la National Association of Realtors américaine pour le mois de novembre est ressorti en retrait inattendu de 2,6% en comparaison du mois antérieur, contre un consensus stable et un niveau révisé à -0,9% pour le mois d'octobre.

Le rapport hebdomadaire du Département américain à l'Energie concernant les stocks pétroliers domestiques a fait ressortir un vif déclin de 6,1 millions de barils sur les stocks de brut pour la semaine close au 25 décembre, un repli de 1,2 million de barils des stocks d'essence et une hausse de 3,1 millions de barils des stocks de distillés.

L'indice de confiance des investisseurs institutionnels mesuré par State Street pour le mois de décembre est pour sa part ressorti à 104,1, contre un niveau révisé à 90,8 un mois plus tôt.

Notons également, alors que les tensions sino-américaines persistent, que l'Union Européenne et la Chine viennent de signer ce jour un accord préliminaire en vue de la conclusion d'un accord d'investissement qui donnera aux entreprises européennes un meilleur accès aux marchés chinois. La présidente de la Commission, Ursula Von der Leyen, vient de confirmer le 'deal'.

VALEURS EN HAUSSE

* Argan (+7,6% à 84,8 euros) a annoncé l'acquisition d'un portefeuille de deux plateformes logistiques totalisant 128.000 mètres carrés.

* Noxxon Pharma gagne 6,5% à 0,57 euro après une pointe à 0,71 euro. La société de biotechnologie spécialisée dans le développement de traitements améliorés du cancer ciblant le microenvironnement tumoral (MET) a annoncé le lancement de la production du NOX-A12, son produit phare, en prévision de ses futures études cliniques.

Nicox (+4% à 4,4 euros) a annoncé que son partenaire Ocumension Therapeutics a initié une étude clinique de phase 3 en Chine pour ZERVIATE, la première et unique formulation oculaire topique de l'antihistaminique cétirizine pour le traitement du prurit oculaire associé aux conjonctivites allergiques.

* Kering gagne 1,8% à 588 euros.

Les vedettes de l'année boursière terminent en trombe. Navya grimpe encore de 9,7% et cumule des gains annuels de plus de plus de 280%. SRP bondit encore de 7,8% ce soir et affiche 287% de hausse désormais en 2020.

Capgemini progresse ce soir de 2,2%.

VALEURS EN BAISSE

* Société Générale cède 0,6% à 16,9 euros. Société Générale reste la plus forte baisse du CAC40 cette année avec un plongeon de 45% malgré son rebond des derniers mois.

* Airbus abandonne 2%, Safran 1,2% et Thales 1,1%.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.