Clôture Paris : le CAC40 encore plus haut !

Clôture Paris : le CAC40 encore plus haut !©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 09 mars 2021 à 18h00

LA TENDANCE

LA TENDANCE

Le CAC40 qui marquait une pause ce matin après sa vive hausse de 2,08% hier, est parvenu finalement a gagner 0,37% à 5.925 points en clôture ce mardi. En ligne de mire, les 6.000 points se rapprochent, ce qui constitue le niveau de l'indice de la bourse de Paris il y a un peu plus d'un an, juste avant le déclenchement de la crise sanitaire...

ECO ET DEVISES

Les opérateurs ont pris connaissance ce matin de chiffres finaux de l'emploi privé français proches des attentes, d'un excédent commercial allemand plus important que prévu, ou encore d'une production italienne supérieure au consensus.
Du côté des rendements obligataires, qui ont tant fait trembler les marchés depuis quelques semaines, le rendement du '10 ans' se traite actuellement à 1,55% et semble un peu s'assagir, alors que celui du 30 ans évolue à 2,27% sur les T-Bond...
Après son envolée hier sur les 70$ le baril de brent, les prises de profits l'emportent ce soir à 67,80$. L'euro remonte un peu à 1,19/$.

VALEURS EN HAUSSE

Atari décolle de 17% dans un marché actif, suivi de Fermentalg (+15%) et de Genomic Vision (+11%)

McPhy : +9% avec ID Logistics

Abionyx : +5,7% avec Carmila, Neoen

Voltalia : +5,5% avec SoiTec, FNAC Darty et Lysogène

SES Imagotag : +4% avec Medincell

TechnipEnergies : +3,5% avec Ekinops, Engie, Worldline,
SMCP

Alten : +3% suivi de Claranova, Wavestone, Manitou, Transgene, M6, DS.

VALEURS EN BAISSE

Pixium Vision (-12%) a indiqué poursuivre son opération de rapprochement avec la société américaine Second Sight Medical Products dans les conditions annoncées au marché le 6 janvier 2021. La société travaille conjointement avec Second Sight à la levée des conditions suspensives à leur rapprochement et dont la finalisation devrait intervenir au cours du deuxième trimestre 2021. Second Sight Medical vient de s'envoler sur le Nasdaq (cours multiplié par 8 en 2 séances), ce qui avait profité à Pixium Vision ces derniers jours.

Navya : -9% avec Abivax (-6%), Klepierre (-4%) et Inventiva (-4%)

Eramet : -2,5% suivi de Groupe Gorgé, Getlink, JC Decaux

Saint-Gobain : -1,5% avec Michelin, Scor

Bien orientées hier, les banques ferment la marche sur le CAC40 sur fond de prises de profits : Société Générale perd 2%, BNP Paribas -1% et Crédit Agricole -1,5%.

Michelin perd 1,5%, pénalisé par la chute de l'Allemand Continental à Francfort. L'équipementier automobile a délivré des prévisions inférieures aux attentes des analystes pour l'exercice en cours alors que sa rentabilité sera freinée cette année par une pénurie de semi-conducteurs à l'échelle de l'industrie et par les retombées économiques de la pandémie. Le deuxième fabricant européen de pièces détachées automobiles anticipe en 2021 un chiffre d'affaires compris entre 40,5 et 42,5 milliards d'euros et une marge opérationnelle comprise entre 5% et 6%, là où le consensus était positionné à 6,3%.

Elis cède 1%, sanctionné après des résultats 2020 en retrait mais globalement conformes aux attentes des analystes. Les investisseurs semblent plutôt se focaliser sur la guidance 2021 jugée prudente avec une croissance organique attendue à 3% sur l'exercice avec une baisse d'environ 15% au premier trimestre en raison de la base comparable 2020 difficile en janvier et en février.

Bouygues : -1% suivi de ADP, Air France KLM, Iliad, CNP et Vallourec

Alstom (-0,5%) a été sélectionné pour fournir 34 trains Coradia Stream, de type EMU, à deux étages à la Landesnahverkehrsgesellschaft Niedersachsen (LNVG), en Allemagne. Outre la livraison des trains, le contrat d'un montant total de près de 760 millions d'euros prévoit également la maintenance des rames sur une période de 30 ans. Le Coradia Stream Haute capacité est un train de type EMU à deux étages qui affiche une conception modulaire et se caractérise par des capacités assises variables en plus du confort offert aux passagers. Les 34 nouvelles rames commandées par la LNVG sont dotées chacune de quatre voitures : deux voitures-pilotes et deux voitures centrales. De plus, 18 voitures centrales supplémentaires seront livrées afin d'allonger les rames jusqu'à six unités, en fonction du volume de passagers. Au total, la commande comprend 154 voitures (68 voitures pilotes et 86 voitures centrales).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.