Clôture Paris : le CAC40 finalement en hausse

Clôture Paris : le CAC40 finalement en hausse©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 23 février 2021 à 18h00

LA TENDANCE

LA TENDANCE

La séance qui avait bien commencé avec un nouveau plus haut touché depuis près d'un an à 4.805 points sur le CAC40 a ensuite viré au rouge avant de terminer en hausse de 0,22% à 5.779 pts. Les valeurs pétrolières sont restées recherchées alors que le baril évolue toujours fermement autour de 65 dollars pour le Brent. En revanche, la correction des valeurs technologiques venue de Wall Street se confirme...
La cote américaine reste ainsi sous pression ce mardi. Le bitcoin retombe encore à 48.400$ environ sur Bitfinex.

ECO ET DEVISES

Peu sensible au risque d'inflation, le patron de la Fed Jerome Powell a confirmé ce jour la posture très souple de la banque centrale, qui communiquera clairement et très en amont avant tout changement dans le rythme des rachats obligataires. Ainsi, le leader de la Fed confirme qu'aucun 'tapering' (réduction des achats obligataires) n'est pour l'heure dans les tuyaux et que les objectifs de la banque en matière économique sont encore éloignés. Mieux encore, la Fed n'entend pas resserrer sa politique monétaire, même en cas d'amélioration significative du marché de l'emploi. "Nous ne resserrerons pas la politique monétaire uniquement en réponse à un marché du travail fort", a asséné Powell.
Le grand timonier de la Fed, qui était très attendu ce mardi à l'occasion de son audition au Sénat, à Washington, a donc réaffirmé l'engagement durable de la banque centrale à maintenir une politique monétaire ultra-accommodante, aussi longtemps que cela sera nécessaire. Il juge que l'inflation reste contenue et que les perspectives économiques sont quant à elles hautement incertaines, ce qui justifie un maintien de la posture très accommodante. Le chômage est quant à lui toujours élevé et l'amélioration du marché du travail aurait ralenti, selon Powell, qui s'exprime devant le Comité bancaire du Sénat.
Dernier point plus surprenant, Powell a indiqué que la Fed étudiait attentivement la possibilité pour la banque d'émettre un "dollar digital" !
L'euro pointe ce soir sur les 1,2150/$ entre banques.

VALEURS EN HAUSSE

Mercialys : +7,6% avec Geci et Cie des Alpes (+6,5%) et Vallourec

Les compagnies aériennes et les valeurs liées au tourisme sont portées par les espoirs de réouverture des économies sur fond de poursuite des campagnes vaccinales et de données encourageantes sur l'efficacité des vaccins contre les variants du Covid-19. L'annonce d'easyJet concernant une envolée de ses réservations à la suite des annonces du gouvernement britannique soutient également le secteur. Groupe ADP prend 5% et Air France KLM monte de 2,6%. Accor gagne 2,7%.

Gl Events : +5% avec M&P, Elior (+4%) et Navya

Icade : +3,5% avec JC Decaux, Lagardere, Airbus, Sodexo, Elis, Carmila

Gecina : +2,7% suivi de Alstom, Klepierre

Total (+2,5%), au travers de Total Quadran, sa filiale d'énergies renouvelables en France, fait entrer la Banque des Territoires et Crédit Agricole Assurances à hauteur de 50 % au capital de deux portefeuilles de projets renouvelables. Crédit Agricole Assurances prend une participation de 50% dans un portefeuille composé de 9 parcs éoliens (103 MW) et 44 centrales solaires (182 MW) pour une capacité totale de 285 MW (100%). La Banque des Territoires prend une participation de 50% dans un portefeuille composé de 8 parcs solaires situés en Nouvelle-Calédonie pour une capacité totale de 53 MW (100%).

Vinci : +2,5% suivi de FFP, Eurazeo

Thales : +1,7% avec Bouygues, Spie

VALEURS EN BAISSE

Showroomprivé : -11% avec Guillemot (-8%) et Abivax (-7%), Ose et Cibox

Balyo : -6,5% suivi de Nexans, Transgene et Lysogène

SoiTec : -5,5% suivi de SES Imagotag, McPhy

Tessi : -4% avec 2CRSI, Groupe Gorgé

Aubay : -3% suivi de Plastivaloire, Séché

STM : -2% avec Neurones, Haulotte et Virbac

Faurecia : -1,3% au lendemain d'un repli de 4,7% dans le sillage de la présentation de ses comptes 2020 et de ses objectifs de moyen terme. Les analystes sont nombreux à revenir sur le dossier ce matin à l'image d'Invest Securities qui remonte sa cible de 61 à 68 euros tout en restant à 'acheter'. Le broker évoque une publication 2020 clairement au-dessus des objectifs et des attentes. Les guidances 2021 sont prudentes mais confirment un fort rebond en croissance et en marge d'EBITA par rapport à 2020.

Bonduelle (-1,2%) a annoncé un projet d'augmentation de capital réservée à des partenaires agricoles du groupe. Ce projet d'augmentation de capital a pour finalité de "leur permettre de partager la création de valeur de Bonduelle et de renforcer des liens durables et étroits avec la société en les associant au capital".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.