Clôture Paris : le CAC40 frôle les 6.000 points !

Clôture Paris : le CAC40 frôle les 6.000 points !
Trader sur le floor du New York Stock Exchange.

Boursier.com, publié le mercredi 10 mars 2021 à 18h00

LA TENDANCE

LA TENDANCE

On peut dire que l'impact boursier de la crise sanitaire est désormais derrière nous ! Le CAC40 a frôlé les 6.000 points ce mercredi et termine en hausse de 1,11% à 5.990 points. Avec cette troisième séance de progression de la semaine, l'indice principal de la bourse de Paris gagne maintenant près de 8% depuis le début de l'année et affiche un impressionnant rebond de presque 30% sur les 12 derniers mois.

La tendance est toujours portée par l'amélioration des perspectives économiques mais également par une certaine accalmie du côté des rendements obligataires. La cote américaine persiste d'ailleurs en territoire positif ce mercredi, après son sursaut de la veille mené par les 'technologiques' du Nasdaq. En Europe, le point d'orgue de la semaine est pour demain avec la réunion de la Banque centrale européenne. Une BCE particulièrement attendue dans un contexte de remontée (trop) rapide des taux d'intérêts et de craintes inflationnistes. Christine Lagarde devra employer les bons mots pour rassurer des investisseurs tiraillés entre les espoirs d'une reprise économique soutenue et ces tensions sur les marchés obligataires.

VALEURS EN HAUSSE

* Quadient bondit de 8% à 21,5 euros après avoir révisé à la hausse sa prévision de flux de trésorerie disponible pour 2020 et dit s'attendre à ce que le repli de son chiffre d'affaires en données organiques soit "légèrement meilleur" que le recul de 8% attendu auparavant.

* Thalès progresse de 1,8% à 82,8 euros. Lors d'un roadshow organisé à Paris, Patrice Caine et Pascal Bouchiat, ont affiché leur confiance dans l'atteinte d'un book-to-bill une nouvelle fois supérieur à 1x en 2021 (hors prise en compte de Telesat), pour la 3ème année consécutive, explique Oddo BHF. A l'exception de l'aéronautique civile, où l'incertitude sur le timing de l'inflexion persiste, tous les autres marchés paraissent dynamiques. La défense, qui continuera à bénéficier d'un momentum soutenu aussi bien dans les pays matures que dans les émergents, ne sera plus la seule division à porter la performance. L'espace se reprend avec un socle institutionnel solide mais aussi avec un contexte en amélioration dans les satcoms. Enfin, le Transport sera porté par les grandes lignes...

* Voyageurs du Monde s'adjuge 6% à 97,8 euros après que le spécialiste du voyage sur mesure eut annoncé un accord de recapitalisation de 130 ME. Dans le contexte de crise sanitaire et sur la base des transactions économiques qui ont déjà eu lieu, le groupe a par ailleurs confirmé ses prévisions 2020, à savoir un chiffre d'affaires de 118 millions d'euros et un EBITDA négatif d'environ 13,5 millions d'euros. Prenant acte de ces annonces, Gilbert Dupont a rehaussé à l''achat' sa recommandation sur la valeur en visant 115 euros.

* Stellantis gagne encore 2% à 15 euros, en hausse pour la troisième séance consécutive. Le titre du constructeur continue à bénéficier des annonces d'Aramis Group, sa filiale spécialisée dans la vente en ligne de voitures d'occasion, qui a indiqué lundi envisager une introduction en Bourse à Paris cette année pour accélérer son développement en Europe. La firme a précisé qu'en cas d'IPO, Stellantis resterait majoritaire et que les deux fondateurs demeureraient des actionnaires de référence.

* Orange (+2,8% à 10,2 euros) vient de signer un contrat d'achat d'électricité renouvelable avec Total (+1,6%), via sa filiale Total Quadran, l'un des premiers acteurs des énergies renouvelables en France. Total fournira à Orange 100 GWh/an d'électricité renouvelable sur une durée de 20 ans. Ce contrat permettra ainsi le développement d'ici 2024, d'une dizaine de nouvelles centrales solaires réparties sur l'ensemble du territoire, d'une puissance cumulée de 80 MW. Le contrat illustre la volonté de Total et d'Orange "de contribuer à la transition énergétique du pays tout en favorisant le développement économique local, avec le soutien des collectivités territoriales".

VALEURS EN BAISSE

* Maisons du Monde (-6% à 17,5 euros) a dévoilé des résultats 2020 en repli mais résilients grâce à une bonne gestion des coûts et à un rebond de 4,8% des ventes au second semestre (+3% à périmètre comparable). Sur l'année, le groupe a dégagé un EBITDA de 241 millions d'euros, en repli de 7%, traduisant une marge d'EBITDA résiliente de 20,4%, soit une baisse limitée à 70 points de base par rapport à l'année précédente. Le consensus était positionné à 230,7 ME. Le résultat net est néanmoins négatif à hauteur de 16,1 ME pour un chiffre d'affaires de 1,182 MdE (-3,5%), avec des ventes en ligne en hausse de 29%. MdM a également annoncé interrompre sa stratégie de développement aux Etats-Unis et réfléchir à toutes les options stratégiques pour sa filiale américaine Modani à peine trois ans après son acquisition. L'enseigne d'ameublement compte rembourser intégralement avant juin prochain le prêt garanti par l'Etat de 150 millions d'euros contracté l'an dernier et reprendre le versement d'un dividende avec un montant de 0,30 par action proposé au titre de 2020.

* Alstom cède 0,5% à 42,9 euros alors que Bouygues a placé avec succès 12 millions d'actions Alstom, représentant 3,23% du capital social du groupe ferroviaire, au prix de 41,65 euros par action (soit un montant total de 499,8 millions d'euros) dans le cadre d'un placement auprès d'investisseurs qualifiés par voie de construction accélérée d'un livre d'ordres. À l'issue du Placement, Bouygues conservera 3,12% du capital social d'Alstom.

* Plus forte baisse du CAC40, STMicroelectronics reperd 2,3% à 29,2 euros après deux séances de rebond qui avaient mis fin à une série de 10 baisses consécutives.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.