Clôture Paris : le CAC40 gagne 0,58%

Clôture Paris : le CAC40 gagne 0,58%©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 19 janvier 2018 à 18h00

LA TENDANCE

Le CAC40 a gagné 0,58% ce vendredi, repassant ainsi au-dessus des 5.500 pts, à 5.526 pts en clôture. Les investisseurs sont désormais focalisés sur la saison des résultats annuels qui devra être à la hauteur pour justifier des valorisations jugées aujourd'hui relativement élevées. La semaine prochaine, le rythme des annonces va singulièrement accélérer, aux Etats-Unis comme en France et en Europe. Wall Street hésite actuellement après un indice de confiance décevant et une publication mitigée d'IBM. En outre, le risque non négligeable d'arrêt temporaire des activités gouvernementales américaines ("shutdown") pousse à la prudence.

Sur l'ensemble de la semaine, le CAC40 gagne 0,2%.

ECO/DEVISES

L'indice préliminaire du sentiment des consommateurs américains pour le mois de janvier 2018, mesuré par l'Université du Michigan, est ressorti inférieur aux attentes. Il s'établit à 94,4, contre un consensus de place logé à 97 et un niveau de 95,9 en décembre 2017.

Sur le front législatif US, le Congrès américain s'active afin de valider dans l'urgence le financement gouvernemental temporaire permettant d'éviter l'écueil du 'shutdown' administratif. Hier soir, la Chambre des représentants a voté une législation étendant au 16 février ce financement. Les désaccords entre Républicains et Démocrates concernant le sujet de l'immigration pourraient toutefois compliquer les choses au Sénat...

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,2236$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 63,2$ et le Brent s'affiche à 68,6

VALEURS EN HAUSSE

* EuropaCorp (+18%). Un nouveau vent de spéculation souffle sur la société de production de Luc Besson. Plusieurs investisseurs seraient intéressés par la société, qui peine à s'extirper d'une montagne de dettes, écrit la publication américaine spécialisée dans le cinéma 'Variety', notamment Tarak Ben Ammar, connu notamment pour siéger au conseil de Vivendi et pour détenir des parts dans The Weinstein Co.

* Auplata bondit de 15,4%. La société songe à émettre desjetons qui pourraient être garantis par une partie de la production future d'or. En d'autres termes, Auplata s'essaie à la cryptomonnaie en adossant toutefois la valeur sur le potentiel en or des sites miniers de la société.

* Kering grimpe de 2,8% après avoir enregistré deux séances consécutives de baisse.

* Airbus gagne 2,6%. Le groupe a reçu hier une bouffée d'air frais pour l'A380. Emirates, le meilleur client du géant des airs, et de loin, a signé un protocole d'accord pour 36 appareils additionnels, dont 20 fermes et 16 options. Leur livraison débutera en 2020. La compagnie permet à l'industriel d'améliorer la visibilité du programme, dont les cadences étaient en phase de décrue faute d'une épaisseur de carnet suffisante. Le contrat de représente plus de 16 milliards de dollars aux prix catalogue, mais il a dû être négocié avec des rabais substantiels compte tenu de son importance stratégique pour le programme. Si Emirates lève les options, la ligne de production de l'A380 a de quoi tourner jusqu'en 2029. John Leahy, le patron des ventes d'Airbus qui doit prendre sa retraite très prochainement, s'est dit "personnellement" persuadé qu'Emirates commandera d'autres A380 dans les années à venir.

* Sur le CAC40, Essilor monte aussi de 1,8% avec AccorHotels (+1,7%).

* Danone gagne 1,4%. Le Crédit Suisse a abandonné sa recommandation négative sur Danone, sans pour autant adopter un biais positif. Il en résulte une opinion qui passe de "sousperformance" à neutre, pour un objectif de cours relevé de 61 à 67 euros.

* TF1 (+0,7%). Le contrat de rachat d'Auféminin à Axel Springer a été signé, sur la base d'un prix de 38,74 euros par action, sous réserve d'ajustements usuels à la date de réalisation. Une OPA sera lancée dans les mêmes conditions une fois l'opération finalisée.

* Vinci (+0,4%). La filiale aéroportuaire a accueilli 156,6 millions de passagers en 2017, dont une croissance de 12,4% sur les infrastructures déjà détenues au 1er janvier.

VALEURS EN BAISSE

* CGG reperd 8,5%. Le titre avait bondi de 86,4% hier avec le lancement de l'augmentation de capital, réalisée sous forme d'ABSA, à 1,56 euro pièce. Elle est plus complexe que la moyenne car elle comprend et/ou conditionne plusieurs instruments. Les droits préférentiels de souscription (ISIN FR0013310265) ont été détachés et sont cotés depuis hier matin. Ils seront négociables jusqu'au 31 janvier 2018 inclus : 4 droits permettent d'acquérir 13 ABSA. A ces droits s'ajoutent des BSA 2 (FR0013309622, les "BSA" des "ABSA") attachés aux actions issues de l'augmentation de capital. Ils seront admis aux négociations le 21 février puisqu'ils sont en cours de souscription avec les actions. Leur prix d'exercice est de 4,02 euros. Trois bons permettent de souscrire à deux actions jusqu'au 21 février 2023. Si l'augmentation de capital est couronnée de succès, une attribution gratuite de BSA (ISIN FR0013181864, dits BSA 1) exerçables du 21 février 2018 au 21 février 2022 aura lieu. Trois BSA 1 permettent de souscrire à quatre actions au prix de 3,12 euros. Ces BSA 1 ne seront distribués qu'aux actionnaires qui étaient inscrits à l'issue de la journée comptable de ce vendredi 19 janvier.

* Rémy Cointreau cède 2,3%. Le groupe a été confronté, comme prévu, à un ralentissement d'activité sur le trimestre allant d'octobre à décembre, le 3ème de son exercice. La baise de comparaison élevée, le bouleversement du change et un nouvel an chinois tardif sont les principaux éléments du cocktail de la période.

* Sur le CAC40, TechnipFMC recule de 1,5%, avec Pernod Ricard (-0,7%) ou encore Air Liquide (-0,7%).

* EDF perd 0,1%. La nouvelle filiale Framatome va racheter à Schneider son activité automatisation. Les modalités financières n'ont pas été communiquées. La transaction devrait aboutir d'ici la fin du trimestre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.