Clôture Paris : le CAC40 gagne 0,73%

Clôture Paris : le CAC40 gagne 0,73%©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 29 juin 2020 à 18h00

LA TENDANCE

Le CAC40 a terminé en hausse de 0,73% ce lundi, à 4.945 pts, à l'issue d'une séance encore hésitante après avoir évolué dans le rouge une bonne partie de la matinée sur fond d'inquiétude persistante suscitée par la résurgence du Coronavirus dans plusieurs partie du monde. Wall Street repart malgré tout en hausse ce soir avec l'aide de la publication d'indicateurs économiques meilleurs qu'attendu... L'action Boeing rebondit aussi de 10% après le feu vert des autorités aériennes à des vols tests du B-737 Max à partir de cette semaine.
A noter que cette semaine boursière sera écourtée, les marchés étant fermés vendredi pour le week-end de la Fête de l'Indépendance américaine, le 4 juillet. Par ailleurs, les opérations d'habillage de portefeuilles rendent les actions volatiles alors que le premier semestre s'achèvera mardi soir.

ECO ET DEVISES

Sur le front sanitaire, l'épidémie de coronavirus continue de s'étendre rapidement dans les Etats du Sud et de l'Ouest des Etats-Unis, notamment le Texas, la Floride, l'Arizona et la Californie. Plusieurs Etats ont dû ralentir ou interrompre le processus de redémarrage de leurs activités pour tenter de ralentir la progression de la maladie. C'est notamment le cas du Texas, qui a gelé son processus de réouverture et refermé tous les bars.
La Californie a ordonné dimanche la fermeture des bars dans sept comtés, dont celui de Los Angeles. En Floride, les bars ont été priés de ne plus servir d'alcool, tandis que dans le comté de Miami-Dade, les autorités locales ont décrété la fermeture des plages de vendredi à mardi prochain, pour le week-end de la Fête de l'indépendance, qui donne lieu à de nombreuses activités festives.
Au niveau national, le nombre nouveaux cas de Covid-19 a franchi des records quotidiens depuis jeudi, et a dépassé depuis samedi la barre des 40.000 nouveaux cas par jour, selon le décompte de l'université américaine Johns Hopkins, qui fait référence.

Malgré les inquiétudes liées au Covid-19, les investisseurs ont apprécié l'annonce ce lundi d'une forte hausse des promesses de vente de logements aux Etats-Unis en mai. Elles se sont envolées de... 44,3% en comparaison du mois antérieur, selon la National Association of Realtors (NAR) américaine, alors que le consensus n'était que de +11,3%. En avril, ces mêmes promesses s'étaient écroulées de 21,8% sous l'impact de la crise sanitaire.
Par ailleurs, l'indice manufacturier de la Fed de Dallas est ressorti moins mauvais que prévu en juin, à -6,1 contre un consensus de -26. L'indicateur était de -49,2 un mois plus tôt, en sachant qu'un chiffre négatif signifie que l'activité se contracte.

Le pétrole rebondit de 2,8% ce soir après un recul de l'ordre de 3% la semaine dernière. Le baril de brut léger américain WTI pointe à 39,60$ sur le Nymex, tandis que le baril de Brent de la mer du Nord d'échéance août remonte à 41,75$.
Sur le marché des changes, l'indice du dollar (qui mesure son évolution face à un panier de 6 devises de référence) gagne 0,13% ce lundi soir à 97,56 points, tandis que l'euro progresse de 0,15% face au dollar, à 1,1231$. Du côté des taux, le rendement du T-Bond à 10 ans est stable à 0,64%.

VALEURS EN HAUSSE

LIsi : +8,8% avec Rothschild (+7,7%) et 2CRSI (+5%)

Renault remonte de 5% avec Mersen (+4%) et Nexans

Crédit Agricole : +3,7% avec Bouygues avec Somfy

Verallia gagne 3,5% alors que la firme Oddo BHF vient d'initier sa recommandation à l'achat sur le dossier du spécialiste des emballages en verre pour les boissons et les produits alimentaires. L'objectif de cours ressort à 32 euros

Vicat : +3% avec Klepierre, Air France KLM

Orange : +2,8% avec SG, Saint-Gobain, Catana, Engie

Eurazeo : +2,5 suivi de BNP Paribas, Imerys

Airbus gagne 2,5%. Une activité réduite de 40% jusqu'à la fin 2021 ? Dans un entretien accordé au journal allemand 'Die Welt', Guillaume Faury indique s'attendre à devoir diminuer de 40% sa production au cours des deux prochaines années. "Nous ne pouvons pas nous déconnecter de l'évolution des compagnies aériennes", affirme le PDG d'Airbus. "Pour les deux prochaines années, 2020-2021, nous considérons que la production et les livraisons serons inférieures de 40% à ce que nous avions initialement prévu". Pour faire face à la chute de la demande des compagnies aériennes, Airbus a réduit sa production d'environ un tiers en avril, et avait alors indiqué qu'il réévaluerait la situation en juin lorsque la visibilité serait un peu plus importante.

Beneteau : +2% avec Eramet, Suez, CNP, TF1, Publicis, EDF, Thales, GTT

STMicroelectronics (+0,4%). Le spécialiste des semi-conducteurs a été soutenu par une note de Bryan Garnier qui a rehaussé sa recommandation sur la valeur à l''achat' avec une 'fair value' relevée de 24 à 27 euros. Le broker anticipe des résultats bien orientés au deuxième trimestre, et évoque de belles opportunités à court terme dans le développement des véhicules électriques et la prochaine génération d'iPhones.

VALEURS EN BAISSE

Haulotte : -5,7% suivi de Lectra (-4%) et de Elior

Wavestone : -3,5% avec Covivio, Cie des Alpes et Abivax

Capgemini abandonne 2,5%. HSBC vient de dégrader sa recommandation sur la valeur d''achat' à 'conserver', ramenant son objectif de cours de 110 euros à 105 euros. Le prestataire de services informatiques recueille tout de même 17 avis acheteurs selon Bloomberg, contre 5 à conserver et un à la vente. Les objectifs de cours sont très divers, allant de 74 à 143 euros

BioMerieux : -2,5% avec Devoteam, Balyo

Trangene : -2% suivi de TechnipFMC, Gecina

Danone perd 2%. Le géant de l'agroalimentaire a profité de la tenue de son assemblée générale vendredi pour faire un point sur son activité. Après la Chine en début d'année, l'Europe et l'Amérique du Nord à partir de mars, de nouveaux pays ont vu leur situation sanitaire et économique se dégrader depuis le mois d'avril, notamment en Amérique Latine, en Indonésie et en Afrique, touchés par la fermeture des commerces de proximité et le confinement des consommateurs. En Europe et en Amérique du Nord, l'activité est en ralentissement compte tenu du déstockage des achats de précaution observés à la fin du premier trimestre, notamment en Nutrition Spécialisée, et du plein effet sur le deuxième trimestre de la fermeture des circuits hors domicile où les ventes sont en repli d'environ -50% auxquels est particulièrement exposé le pôle des Eaux. Les ventes des Eaux sont par conséquent attendues en baisse de l'ordre de -30% au niveau global au deuxième trimestre.

Elior perd 2%. HSBC qui a dégradé le titre du groupe de restauration collective sous contrat à 'conserver' avec un objectif coupé de 7,2 à 5,3 euros. Les analystes restent néanmoins majoritairement positifs sur la valeur puisque, selon le consensus Bloomberg, 10 spécialistes sont à l''achat', 7 à 'conserver' et 2 à 'vendre'. L'objectif de cours moyen à 12 mois se situe actuellement à 6,92 euros.

Elis : -1,5% avec Seb, Ubisoft

Vos réactions doivent respecter nos CGU.