Clôture Paris : le CAC40 grimpe de +1,21%

Clôture Paris : le CAC40 grimpe de +1,21%©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 24 novembre 2020 à 18h00

LA TENDANCE

Nouvelle poussée du CAC40 qui a gagné 1,21% à 5.558 points en clôture, de retour sur un nouveau sommet depuis le mois de février. L'indice parisien n'abandonne plus que 7% depuis le début de l'année sous l'effet de la poursuite du rattrapage des valeurs directement exposées à la crise sanitaire.
Sur le front sanitaire, les nouvelles relatives aux futurs candidats-vaccins contre le coronavirus restent positives, alors que les premières vaccinations sont espérées mi-décembre. En France, l'intervention d'Emmanuel Macron ce soir à 20H00 sera évidemment surveillée de très près, même si elle ne devrait pas réserver de surprises dans la mesure où les principales informations relatives à l'allègement du confinement sont déjà sorties dans la presse...

ECO ET DEVISES

En Europe, le PIB allemand a positivement surpris, en croissance de 8,5% pour le troisième trimestre contre un consensus de +8,2%. L'indice de confiance des milieux d'affaires allemands compilé par l'Institut Ifo a atteint 90,7 points en novembre, contre 92,5 le mois précédent et 90,2 de consensus. La composante évaluation actuelle atteint 90 points contre 90,4 en octobre et la composante des attentes s'établit à 91,5 points contre 94,7 le mois précédent.
Sans surprise en France, le climat des affaires et celui de l'emploi se dégradent nettement en novembre. A 79, l'indicateur synthétique du climat des affaires baisse de 11 points et retrouve son niveau de juin, sans toutefois rejoindre le point bas atteint en avril (54). En parallèle, le climat de l'emploi accentue sa dégradation, souligne l'Insee. À 83, il perd 6 points par rapport à octobre et se situe très en deçà de son niveau d'avant-crise.

Sur le front économique ce mardi, outre-Atlantique, l'indice FHFA des prix de l'immobilier pour septembre est ressorti en hausse de 1,7% par rapport au mois précédent (consensus +0,9%). L'indice S&P Case-Shiller des prix de l'immobilier pour septembre a progressé de 1,3%, bien plus que prévu (consensus +0,5% sur l'indice '20-City' ajusté en comparaison du mois antérieur), par rapport au mois d'août. Il augmente de 7% sur un an hors ajustements.
L'indice de confiance des consommateurs américains pour le mois de novembre, mesuré par le Conference Board, est ressorti à 96,1 contre un consensus de marché de 98. Il était de 101,4 pour sa lecture antérieure.

Donald Trump a autorisé l'administration américaine à entamer le processus de transition pour le président élu Joe Biden, lui donnant accès à des fonds et divers comptes-rendus. Les investisseurs ont également bien accueilli hier soir l'annonce selon laquelle Joe Biden prévoit de nommer l'ancienne présidente de la Réserve fédérale, Janet Yellen, au poste de secrétaire au Trésor, confiant à une économiste chevronnée la tâche de sortir les États-Unis de la crise due à la pandémie.
La nomination attendue de Yellen est également reçu comme un point très positif pour les marchés... Elle assure en principe que le soutien apporté par le Trésor américain ne soit pas prématurément levé. Elle est aussi considérée comme une personne capable de travailler avec le Congrès. Lael Brainard, économiste américaine siégeant au Conseil des gouverneurs de la Fed, pourrait quant à elle prendre la tête de la banque centrale américaine, succédant à Jerome Powell en 2022 à l'expiration de son mandat.
L'euro pointe à 1,1880/$. Le pétrole reste ferme à 47,65$ le brent.

VALEURS EN HAUSSE

Les valeurs pétrolières sont encore une fois recherchées ce mardi sur la place parisienne à l'image de Vallourec qui flambe de 23%, en tête du SRD, de Technip qui bondit de 11%, de CCG (+8%) ou de Total qui grimpe de 5,5%, parmi les plus fortes hausses du CAC40. Le secteur est un des grands gagnants de la rotation sectorielle actuelle sur les marchés alors que l'évolution des cours du brut depuis quelque semaines soutient également le compartiment...
Le marché pétrolier continue en effet de bénéficier à la fois des progrès affichés dans la mise au point de vaccins, qui laissent espérer une reprise de la demande avec un retour 'à la normale' de l'économie, et de l'anticipation d'un report par l'Opep et ses alliés des mesures d'augmentation de leur production. Selon les derniers bruits de couloir, l'Opep+ ne devrait pas accroître sa production avant le mois de mars 2021 et non pas dès janvier, comme c'est actuellement prévu...

Figeac : +17% avec Europcar, suivi de Eramet (+12%)

Air France KLM reprend plus de 11%, prolongeant son gain de 5,4% enregistré lundi. Le transporteur continue à bénéficier de la rotation vers les valeurs les plus touchées par la crise liée au coronavirus alors que les espoirs entourant une campagne de vaccination plus rapide qu'escomptée se sont renforcés ces derniers jours avec les annonces positives de plusieurs groupes pharmaceutiques, Pfizer, Moderna ou AstraZeneca en tête.

Gensight : 10% avec Mercialys (+8%) et Nexity

Navya : +7% suivi de Elior, Plastic Omnium

IPSOS : +6,5% avec Renault, Quadient, Faurecia, Lagardere, Casino (+6%)

Crédit Agricole : +5,5% avec BNP Paribas, Natixis

SCOR : +4,5% avec Rexel, Rubis, Accor, P&V, Chargeurs, SG, CNP et Spie

Airbus gagne 3,7%. Barclays a revalorisé le dossier de 68 à 99 euros tout en confirmant son avis 'surpondérer'.

VALEURS EN BAISSE

SMCP perd 10%. Goldman Sachs a dégradé le groupe de mode à 'vendre' avec 4 euros dans le viseur.

Genomic : -7% avec Voluntis (-6%) et Stedim (-5%)

BioMerieux : -4,5% avec Ipsen

Quelques baisses quand même sur le CAC40. L'Oréal cède 3%.

Atari : -3% avec Synergie

Neoen recule de 2,5%. Bpifrance va céder 684.158 actions, soit environ 0,80% du capital, via un placement réservé aux investisseurs qualifiés, une cession qui ramènera sa participation à environ 5%.

EDF: -2% suivi de Iliad, Bolloré (-1,5%)

Dans le luxe, Kering et Hermès sont en léger retrait de 1%.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.