Clôture Paris : le CAC40 marque une pause

Clôture Paris : le CAC40 marque une pause
Traders devant leurs écrans sur le floor du New York Stock Exchange américain.

Boursier.com, publié le lundi 08 juin 2020 à 18h00

LA TENDANCE

Après un gain de plus de +10% la semaine dernière pour le CAC40, les prises de bénéfices l'ont emporté ce lundi, avec un recul de 0,43% à 5.175 pts en clôture. Le CAC40 perdait un peu plus de 1% ce matin mais, une nouvelle fois, le rebond des valeurs les plus malmenées par la crise sanitaire a soutenu la tendance. On retrouve ainsi les banques ou l'aérien parmi les plus fortes hausses du jour, avec les valeurs pétrolières...
Les chiffres étonnamment solides de l'emploi américain publiés vendredi et le soutien massif de la Banque centrale européenne ont dopé les marchés depuis la semaine passée. Le prochain rendez-vous est fixé désormais en milieu de semaine avec la réunion monétaire de la Réserve fédérale américaine qui devrait confirmer sa politique ultra-accommodante malgré les récents signaux de recovery. Le communiqué de mercredi sera suivi de près, comme la conférence du président de la Fed Jerome Powell. La banque centrale américaine actualisera par ailleurs ses prévisions économiques et pourrait préciser sa vision de la reprise...

ECO ET DEVISES

Les cours du pétrole fléchissent légèrement, après avoir été portés par la prolongation jusqu'à fin juillet de l'accord de l'Opep+ sur une réduction de production et l'augmentation record des importations de brut par la Chine en mai. Le Brent revient ce soir sur les 41$ le baril.

Les chiffres de l'emploi aux Etats-Unis en mai ont donc créé un électrochoc sur les marchés boursiers. Ainsi, alors que le consensus tablait sur la destruction de 7,7 millions d'emplois, l'économie américaine a au contraire créé 2,51 millions d'emplois non agricoles le mois dernier. Le taux de chômage a baissé à 13,3% contre 14,7% en avril, alors que le consensus s'attendait à un taux proche de 20%, à 19,8% !
Le secteur privé a créé 3,09 millions de postes en mai selon le rapport du Département au Travail, alors que les économistes craignaient les destructions de 6,5 millions de postes supplémentaires. L'emploi manufacturier a augmenté de 225.000, contre -530.000 de consensus. Le taux de participation à la force de travail est ressorti à 60,8%, contre 60% de consensus.

Ces chiffres ont réjoui les investisseurs, mais aussi Donald Trump, qui s'est fendu de plusieurs tweets après la publication des chiffres de l'emploi et a tenu dans la foulée une conférence de presse, dans la roseraie de la Maison Blanche. Le président américain, qui n'a eu de cesse ces dernières semaines d'appeler l'Amérique à redémarrer et à se déconfiner, a ainsi salué "un INCROYABLE RAPPORT SUR L'EMPLOI" sur Twitter, puis devant la presse, il a vanté la "force" de l'économie américaine ainsi que sa gestion de la crise sanitaire.
Sur les devises, l'euro se cale sur les 1,13/$ entre banques.

VALEURS EN HAUSSE

Europcar Mobility flambe de 21%, sur un plus haut de trois mois. Les volumes sur la valeur, qui a déjà repris plus de 30% sur les quatre dernières séances, sont encore une fois très fournis. Mis à mal par la chute de l'activité touristique liée à la pandémie de Covid-19, le loueur de voitures a connu plusieurs semaines pour le moins compliquées en Bourse, tombant sur un plancher de 1,22 euro le 16 mars.

Genfit : +16% suivi de Vallourec (+12%), Lisi et P&V

Esi Group : +9% avec Groupe Open, Air France KLM (+8,5%)

Abivax : +7% avec DBV, Maurel & Prom

La remontée s'accélère pour les valeurs pétrolières comme GGG (+8%) ou TechnipFMC (+5,5%).

Natixis : +6,5% suivi de Archos, Balyo, Tour Eiffel

Société Générale gagne plus de 5% proche des 18 euros alors que le titre évoluait encore récemment autour de 12 euros.

Mersen : +5% avec EDF

Gl Events : +4% avec AST, Ipsen, Eutelsat

LNA : +3% avec Tessi, Dassault Aviation et CNP

Crédit Agricole (+2%) et BNP Paribas (+1%). UBS a revalorisé BNP Paribas de 42 à 45 euros tout en confirmant son conseil 'achat' sur l'établissement financier.

VALEURS EN BAISSE

Verallia : -5% avec Navya, Stedim et STM

XPO : -4% avec FFP

Plus forte baisse du CAC40, Worldline reperd près de 3,5%.

Klepierre cède 3,4%. Goldman Sachs a dégradé sa recommandation à 'vendre' tout en coupant son objectif de 24,4 à 15,2 euros.

Schneider : -3% avec Remy Cointreau, Michelin, Alstom, Icade, Virbac

Scor : -2,5% avec Edenred, Essilor, Somfy,

Kering et LVMH cèdent un peu plus de 2% avec Hermes et Colas.

Bénéteau recule de 0,2%. Le groupe présentera son nouveau plan stratégique le 9 juillet prochain... En attendant, le fabricant de bateaux a annoncé une réorganisation de ses opérations industrielles afin de gagner en réactivité et en efficacité. L'organisation de la Direction Générale de la division Bateau a été repensée avec la création d'une Direction des Opérations Industrielles et du Développement unifiée, animée par Jean-Paul Chapeleau, en remplacement de l'organisation duale précédente dirigée conjointement par Jean-Paul Chapeleau et Christophe Caudrelier. En conséquence, Christophe Caudrelier a cessé d'exercer ses fonctions de mandataire social en date du 3 juin 2020.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.