Clôture Paris : le CAC40 ne bouge pas !

Clôture Paris : le CAC40 ne bouge pas !©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 24 décembre 2019 à 15h30

LA TENDANCE

Le CAC40 a fini parfaitement stable ce mardi, à 6.029 pts en clôture, à l'issue d'une demi-séance, dans des volumes restreints et dans une actualité très limitée. L'indice phare parisien devrait boucler l'année sur un gain supérieur à 27% et enregistrer sa meilleure performance depuis 1999... Le CAC40 "Total return", dividende réinvesti, affiche pour sa part un gain de plus de 30%. Le CAC40 ne rouvrira désormais que vendredi 27 décembre. Il ne restera ensuite que lundi 30 et mardi 31, jusqu'à 14h05, avant de terminer l'année...
Aux Etats-Unis, Wall Street fermera à 19 heures (heure de Paris) ce soir, mais sera ouverte jeudi. Une demi-séance qui s'annonce également bien calme de l'autre côté de l'Atlantique...

ECO ET DEVISES

La parité euro / dollar atteint 1,1075$, stable. Seul fait marquant, le baril de Brent continue de progresser à 66,75$.

VALEURS EN HAUSSE

Lumibird flambe de 12%, dopé par la signature d'un accord avec la société australienne Ellex Medical portant sur l'acquisition des activités laser et ultrason d'Ellex pour 100 millions de dollars australiens (environ 62 ME). Cette opération donnera naissance à un leader mondial des technologies laser et ultrasons pour le diagnostic et le traitement des maladies oculaires.

Archos : remonte de 8% suivi de Pixium (+6%)

CGG : +4,5% avec le pétrole suivi de Technip (+2,5%)

Genfit : +3% avec Haulotte

Colas : +2% en compagnie de Argan, NRJ Group et Somfy (+1,5%)

Latecoere (+1,8% à 3,6 euros). On connait les résultats de l'offre publique d'achat déposée le 16 septembre par la société Searchlight Capital Partners. Entre le 9 et le 20 décembre, un total de 1.793.364 actions Latécoère ont été apportés à l'offre. Searchlight Capital Partners a par ailleurs acquis 851.123 actions sur le marché, lui permettant de détenir 62.152.806 actions, représentant 65,55% du capital et 64,75% des droits de vote à l'issue de l'opération.

Robertet (+1,5%). Le groupe a annoncé une prise de participation majoritaire dans la société Sirius. Cet investissement réaffirme la volonté du groupe de rester l'acteur indépendant et incontournable des produits Naturels Aromatiques. Sirius est une société fondée par Gilles Berthoumieux en 1996, pionnier dans les Huiles essentielles Bio et réalise un chiffre d'affaires d'environ 10 ME. Les modalités n'ont pas été dévoilées.

Eutelsat : +1,5% avec Atos, CNP, Trigano, Bolloré, Kering, SQLI

Airbus (+0,3%). La belle commande de Spirit Airlines auprès d'Airbus se précise. La compagnie ultra-low-cost américaine a confirmé son intention d'acheter 100 appareils de la famille A320neo après la signature d'un accord cadre en octobre dernier. La commande, qui comprend une combinaison d'A319neo, d'A320neo et d'A321neo, inclut aussi une option pour 50 appareils supplémentaires. Le contrat pourrait atteindre jusqu'à 11 milliards de dollars au prix catalogue même si les clients avionneurs obtiennent toujours d'importants rabais. Les livraisons s'étaleront jusqu'en 2027.

Iliad (stable). Conformément à l'accord signé le 7 mai 2019, Iliad annonce avoir finalisé la mise en oeuvre de son partenariat stratégique avec Cellnex au travers de la cession à ce dernier de 70% de la société gérant les infrastructures passives de télécommunications mobiles en France, de ses infrastructures passives de télécommunications mobiles en Italie. Le montant reçu par Iliad dans le cadre de ces transactions s'élève à 2 MdsE.

Wendel (stable) a finalisé l'acquisition de Crisis Prevention Institute auprès de FFL Partners, pour une valeur d'entreprise de 910 M$. Dans le cadre de cette Transaction, Wendel a investi environ 569 M$ en fonds propres et détient environ 96 % du capital de la Société aux côtés du management de CPI et d'autres actionnaires minoritaires. Crisis Prevention Institute, dont le siège est à Milwaukee, est le leader américain des services de formations en gestion des comportements et de prévention de crises.

VALEURS EN BAISSE

Recylex (-8,5%). Le titre reste sous pression alors que la situation est toujours tendue pour le recycleur de métaux. Le groupe a annoncé vendredi avoir obtenu la poursuite du financement, sous conditions, de sa filiale allemande, jusqu'au 30 avril 2020. Très endetté, le sous-groupe travaille sur les cessions de PPM Pure Metals GmbH, pour laquelle il a déjà reçu des marques d'intérêt, de Norzinco GmbH et de Weser-Metall GmbH. Un point d'avancement sera réalisé fin janvier... Au niveau du groupe, l'effet de levier continue également à gonfler. Au 20 décembre, l'endettement net consolidé s'élevait à 181,1 millions d'euros contre 170,4 ME le 27 novembre.

Balyo (-5%). Après avoir flambé de près de 80% au cours des deux dernières séances, le titre du spécialiste des chariots de manutention robotisés subit quelques prises de profits logiques. L'action s'est envolée après l'annonce de la réception d'engagement de commandes de la part de deux partenaires industriels du groupe, Linde et Hyster-Yale, pour un total de 394 robots pour l'exercice 2020.

Gensight : -3% avec EOS, Plastivaloire et Amoeba

Neurones : -1% avec M6

Danone : -0,5% suivi de Peugeot, Michelin, Vinci, Bouygues.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.