Clôture Paris : le CAC40 perd 0,56%

Clôture Paris : le CAC40 perd 0,56%
bourse

Boursier.com, publié le vendredi 22 janvier 2021 à 18h00

LA TENDANCE

LA TENDANCE

Le CAC40 a terminé en repli de 0,56% ce vendredi, de retour à 5.559 points. Les investisseurs s'inquiètent toujours de la situation sanitaire qui reste inquiétante, d'autant que la perspective d'un nouveau confinement se rapproche un peu plus chaque jour en France. En attendant, Paris va imposer dès ce week-end un test PCR à tout voyageur arrivant d'un autre pays de l'UE. Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, a jugé la situation sanitaire européenne "très grave"... Aux États-Unis, Biden a promulgué une série de décrets visant à amplifier la lutte contre le virus. Une quarantaine pour les voyageurs étrangers est notamment au programme. En Chine aussi, la résurgence épidémique est inquiétante dans certaines parties du pays...
La Bourse de Paris a donc refusé cette semaine de suivre les records établis par les indices américains dans la foulée de l'investiture de Joe Biden, lequel a promis un package de relance 1.900 milliards de dollars pour soutenir l'économie, alors que le nouveau président a pris sans attendre une série de mesures rompant avec l'ère Trump.

ECO ET DEVISES

Dans l'actualité économique ce vendredi, l'indice flash PMI composite américain du mois de janvier 2021 est ressorti à 58, contre un consensus de marché de 55,5 et une lecture antérieure de 55,7. L'indicateur manufacturier s'est établi à 59,1, contre 56,5 de consensus. L'indicateur des services est ressorti à 57,5 contre un consensus de 53,8. Les deux composantes de l'indice signalent donc une accélération de la croissance en janvier.

La journée a déjà été riche en actualités économiques, avec des ventes de détail décevantes au Royaume-Uni (+0,3%), ainsi que des indicateurs PMI européens très divers. En France, le PMI manufacturier a atteint 51,5, mais celui des services a reculé à 46,5. En Allemagne, l'indice manufacturier s'est élevé à 57 mais celui des services est ressorti en zone de contraction à 46,8. Sur l'ensemble de la zone européenne, la tendance est comparable, avec un solide PMI manufacturier flash de 54,7, mais un indicateur des services sans vigueur à 45. Le contraste est encore plus saisissant au Royaume-Uni, avec un PMI manufacturier de 52,9 et un indicateur des services dépressif de 38,8.
L'euro remonte à 1,2170/$ ce soir. Le pétrole revient à 55,50$ le brent.

VALEURS EN HAUSSE

Fermentalg : +8% avec Metabolic (+7%)

Abivax : +6% avec Orapi (+5%)

Quadient (+4,7%) revoit à la hausse ses perspectives pour l'exercice 2020 (clôture des comptes au 31 janvier 2021). Malgré l'impact de la crise de COVID-19 qui perdure, et l'exercice 2020 ne s'étant pas encore achevé, le niveau d'activité de Quadient durant le quatrième trimestre se révèle meilleur qu'attendu. Quadient prévoit pour l'exercice 2020 : une baisse organique du chiffre d'affaires d'environ 8% par rapport à 2019 (vs. environ 9% précédemment indiqué) ; un EBIT courant compris entre 140 millions d'euros et 145 millions d'euros (inchangé) ; et un flux de trésorerie supérieurs à 130 millions d'euros (vs. supérieurs à 100 millions d'euros précédemment indiqué).

Atari : +4% avec Nacon, Cibox

Stedim : +2,5% avec Iliad (+1,5%)

Compagnie des Alpes (+1,5%) : Le chiffre d'affaires consolidé du premier trimestre s'élève ainsi à 26,9 ME, contre 143,6 ME pour la même période de l'exercice précédent, soit une baisse de 81,3% (-80,9% à périmètre comparable).

BioMerieux : +1% avec LVMH

Lagardere : +0,5% avec Verallia, L'Oreal

VALEURS EN BAISSE

Biosynex (-8,2%) a réalisé un chiffre d'affaires de 154 ME, en très forte hausse de 338% par rapport à l'exercice précédent. L'activité a bénéficié en 2020 de la contribution significative des ventes de produits de prévention et de dépistage liées à la pandémie de la Covid-19 pour 110 ME. Les activités historiques de Biosynex ressortent en croissance soutenue de 25% par rapport à 2019.

Balyo : -8% suivi de DBV et Transgene

CGG : -7% avec Claranova

GL Events (-6,5%) : le chiffre d'affaires annuel s'établit à 479,4 millions d'euros en retrait de -59,1% par rapport à l'exercice précédent et -58,1% à pcc. La reprise de l'activité initiée sur le 3e trimestre s'est poursuivie de façon plus limitée au 4e trimestre, avec le renforcement des mesures sanitaires dans le cadre de la deuxième vague épidémique sur la majorité des zones où le Groupe est présent. Au 4e trimestre 2020, le chiffre d'affaires s'établit à 112 ME (-65,3% par rapport au 4e trimestre 2019 et -64,4% à pcc), en croissance par rapport au 3e trimestre de l'exercice.

Navya : -6% suivi de SMCP

Vetoquinol (-5,3%) enregistre un chiffre d'affaires de 427,5 ME, pour l'exercice 2020, en, progression de +8% à données publiées et de +10,9% à changes constants.

Mauna Kea : -5% avec DMS, 2CRSI

Rallye (-4,6%) prévoit un étalement du remboursement de son passif entre 2023 et 2030 lance ce jour une offre globale de rachat sur sa dette non sécurisée (notamment les obligations et les billets de trésorerie) dans le cadre d'une procédure d'enchères inversées.

Accor : -4,5% avec Genfit, Derichebourg

Atos : -4% suivi de Technicolor, Vallourec, Innate

Faurecia : -3,5% avec SG, Scor, Stellantis

Rémy Cointreau (-0,3%) confirme ses objectifs annuels après avoir enregistré un rebond significatif de son activité au troisième trimestre. Sur la période, le groupe de spiritueux enregistre des ventes de 350 millions d'euros, en hausse organique de 25,1%. Une performance nettement supérieure aux attentes des analystes qui tablaient sur une croissance interne de 12,3%. De quoi permettre au chiffre d'affaires d'atteindre 780,9 millions d'euros sur neuf mois, en repli de 4,1% en publié et de 1,6% en organique (à devise et périmètre constant).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.