Clôture Paris : le CAC40 plonge de 1,6% !

Clôture Paris : le CAC40 plonge de 1,6% !
marchés financiers, crise 9 août 2007 subprimes

Boursier.com, publié le vendredi 02 février 2018 à 18h00

LA TENDANCE

Le mois de février commence décidément mal en bourse... le CAC40, qui a déjà cédé 0,5% hier, a plongé de 1,64% ce vendredi, repassant ainsi sous les 5.400 pts, à 5.365 pts en clôture. Les tensions obligataires pèsent toujours sur les marchés alors que le taux 10 ans français a dépassé 1%, un niveau pas revu depuis près d'un an. Le taux 10 ans allemand grimpe de son côté autour de 0,75% sur ses niveaux de juillet 2015. Aux Etats-Unis, Wall Street pique du nez également, dans le sillage d'Apple et d'Alphabet dont les résultats ont visiblement déçu. Amazon tire en revanche son épingle jeu après des comptes solides. Sur le front économique US, le nombre de créations de postes ressort plus élevé que prévu en janvier. A noter que le rendement des Treasuries à dix ans évolue désormais sur ses niveaux de janvier 2014...

ECO ET DEVISES

D'après le rapport du Département américain au travail ce vendredi, les créations de postes non-agricoles aux États-Unis pour le mois de janvier 2018 sont ressorties au nombre de 200.000, contre 175.000 de consensus de place et 160.000 un mois avant. Le taux de chômage américain ressort comme prévu à 4,1% en janvier, stable en comparaison du mois précédent. Les créations de postes non-agricoles du mois de décembre ont été révisées de 148.000 à 160.000. Les créations de novembre ont été ajustées à 216.000, contre 252.000 auparavant annoncé. Par ailleurs, le salaire horaire moyen grimpe de 2,9% en rythme annuel, contre 2,6% de consensus.

L'indice final du sentiment des consommateurs américains pour le mois de janvier 2018, mesuré par l'Université du Michigan, est ressorti à 95,7, contre un consensus de place de 95.

D'après le rapport gouvernemental du jour aux États-Unis, les commandes industrielles du mois de décembre 2017 sont ressorties en forte croissance de 1,7% en comparaison du mois antérieur, contre +1,5% de consensus et +1,7% un mois auparavant

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,2446$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 64,8$ et le Brent s'affiche à 68,2$.

VALEURS EN HAUSSE

* EuropaCorp (+2,2%) poursuit ascension fulgurante au lendemain d'une envolée de 72,5%.

* Nokia (+1,5%) poursuit sur sa lancée d'hier (+12,80%). Le groupe délivre un discours assez confiant sur les déploiements 5G, sur lesquels il affirme clairement son leadership.

* Sur le CAC40, TechnipFMC gagne 0,9% avec Axa (+0,5%).

VALEURS EN BAISSE

* Sur le CAC40, ArcelorMittal recule aussi de 3,9% avec AccorHotels (-3,4%) ou encore Vivendi (-3,2%).

* Airbus abandonne 3,5%. Il s'agit surtout de prises de bénéfices après un récent plus haut à 94 euros. AirAsia n'a pas assez d'avions! La compagnie malaisienne à bas coûts cherche à gonfler la flotte de sa filiale long-courrier AirAsia X et regarde à ce titre aussi bien l'A330, l'A350 et le 787 de Boeing. "AirAsia X aura besoin de plus d'avions, nous regardons les Airbus 330 et 350 ainsi que le Boeing 787", a déclaré à la presse le directeur général du transporteur en marge d'un forum d'affaires à Manille.

* STMicroelectronics cède 3,1% dans le sillage d'Apple à Wall Street.

* Carrefour redonne 2,1% après avoir passé la semaine dans le rouge.

* Danone (-1,2%). La structure d'investissement Danone Manifesto Ventures a pris une participation dans Harmless Harvest, leader des eaux de coco premium réfrigérées aux Etats-Unis, dans le cadre d'une levée de fonds globale de 30 M$. Danone était déjà présent en direct au capital.

* Renault perd 0,9%. Carlos Ghosn devrait rester au volant de Renault. Le conseil d'administration qui se réunira le 15 février devrait proposer de reconduire le dirigeant, croit savoir 'Le Figaro', qui cite des sources concordantes. Même l'Etat serait favorable à ce schéma, qui doit permettre de renforcer l'alliance avec Nissan et Mitsubishi, devenue en 2017 numéro un mondial pour les ventes de véhicules neufs, légèrement devant le groupe Volkswagen.

* Thales (-0,9%). Ce n'est pas encore "l'Airbus des mers" que certains appellent de leurs voeux, mais c'est un bon début. L'alliance navale franco-italienne est prête à larguer les amarres. La France et l'Italie ont poursuivi hier leurs discussions en vue d'un rapprochement entre Naval Group (dont Thales détient 35%) et Fincantieri. Les deux groupes doivent présenter leur projet en juin.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU