Clôture Paris : le CAC40 progresse à nouveau !

Clôture Paris : le CAC40 progresse à nouveau !
Donald Trump après sa rencontre avec Xi Jinping, le président chinois, à Pékin en novembre 2017.

Boursier.com, publié le lundi 25 février 2019 à 18h00

LA TENDANCE

Le CAC 40 se maintient au-dessus des 5.200 points en ce début de semaine, en hausse de 0,31% à 5.231 points en clôture. Les investisseurs saluent les dernières avancées sur le front commercial alors que Donald Trump s'est dit satisfait des négociations avec Pékin dimanche, tout en annonçant une prolongation de la trêve dans le conflit qui oppose les deux pays. La Bourse de Shanghai en a d'ailleurs profité pour s'envoler de 5,6% ce lundi. Les Etats-Unis vont donc reporter la hausse des droits de douane sur plus de 200 milliards de dollars d'exportations chinoises après des "progrès significatifs" réalisés dans le cadre de ces négociations commerciales, a précisé le président américain.

Le récent rallye boursier, qui a ramené l'indice parisien sur des niveaux oubliés depuis début octobre 2018, avec un rebond de près de 15% depuis son point bas du 27 décembre dernier, a été en grande partie alimenté par les espoirs d'accords commerciaux entre américains et chinois. Les investisseurs semblent donc désormais miser sur une sortie "par le haut" du conflit qui oppose les deux pays depuis des mois...

Outre-Atlantique, Wall Street monte également actuellement, tandis que General Electric s'enflamme de 9% après avoir annoncé la cession, à son compatriote Danaher, de son activité bio-pharmaceutique pour un montant totalisant 21,4 milliards de dollars !

ECO ET DEVISES

Le président américain Donald Trump a été clair sur le sujet du commerce ce week-end. "Je suis heureux d'annoncer que les États-Unis ont considérablement progressé dans leurs négociations commerciales avec la Chine sur d'importantes questions structurelles, notamment la protection de la propriété intellectuelle, le transfert de technologie, l'agriculture, les services, la monnaie et de nombreux autres problèmes. À la suite de ces discussions très productives, je retarderai l'augmentation des droits de douane qui devait être imposée par les États-Unis au 1er mars prochain. En supposant que les deux parties réalisent des progrès supplémentaires, nous organiserons un Sommet pour le Président Xi et moi-même à Mar-a-Lago, afin de conclure un accord. Un très bon week-end pour les Etats-Unis et la Chine!", a ainsi asséné Trump sur Twitter. De plus, Trump a laissé entendre qu'un accord avec la Chine était envisageable d'ici une à deux semaines, puisqu'il affirme qu'il faudrait s'attendre à des nouvelles sur la Chine dans un tel délai. Une fois encore, le président américain a estimé que l'accord éventuel serait le plus important jamais réalisé.

D'après le rapport gouvernemental du jour aux États-Unis, les stocks de grossistes du mois de décembre 2018 se sont établis en progression de 1,1% en comparaison du mois antérieur, contre +0,3% de consensus de place et +0,4% pour la lecture révisée du mois antérieur.

L'indice manufacturier régional de la Fed de Dallas pour le mois de février 2019 est ressorti largement supérieur aux attentes de marché, à +13,1 pour ce qui concerne l'activité générale, contre +4,8 de consensus et +1 pour le mois antérieur. Cet indicateur traduit donc une franche accélération de l'activité en février.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1352$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 55,4$ et le Brent s'affiche à 65$.

VALEURS EN HAUSSE

* Europacorp bondit de 11,3% alors que l'enquête pour viol visant Luc Besson a été classée sans suite par le parquet de Paris. "Monsieur Luc Besson a pris acte avec satisfaction de la décision du procureur de la République de classer sans suite les accusations portées par Mme Sand Van Roy, qu'il a toujours formellement démenties", indique l'avocat du fondateur d'Europacorp, Thierry Marembert.

* Technicolor débute bien la semaine, en hausse de 9%, repassant ainsi au-dessus de la barre de 1 euro.

* Eramet reprend 6,7% après avoir décroché de 20% la semaine dernière.

* Air France KLM s'adjuge 3,3%. Portée par sa dernière publication annuelle et l'apaisement des tensions entre les branches française et néerlandaise, la compagnie aérienne aligne une cinquième séance de progression avec un gain d'environ 18% à la clef. L'environnement apparait désormais plus porteur pour le transporteur même si le nouveau boss de l'entreprise, Ben Smith, a encore du pain sur la planche pour ramener la rentabilité du groupe au niveau des meilleurs du secteur.

* Valeo grimpe de 3,2%. Comme l'ensemble du secteur (Faurecia gagne 3%), l'équipementier automobile bénéfice de la détente sur le front commercial sino-américain après les dernières déclarations de Donald Trump. A 'conserver' sur le dossier, la Deutsche Bank a par ailleurs abaissé son objectif de 40 à 36 euros, estimant que 2019 devrait être une année de progrès limités avec un premier semestre faible et, en théorie, un second semestre plus fort.

* STMicroelectronics (+2,9%) bénéficie à plein de la bonne avancée des négociations commerciales entre américains et chinois.

* Sur le CAC40, Michelin monte aussi de 2,7% avec Société Générale (+2,8%) ou encore BNP Paribas (+2,2%).

* PSA Group (+2%) dévoilera ses résultats 2018 demain. Le consensus Bloomberg attend un résultat net ajusté de 3,12 milliards d'euros pour des revenus de 74,55 MdsE. Le résultat opérationnel est anticipé à 5,59 MdsE. Sur les neuf premiers mois de l'année 2018, le constructeur automobile avait fait état d'un chiffre d'affaires légèrement supérieur à 54 milliards d'euros (+29% avec Opel Vauxhall). Il n'avait pas donné de prévisions chiffrées pour l'ensemble de l'exercice.

* Crédit Agricole gagne 1,8%. CACEIS et KAS BANK ont publié ce jour un communiqué conjoint annonçant un accord sur une offre publique d'achat amicale, en numéraire, présentée par CACEIS sur l'intégralité du capital de KAS BANK. Cette offre sera présentée à un prix de 12,75 euros par action, valorisant à KAS BANK à 188 Millions d'Euros.

* Vivendi (+0,1%) a détaillé ses propositions pour redonner de la valeur à Telecom Italia (TIM) dans le cadre d'une sollicitation de procurations (sollecitazione) lancée conformément au droit italien. L'Assemblée générale de TIM du 29 mars doit se prononcer sur la proposition de Vivendi de révoquer cinq (des dix) membres du Conseil d'administration issus de la liste d'Elliott et de les remplacer par cinq administrateurs indépendants.

VALEURS EN BAISSE

* Ipsen (-6,5%) a annoncé l'acquisition de la biotech canadienne Clementia Pharmaceuticals, renforçant ainsi son portefeuille dans les maladies rares. Cette acquisition majeure pour le portefeuille de maladies rares d'Ipsen combinée avec la présence commerciale internationale d'Ipsen et l'expertise de Clementia doivent permettre d'apporter des traitements transformant la vie de patients, aujourd'hui sans aucune option thérapeutique. Ipsen s'engage à acquérir toutes les actions en circulation de Clementia pour un prix d'achat de 25 dollars américains par action à la clôture, auquel s'ajoutent des Certificats de Valeur Garantie (CVG) à hauteur de 6 dollars américains par action liés à l'indication dans les ostéochondromes multiples, pour un montant total pouvant aller jusqu'à 1,31 milliards de dollars américains.

* Après une fin de semaine tonitruante, Sopra Steria Group rentre dans le rang ce lundi en concédant 3,2%. Ces prises de bénéfices interviennent au même moment où quelques ajustements sont à signaler dans le consensus des analystes, dans le sillage des comptes 2018 qui ont été jugés rassurants. Même si le résultat net est ressorti en retrait et inférieur aux attentes, le groupe de services informatiques a atteint ses objectifs 2018. Par ailleurs, les indications sur les perspectives ont agréablement surpris le marché avec une légère amélioration attendue du côté de la rentabilité et une croissance organique escomptée entre +4 et +6%. Bryan, Garnier & Co a remonté sa cible de 148 à 152 euros.

* Sur le CAC40, Dassault Systemes perd 0,9% avec Sodexo (-1,1%), Pernod Ricard (-0,8%) ou encore Orange (-1%).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.