Clôture Paris : le CAC40 progresse de 0,71%

Clôture Paris : le CAC40 progresse de 0,71%
salle de marché

Boursier.com, publié le vendredi 09 octobre 2020 à 18h00

LA TENDANCE

Le CAC40 est resté orienté en hausse ce vendredi, avec un gain de +0,71% à 4.946 pts en clôture. Une progression cependant moins prononcée qu'à Wall Street qui va tenter d'aligner une troisième séance dans le vert ce vendredi et ainsi enregistrer l'une de ses meilleures semaines depuis le mois de juillet !
Les marchés continuent en effet de tabler sur l'adoption de mesures de soutien de l'économie US, sous une forme ou une autre, avant les élections américaines du 3 novembre...
Il est cependant encore difficile d'y voir clair tant les déclarations sont confuses, voire contradictoires, en provenance de Washington au gré des annonces de Donald Trump.

VALEURS EN HAUSSE

Eramet reprend 12%. Le flux acheteur sur le groupe minier est nourri par une note d'Oddo BHF qui a rehaussé de 'neutre' à 'achat' son opinion sur la valeur tout en portant son objectif de 26 à 29 euros.

Gensight : +10% avec Transgene (+6%)

Innate : +5% suivi de Solocal (+4%) et Poxel

Korian : +3% avec Voltalia, EDF, TechnipFMC, Iliad

Neoen : +2,5% suivi de STM, Orange

SoiTec : +2% suivi de Bigben, AKKA, Publicis, Carrefour, Vivendi

Seb s'adjuge 1,8%, sur un sommet d'un an. Alors qu'il faudra patienter jusqu'au 26 octobre pour connaître l'évolution des résultats du groupe sur les neuf premiers mois de l'année, Oddo BHF est passé à l''achat' sur le dossier en visant 177 euros. Le broker note que le spécialiste du petit électroménager a rehaussé par deux fois son scénario COVID ce qui témoigne de la bonne résistance de l'activité et des marges à la crise sanitaire. La deuxième partie de l'année semble confirmer la stabilisation du chiffre d'affaires à périmètre et change constant et l'analyste envisage pour 2021 le retour à une croissance plus normative. La situation bilancielle est très saine et des acquisitions sont réalisables.

Ubisoft : +1% avec Safran

Alstom +0,7%. Alstom fournira 49 tramways Citadis à Nantes Métropole pour un montant de près de 200 millions d'euros. Sept des treize sites d'Alstom en France vont contribuer à la conception et à la fabrication du tramway de Nantes Métropole : La Rochelle (conception et assemblage des rames et support logistique), Le Creusot (bogies), Ornans (moteurs de traction), Valenciennes (aménagement intérieur), Aix en Provence (système de protection et d'aide à la conduite), Saint-Ouen (service après-vente), et Villeurbanne (systèmes électroniques embarqués).

Amundi gagne 0,7%, bien aidé par une note du Credit suisse. Le broker helvète a rehaussé à 'surperformer' sa recommandation sur le gestionnaire d'actifs en visant 70 euros. Dans des conditions de marché incertaines, le courtier dit préférer les cas d'investissement avec une composante de redressement interne. Il note également qu'Amundi se négocie avec une décote par rapport à ses pairs européens alors que le groupe a les moyens de réaliser une opération de croissance externe ou de retourner du capital aux actionnaires dans les 12 à 24 prochains mois.

VALEURS EN BAISSE

Lagardère rend 6% mais gagne encore 10% sur la semaine dans un marché toujours aussi spéculatif

Euronext (-4%) vient d'officialiser le rachat de la Bourse de Milan. L'opérateur boursier européen a conclu un accord contraignant avec le London Stock Exchange pour acquérir 100% du capital de London Stock Exchange Group Holdings Italia SPA, la holding de Borsa Italiana, contre un chèque de 4,325 milliards d'euros.

Vallourec : redonne 3% avec AST, Coface, Renault, CGG et Air France KLM

Verallia : -2,5% avec Faurecia, Mersen, TF1, Peugeot, Gl Events

Eurazeo : -1,5% avec CNP et Natixis

Suez : -0,6%. Le tribunal judiciaire de Paris, saisi en référé par les comités sociaux et économiques (CSE) du groupe Suez, a ordonné ce vendredi la suspension des effets de l'acquisition par Veolia des actions Suez détenues par Engie ainsi que de l'OPA prévue dans la foulée par le groupe de services aux collectivités sur son rival.
Dans son ordonnance de référé, que Reuters a pu consulter, le tribunal précise que "la suspension des effets" de cette cession d'actions sera d'actualité "tant que les CSE concernés n'auront pas été informés et consultés sur les décisions déjà prises et annoncées publiquement par voie de presse le 30 août". Le conseil d'administration d'Engie, contre l'avis des administrateurs de l'Etat, avait donné lundi soir son feu vert à la vente à Veolia de l'essentiel de sa participation de 32% dans Suez... Cette session pour 3,4 milliards d'euros ouvrait la voie à la prise de contrôle total par Veolia du groupe de services aux collectivités en dépit de l'opposition de l'Etat, premier actionnaire d'Engie.
Le tribunal de Paris avait été saisi par les CSE de l'UES Suez, de l'établissement Suez Eau France Siège et de Central Suez Eau France.
Veolia avait dévoilé ses projets le 30 août dernier, aussitôt rejetés par l'état-major de Suez qui a tenté de s'opposer jusqu'au bout à la session de l'essentiel des actions détenues par Engie. Le gouvernement, même si Jean Castex a estimé le 3 septembre que cette opération semblait "faire sens", a tenté pour sa part une conciliation entre les deux parties...
Quelques heures après le vote du conseil d'Engie, Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie et des Finances, avait déploré mardi matin "l'intransigeance" de Suez et "la précipitation" de Veolia, réaffirmant que le succès d'une opération de ce genre dépendait de la capacité des deux groupes à trouver un accord amiable...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.