Clôture Paris : le CAC40 progresse encore

Clôture Paris : le CAC40 progresse encore©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 15 avril 2021 à 18h00

LA TENDANCE

LA TENDANCE

Le CAC40 a poursuivi sa marche en avant en bourse de Paris ce jeudi, en hausse de 0,41% à 6.234 pts. Le marché parisien avait déjà réussi hier à clôturer au-dessus du niveau symbolique des 6.200 points pour la première fois depuis octobre 2000. Les publications trimestrielles continuent ainsi de soutenir la tendance, le bon début d'année de Publicis ayant été salué par les investisseurs aujourd'hui après les ventes déjà très solides de LVMH hier...

ECO ET DEVISES

Les inscriptions au chômage ont fortement baissé la semaine passée aux Etats-Unis, retombant sur un niveau plus observé depuis la mi-mars 2020. Selon les données du Département américain au Travail, les inscriptions se sont élevées à 576.000, en recul de 193.000 par rapport à la lecture révisée de la semaine antérieure de 769.000. Le consensus était positionné à 700.000.

Autre bonne nouvelle, les ventes de détail se sont envolées de 9,8% en mars en comparaison du mois antérieur, contre un consensus de place de +5,5%, et après une chute de 2,7% en février (-3% annoncé initialement). Les millions de ménages qui ont reçu des chèques de 1.400 dollars de la part du gouvernement ont donc fortement dépensé le mois dernier. Les ventes 'core' affichent un bond de 8,4% contre +5% attendu et -2,5% le mois précédent.

L'indice manufacturier régional de la Fed de Philadelphie pour le mois d'avril s'est de son côté établi à 50,2, au plus haut depuis avril 1973, alors que le consensus était de seulement 42. Cet indicateur traduit ainsi toujours une expansion de l'activité manufacturière dans la région. Le 'Philly Fed' a été révisé à 44,5 en mars. Le sous-indice de l'emploi est remonté en avril à 30,8 contre 27,4 le mois dernier et celui des prix acquittés s'est établi à 69,1 ce mois-ci après 72,6.

L'indice manufacturier 'Empire State' de la Fed de New York a augmenté à 26,3 en avril, contre un consensus de place de 20 points. Il se retrouve au plus haut depuis 2017. L'indicateur du mois antérieur se situait à 17,4. La composante des nouvelles commandes a plus que doublé à 26,9 après 9,1 le mois dernier et celle de l'emploi est passée à 13,9 après 9,4. Le sous-indice mesurant le jugement des entreprises sur leurs perspectives d'activité à un horizon de six mois a augmenté pour atteindre 39,8 après 36,4 en mars.

Enfin, la production industrielle américaine a rebondi de 1,4% en mars en comparaison du mois antérieur, après une baisse révisée à 2,6% en février (-2,2% annoncé précédemment). Le consensus tablait toutefois sur un rebond plus marqué de 2,5%. La production manufacturière affiche pour sa part une hausse de 2,7%, contre +3,6% de consensus et -3,7% en février. Le taux d'utilisation des capacités de production a progressé quant à lui à 74,4%, contre 75,6% de consensus et 73,4% pour la lecture révisée de février.

Toujours très surveillés dans un contexte de forte croissance, les rendements obligataires se détendent outre-Atlantique avec notamment un taux du 10 ans qui cède 6,9 points à 1,564%. Le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, a confirmé hier que la banque centrale réduirait ses achats mensuels de titres sur les marchés avant de s'engager dans un relèvement de ses taux d'intérêt, laissant entrevoir le maintien de taux faibles pour une période prolongée.
Les cours du brut restent dans le vert après leur forte progression d'hier à la suite de l'annonce d'une forte baisse des stocks aux Etats-Unis la semaine dernière, sur fond d'optimisme croissant pour la demande cette année après le relèvement des prévisions de l'Opep et de l'Agence internationale de l'énergie. Le brent monte à 66,85$. L'euro pointe à 1,1975/$.

VALEURS EN HAUSSE

Genomic : +6% avec Fermentalg et Groupe Crit (+5%)

Carmila : +4,5% avec Graines Voltz

AB Science : +3,5% suivi de Virbac

Publicis (+3,5%). Le troisième groupe publicitaire mondiale a renoué avec la croissance organique sur les trois premiers mois de 2021 avec une progression interne des revenus de 2,8% contre un consensus placé à -2%. Cette performance provient notamment des États-Unis et de l'Asie, où le management précise avoir déjà surperformé ses concurrents en 2020. L'Europe s'améliore de manière séquentielle, avec une décroissance en légère baisse à -1,8%. Elle s'établit à +2,8% hors Mediatransports et le Drugstore. La France et l'Allemagne retrouvent une croissance positive à respectivement +4,9% et +6,0%, mais les confinements dans la région ont continué à peser sur certains de des pays, précise Publicis. Concernant le deuxième trimestre, le Groupe estime pouvoir recouvrer entre 60% et 80% de la baisse de revenu enregistrée au même trimestre en 2020. Cela implique une croissance organique comprise entre 8% et 10%, en faisant l'hypothèse que les conditions sanitaires ne se détériorent pas davantage. Pour 2021, le Groupe confirme une amélioration de son taux de marge opérationnelle jusqu'à 50 points de base, lui permettant de consolider la bonne performance réalisée en 2020. Le Groupe confirme également que son Free Cash Flow avant variation du besoin en fonds de roulement devrait être d'environ 1,2 milliard d'euros en 2021, contribuant ainsi à son désendettement.

Solutions30 (+3%) après plusieurs séances de baisse.

Séché : +2,5% avec Airbus, Somfy, Abivax et Akwel

Spie : +2% suivi de Imerys, Ipsen, Synergie

Colas : +1,5% avec Interparfums, Remy Cointreau

Nexity : +1% avec Seb, Lisi et BigBen

McPhy (stable) après avoir signé un accord stratégique avec TSG, premier fournisseur européen de services d'installation et de maintenance pour les réseaux de distribution d'énergie (carburants traditionnels, bio-carburants, gaz naturel, électricité, hydrogène...) en Europe, en vue de lui confier la maintenance d'une partie de ses stations hydrogène et répondre conjointement à certains appels d'offres.

Carrefour : stable, UBS a rehaussé sa cible de 17 à 18,5 euros ('achat').

VALEURS EN BAISSE

Cibox : -6% avec DBV (-5%)

Atari : -4% suivi de TechnipFMC, Ose Immuno et Genfit

2CRSI : -3% avec AKKA (-2,5%) et Rallye

SQLI : -2% suivi de SII, Ramsay, Cegedim, Figeac Aero

Pierre & Vacances-Center Parcs recule de 1,9%, alors que le groupe a annoncé un chiffre d'affaires du 1er semestre de l'exercice 2020/2021, "lourdement impacté par la poursuite de la crise sanitaire du Covid-19". En normes IFRS, le chiffre d'affaires du 1er semestre de l'exercice 2020/2021 s'élève à 244,5 millions d'euros (158 millions d'euros pour les activités touristiques et 86,5 millions d'euros pour les activités immobilières). Aujourd'hui, les discussions se poursuivent entre le groupe et ses différents partenaires financiers existants ou futurs, sous l'égide des conciliateurs, en vue d'obtenir la mise en place d'un nouveau financement en dette d'un montant total en principal d'au moins 250 millions d'euros, dont une première tranche devrait faire l'objet d'un décaissement au cours du mois de mai prochain et une seconde tranche au début de l'automne 2021, en l'état des discussions.

Sodexo : -1,5% avec Neoen, Valneva, Eramet, Air France KLM, Transgene

GTT : -1% avec Nicox et Rubis

Vos réactions doivent respecter nos CGU.