Clôture Paris : le CAC40 progresse encore de 1,70%

Clôture Paris : le CAC40 progresse encore de 1,70%©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 16 novembre 2020 à 18h00

LA TENDANCE

Le CAC40 a débuté la semaine en forte hausse de 1,70% à 5.471 points ce lundi en clôture. L'optimisme des intervenants ne se dément donc pas, avec une sortie de crise sanitaire en perspective à moyen terme. Le coup de pouce est venu cette fois de Moderna Therapeutics qui bondit à Wall Street après avoir annoncé une efficacité de 94,5% de son vaccin contre le Covid-19 en phase 3. De plus, le vaccin réfrigéré serait stable 30 jours durant... Le candidat vaccin de Moderna atteint donc son objectif principal d'efficacité en première analyse intermédiaire de l'étude de phase 3 COVE. Moderna entend soumettre une demande d'autorisation d'utilisation d'urgence auprès de la FDA américaine dans les prochaines semaines, et indique que la demande d'EUA en question sera basée sur l'analyse finale de 151 cas et un suivi médian de plus de deux mois...
La semaine dernière, Pfizer et son partenaire BioNTech avaient déjà agréablement surpris en annonçant les résultats intermédiaires de phase 3 de leur vaccin contre le nouveau coronavirus. Les deux groupes avaient fait état d'une efficacité de plus de 90% du vaccin selon l'analyse intérimaire de phase 3. Certains avaient toutefois relativisé cette excellente nouvelle en évoquant notamment la conservation du vaccin.

ECO ET DEVISES

Le sentiment positif des marchés est en outre soutenu par les espoirs économiques plus généraux, alors que les dernières statistiques chinoises de la production industrielle (+6,9%) et de l'investissement ont dépassé les attentes des analystes. Le PIB japonais du troisième trimestre a rebondi par ailleurs plus que prévu (+5% contre +4,4% de consensus). En revanche, notons que les ventes de détail chinoises ont manqué le consensus (+4,3% contre +5,1% de consensus). Le taux de chômage en Chine est ressorti en ligne avec les attentes à 5,3%. La production industrielle japonaise, en croissance de 3,9%, a affiché une performance comparable au consensus.

Aux Etats-Unis, le principal conseiller de Joe Biden sur le coronavirus a affirmé qu'il n'y avait pas de plan de confinement général dans les cartons, et que les restrictions allaient être ajustées selon les conditions de propagation de l'épidémie. Le Dr. Fauci a lui aussi indiqué qu'un confinement national était exclu, sans toutefois repousser l'idée de confinements locaux... Quoi qu'il en soit, les annonces de Pfizer et de Moderna rassurent grandement à moyen terme sur une possible éradication du virus.
Concernant la future administration Biden cette fois, Bloomberg, citant des personnes familières de la question, précise que l'ancienne patronne de la Fed, Janet Yellen, pourrait bien prendre les fonctions de Secrétaire au Trésor. Biden considèrerait aussi Brainard et Ferguson pour ce poste, mais Yellen semblerait favorite.
L'euro revient ce soir à 1,1840/$. Le pétrole campe sur les 44$ le brent.

VALEURS EN HAUSSE

Europcar remonte de 50% suivi de Voluntis (+36%) et de Vallourec (+25%) dans le sillage du brut

Plastic Omnium remonte de 21% avec Rallye (+17%)

Unibail Rodamco Westfield flambe à nouveau de 17,5% avec d'autres foncières comme Carmila (+15%)

Gl Events (+14%) avec Jacquet et CGG

Derichebourg : +12% avec Eramet, TechnipFMC (+11%), Mercialys, Air France KLM

Compagnie des Alpes : +9% avec Figeac, AKKA et Icade

Covivio : +8% suivi de Accor et JC Decaux

ADP : +7% avec FNAC Darty (+6%) et Vicat

Elis : +5% suivi de Thales, Natixis, Safran, Airbus

Renault gagne encore près de 2,7%. Les spéculations autour de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi sont de retour. Après quelques mois sans vagues, de nouveaux bruits de couloir autour de l'Alliance bâtie par Carlos Ghosn font état d'une possible cession de la participation de Nissan dans Mitsubishi Motors. Selon les sources de 'Bloomberg', Nissan craint de plus en plus qu'il lui faille plus de temps pour se remettre de la crise provoquée par la pandémie de coronavirus. Une telle opération pourrait par ailleurs constituer la première étape d'une révision plus large de l'alliance tripartite, précisent les sources de l'agence.

Alstom (+2,5%) lance son augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription d'un montant d'environ 2 milliards d'euros dans le cadre du financement de l'acquisition de Bombardier Transport. 3 actions nouvelles sont proposées pour 10 actions existantes au prix de souscription de 29,50 euros par action nouvelle. La valeur théorique du droit préférentiel de souscription ("DPS") est de 2,90 euros.

Orange poursuit sa remontée de 1,2%. Le directeur général se dit "ouvert d'esprit" quant à l'avenir de la division pylônes de l'opérateur, que les analystes évaluent à environ 10 milliards d'euros, et qui est en train d'être scindée en une société distincte pour tenter de débloquer la valeur des tours. La scission de l'activité aidera Orange à "voir à quel jeu nous voulons jouer", affirme le dirigeant. Jumeler les 59.000 tours d'Orange avec celles de Vodafone ou de Deutsche Telekom serait une "opportunité intéressante" à l'avenir, bien que cette possibilité ne soit actuellement pas en discussion.

VALEURS EN BAISSE

Neoen : -4,5% avec EOS, Genomic, Voltalia (-3,5%)

Genfit -2,5% après ses comptes, suivi de Albioma, Valneva

Teleperformance accuse un repli de 2,5%.

Linedata : -1% suivi de Euronext, Poxel, Bastide

SoiTec : -0,5% avec Vivendi, Air Liquide, Sanofi

Biomerieux (-0,5%) a annoncé l'enrichissement de sa gamme ARGENE d'identification du SARS-CoV-2. En complément des prélèvements nasopharyngés, le test monoplex SARS-CoV-2R-GENE de PCR en temps réel peut désormais être utilisé sur des échantillons salivaires et oropharyngés pour la détection du virus responsable de la Covid-19. Cette extension contribue à faciliter les flux de travail des laboratoires. Le marquage CE du test SARS-CoV-2R-GENE couvre les trois types de prélèvements, ce qui permet à bioMérieux de répondre à l'avis émis par la Haute Autorité de Santé (HAS) française le 18 septembre dernier, favorable au recours aux prélèvements salivaires de préférence chez les personnes symptomatiques pour lesquelles le prélèvement nasopharyngé est difficile voire impossible.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.