Clôture Paris : le CAC40 recule encore de 0,69%

Clôture Paris : le CAC40 recule encore de 0,69%©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 25 septembre 2020 à 18h00

LA TENDANCE

Le CAC40 a continué de s'enfoncer ce vendredi, même s'il est parvenu a limiter la casse en toute fin de séance. L'indice de référence recule de 0,69% à 4.729 points, de retour sur les plus bas du début du mois de juin, alors que les dernières mesures sanitaires créent d'importantes incertitudes quant à la vigueur de la reprise économique. Sur la semaine, la chute du CAC40 est de 5%, alors que le retard de la bourse de Paris redevient supérieur à 20% depuis le début de l'année....
Le Premier ministre Jean Castex n'a pas écarté des "reconfinements localisés", alors que la France a enregistré jeudi plus de 16.000 contaminations en 24 heures, un record. 6.031 personnes sont désormais hospitalisées en raison du virus, ce qui ne s'était plus produit depuis le 22 juillet. 1.048 personnes sont en réanimation...

ECO ET DEVISES

Sur le front économique ce jour, les commandes de biens durables aux Etats-Unis pour le mois d'août 2020 sont ressorties en hausse de 0,4% en comparaison du mois antérieur contre un consensus de +1,5%, et après un très fort rebond à deux chiffres au mois de juillet (+11,7% en données révisées). Hors transport, les commandes nouvelles de biens durables progressent également de 0,4% en comparaison du mois antérieur, contre un consensus de +1,2% et après un gain de 3,2% en juillet.

Aux Etats-Unis, les Démocrates de la Chambre US des représentants ont initié l'élaboration d'un nouveau plan de relance de 2.200 milliards de dollars qui pourrait être voté la semaine prochaine, selon Richard Neal, président de la commission des Voies et Moyens. Nancy Pelosi, présidente (démocrate) de la Chambre, a indiqué qu'elle était prête à discuter avec la Maison Blanche. Un espoir refait donc surface, alors que les discussions étaient au point mort depuis un mois et demi.
Richard Neal a précisé que cette initiative démocrate faisait suite à l'intervention de Jerome Powell, président de la Fed, qui a demandé aux élus de soutenir la reprise de l'activité. Neal pense que les contours se dessinent et qu'il s'agit désormais d'une question... de calendrier. La Chambre va devoir en effet suspendre ses travaux pour le cycle électoral, alors que la présidentielle du 3 novembre approche à grands pas... En attendant, l'euro revient sur les 1,16/$. Le pétrole campe sur les 40$ le WTI.

VALEURS EN HAUSSE

Lagardère flambe de 32%. Bernard Arnault a acquis une participation directe de plus de 5% dans le groupe Lagardère et a finalisé son entrée au capital de la holding personnelle d'Arnaud Lagardère, à hauteur de 27%, ont annoncé jeudi les deux familles. Chahuté par plusieurs actionnaires, Arnaud Lagardère peut désormais compter sur un soutien de poids alors que Vivendi et Amber, qui détiennent respectivement 23,5% et 20% du capital, ont noué le mois dernier un pacte d'actionnaires en demandant quatre sièges au conseil de surveillance. Pour tenter d'obtenir gain de cause, ils ont saisi début septembre la justice pour réclamer la convocation d'une assemblée générale, refusée par Arnaud Lagardère. Le tribunal de commerce de Paris rendra sa décision le 14 octobre.

Genfit monte de 20%. La société a annoncé avoir réalisé la première visite du premier patient pour ELATIVE, l'essai clinique pivot international de Phase 3 évaluant elafibranor dans la Cholangite Biliaire Primitive (PBC).
ELATIVE est une étude de Phase 3, randomisée, en double aveugle, contre placebo, multicentre et internationale évaluant l'efficacité et la sécurité d'elafibranor, un double agoniste des PPAR alpha et delta, dans la PBC. Le critère principal évaluera la réponse au traitement, définie par un taux d'alkaline phosphatase (ALP) < 1.67 x Upper Limit of Normal (ULN) et bilirubine totale (TB) ? ULN et une réduction de l'ALP ? 15%. Les critères secondaires-clés incluront les effets d'elafibranor sur la normalisation du taux d'ALP et sur l'évolution du prurit depuis l'entrée dans l'étude. L'étude randomisée (2 :1 ; elafibranor : placebo) évaluera environ 150 patients présentant une réponse inadéquate à l'acide ursodésoxycholique (UDCA) après 52 semaines de traitement.
La PBC est une maladie cholestatique sévère qui affecte et détruit progressivement les canaux biliaires, provoquant une inflammation et des lésions du foie. En l'absence de traitement, cette pathologie peut conduire à la cirrhose, à une insuffisance hépatique et peut nécessiter à terme une transplantation hépatique. Il n'existe pas de traitement curatif de la PBC à ce jour, et les thérapies disponibles actuellement sont uniquement capables de potentiellement ralentir la progression de la maladie. Environ la moitié1 des patients atteints de PBC ne peut bénéficier des thérapies actuellement disponibles en raison de l'absence de réponse au traitement, ou d'effets indésirables intolérables.

Akwel s'envole de 19%, au lendemain de la publication de résultats semestriels nettement supérieurs aux attentes du marché. L'équipementier automobile a dégagé sur la première partie de l'année un excédent brut d'exploitation de 60 ME, en repli limité de -9,9 %, pour un chiffre d'affaires consolidé de 387 ME, en baisse de -31,7%. Le résultat net ressort à 20,2 ME, soit une marge nette de 5,2%, en baisse de 1,1 point. La reprise d'activité observée au début de l'été s'est confirmée pour le groupe, avec un chiffre d'affaires cumulé réalisé en juillet et août de 153,5 ME, soit une baisse limitée à -4,6% par rapport aux mois comparables de 2019. La visibilité du marché restant toutefois très limitée pour les mois à venir, Akwel entend toujours donner la priorité à la souplesse et à l'efficacité de son modèle pour s'adapter à la crise.

Suez gagne 6%. Antoine Frérot vient d'indiquer à la presse qu'il allait améliorer le prix proposé à Engie pour acquérir l'essentiel de ses parts dans Suez. La nouvelle offre sera examinée par le conseil d'administration d'Engie, qui se réunit plus tard vendredi, a précisé le PDG du numéro un mondial des prestations de services à l'environnement. Veolia n'envisage par ailleurs pas de céder son activité eau France pour racheter Suez, a précisé Antoine Frérot. Veolia a proposé fin août de racheter l'essentiel de la participation d'Engie dans son rival Suez (29,9% sur un total de 32%) pour 15,50 euros par action avant de lancer une offre sur le reste du capital de son rival et de bâtir avec lui un "grand champion mondial français de la transformation écologique". Suez a rejeté ce projet qualifié d'"hostile et opportuniste" tandis qu'Engie a jugé l'offre insuffisante.
Veolia prend 2% et Engie est stable.

Valneva : +6% avec Stedim

Beneteau remonte de 3% avec Trigano et Ubisoft

Solutions30 : +3% avec Aubay et Safran

BioMerieux : +2,5% avec K&B

CGG : +1% suivi de Atari, LNA, FDJ, Alten

VALEURS EN BAISSE

Technicolor -13% avec Voltalia (-8,5%) et Navya

Amoeba : -6% avec Figeac et P&V (-5%)

Solocal : -4,5% suivi de Rallye, Haulotte (-3%)

Les banques font à nouveau partie des plus fortes baisses du CAC40, en particulier Crédit Agricole, BNP et Natixis en repli de 3%, avec Société Générale qui recule de 2,5%.

Eramet : -3% avec Sopra, Savencia

Guerbet perd 2,6% au lendemain de son point intermédiaire. Malgré une activité en retrait, le groupe est pourtant parvenu à faire progresser son résultat opérationnel, à 25,4 ME sur le semestre, contre 22,3 ME un an plus tôt. L'EBITDA s'élève à 53,3 ME contre 61,6 ME au 1er semestre 2019. " Il représente toutefois 14,7% du chiffre d'affaires de la période, ce qui constitue une performance satisfaisante pour le Groupe compte tenu de la baisse importante d'activité".

Air France KLM recule encore de 2% avec Renault, Vilmorin et Colas

Total (-1%) se donne pour ambition de long terme de faire partie des cinq plus grands producteurs mondiaux d'énergies renouvelables face au déclin anticipé de la consommation de pétrole, déclare son PDG Patrick Pouyanné dans un entretien mis en ligne sur le site internet du Parisien.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.