Clôture Paris : le CAC40 recule encore un peu...

Clôture Paris : le CAC40 recule encore un peu...
bourse

Boursier.com, publié le mercredi 18 décembre 2019 à 18h00

LA TENDANCE

Sans véritable tendance ce mercredi, le CAC40 a finalement perdu 0,15% à 5.959 points en clôture dans un marché confidentiel. Hier déjà, la petite baisse de l'indice (-0,39%) avait suffi à mettre un terme à une séquence qui aura vu le CAC40 progresser à 8 reprises lors des 9 dernières séances et franchir les 6.000 points en séance pour la première fois depuis le 24 juillet 2007.
Wall Street se maintient de son côté sur ses sommets historiques ce mercredi, mais timidement, tandis que Donald Trump a accusé le clan démocrate de mener une "tentative de putsch illégale et partisane". La Chambre des représentants doit en effet voter ce mercredi la mise en accusation du président américain pour abus de pouvoir et entrave sur le dossier ukrainien. Le vote du jour devrait être remporté par les démocrates, se traduisant par une mise en accusation de Trump...

ECO ET DEVISES

Le baril de pétrole revient proche de l'équilibre sur les 66£ le Brent après l'annonce d'un recul des stocks d'or noir aux Etats-Unis. D'après le Département américain à l'énergie, les stocks pétroliers domestiques, pour la semaine close au 13 décembre, ont diminué de 1,1 million de barils à 446,8 millions de barils (hors réserve stratégique), contre un repli de 1,7 million de barils attendu par le consensus. Les stocks d'essence ont en revanche augmenté de 2,5 millions de barils, alors que les stocks de produits distillés ont cru de 1,5 million de barils.

Le représentant au Commerce des États-Unis, Robert Lighthizer, a de nouveau indiqué que l'accord entre Washington et Pékin était applicable. Il anticipe un doublement des ventes agricoles américaines à la Chine. En revanche, le Département américain au commerce étudierait la limitation des ventes de technologies sensibles à certains pays 'concurrents' tels que la Chine. Enfin, les USA restent prêts à durcir la confrontation commerciale avec l'Union européenne, ce qui montre également que l'apaisement est donc loin d'être complet de ce point de vue...

Sur le front économique ce jour, l'indice Ifo allemand du climat des affaires a battu le consensus à 96,3 (consensus 95,6), alors que l'inflation locale des prix à la production s'est révélée plus légère qu'attendu (0% contre +0,1% de consensus). L'inflation britannique est demeurée à 1,5% (consensus +1,4%). L'indice final des prix à la consommation en Europe est ressorti à +1%, en ligne avec le consensus (+1,3% pour l'indicateur ajusté). L'euro campe au-dessus des 1,11/$ entre banques.

VALEURS EN HAUSSE

SQLI s'envole de 22% après avoir été informé de la signature d'un contrat de cession par le fonds Nobel et par Amar Family Office de leurs participations respectives de 9,85% et 11,98% au capital de SQLI au profit de la société DBAY Advisors, dans le cadre d'une transaction hors-marché.

Recylex : +10% suivi de Poxel qui s'adjuge 8%. La biotech a fait état ce matin de résultats favorables de l'étude de phase Ib à doses multiples et croissantes évaluant l'innocuité, la tolérance et le profil pharmacocinétique du PXL065 chez des sujets sains après administrations répétées. La société a également présenté de nouvelles données précliniques mettant en évidence la marge de sécurité améliorée du PXL065 par rapport à la pioglitazone.
Suite à cette annonce, Oddo BHF réitère son opinion 'acheter' et son objectif de 13,7 euros tandis que Bank Degroof reste à l''achat' avec une cible de 20 euros.

Adocia : +5% avec EOS (+4%) et Metabolic Explorer

Devoteam : +3,5% avec Esi Group, SoiTec, Innate

Thales (+2,5%) reste porté par ses derniers gros contrats annoncés.

Infotel : +2% avec Esso et Ingenico (+1,5%), Atari, Bic et M6

Groupe PSA gagne 1,5%. C'est donc officiel, PSA et Fiat Chrysler Automobiles vont fusionner et former le quatrième constructeur automobile mondial en volumes et le troisième en chiffre d'affaires. Les deux groupes annoncent ce mercredi la signature d'un accord de rapprochement engageant, en vue de la fusion à 50/50 de leurs activités.

Crédit Agricole (+0,2%) a acté une dépréciation de l'écart d'acquisition sur LCL à hauteur d'environ 600 millions d'euros. Cette dépréciation, non déductible, sera enregistrée dans les comptes consolidés du quatrième trimestre 2019 et impactera directement le résultat net part du Groupe. Cette charge n'affectera ni la solvabilité de Crédit Agricole S.A. ou du groupe Crédit Agricole, les écarts d'acquisition étant déjà intégralement déduits des fonds propres prudentiels, ni leur liquidité.

VALEURS EN BAISSE

Plastivaloire abandonne 9,5% après ses résultats annuels et Figeac Aero chute de 8% après ses semestriels

Ipsen (-4%) a annoncé la démission de David Meek de son poste de Directeur Général ; il quittera le Conseil d'Administration d'Ipsen à compter du 31 décembre 2019 pour poursuivre une nouvelle opportunité professionnelle et rejoindre FerGene en qualité de Président et Directeur général.

Pixium : -4% avec Europacorp, Air France KLM (-3%) et Remy Cointreau sur de nouveaux avis d'analystes prudents

Casino recule de 2,5%. Jefferies a ajusté sa recommandation à "sous-performance", contre "conserver", et son objectif de 34 à 28 euros.

Lagardere : -2% avec Genfit, Rexel, Vallourec et Michelin (-1,5%)

STMicroelectronics rend 1,7% mais reste le grand gagnant de 2019 sur le CAC40 avec une hausse supérieure à 90%, largement insufflée par la levée des craintes d'une guerre commerciale.

Neurones : -1,5% avec Assystem et Engie

Safran (-0,3%) : Le directeur général de Safran, Philippe Petitcolin, a indiqué mardi, que le groupe va réduire "fortement" sa production de moteurs pour s'adapter à l'annonce lundi soir par Boeing d'une suspension de la production de son "best-seller" à partir de janvier...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.