Clôture Paris : le CAC40 regagne encore 2,12%

Clôture Paris : le CAC40 regagne encore 2,12%©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 07 avril 2020 à 18h00

LA TENDANCE

La bourse de Paris a poursuivi sur sa lancée en gagnant 2,12% à 4.438 pts en clôture ce mardi après avoir refranchi les 4.500 points en séance. Depuis le point bas atteint en séance è 3.632,06 points le 16 mars dernier, le rebond est désormais de l'ordre de 25%. Depuis hier en particulier, les marchés anticipent le pic de la crise sanitaire mais les mauvaises nouvelles restent malgré tout présentes comme en Grande- Bretagne où depuis hier soir, le Premier ministre est en soins intensifs. Par ailleurs, le nombre de morts s'est inscrit en vive progression ce jour outre-Manche et est reparti en hausse en Espagne.
La cote américaine grimpe encore ce mardi de l'ordre de 2%, après avoir flambé hier sur des espoirs de 'pic' proche ou atteint de l'épidémie de coronavirus Covid-19 et de nouveaux soutiens de l'administration Trump sur fond de rumeurs de nouveau plan de relance massif dès le mois de mai.

ECO ET DEVISES

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a indiqué lors d'une conférence de presse que les pays ou régions ayant mis en place des mesures de confinement ne devraient pas les lever précocement, au risque d'une rechute...
Sur Twitter, Donald Trump a de son côté "allumé" l'OMS : "L'OMS a vraiment tout raté. Pour une raison quelconque, financée en grande partie par les États-Unis, mais très centrée sur la Chine. Nous allons y jeter un bon coup d'oeil. Heureusement, j'ai rejeté très tôt leur conseil sur le maintien de nos frontières ouvertes à la Chine. Pourquoi nous ont-ils fait une recommandation aussi erronée?"

The W.H.O. really blew it. For some reason, funded largely by the United States, yet very China centric. We will be giving that a good look. Fortunately I rejected their advice on keeping our borders open to China early on. Why did they give us such a faulty recommendation?
- Donald J. Trump (@realDonaldTrump)

La volatilité reste conséquente sur le marché pétrolier, où les investisseurs attendent avec nervosité des annonces des pays producteurs concernant une baisse de leur production, afin de soutenir les cours. Les grands producteurs pourraient donc s'accorder lors de la réunion à distance prévue jeudi, si les Etats-Unis acceptent de prendre part aux concessions...
L'objectif des négociations porterait ainsi sur une réduction de la production d'environ 10 millions de barils par jour, soit près de 10% de la production mondiale... Néanmoins, certains experts à l'image de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) estiment que cette baisse historique, si elle venait à être confirmée, ne serait pas suffisante compte tenu de la chute de la demande. Le Brent campe sur les 33$ ce soir, tandis que l'euro remonte à 1,09/$ entre banques.

VALEURS EN HAUSSE

Chargeurs : poursuit sa remontée de 15%

Klepierre : +12% avec Groupe Open

Europcar : reprend 13% alors que l'Etat serait proche d'un accord avec Eurazeo (+7%) pour sauver le loueur de voitures, mis à mal par la chute de l'activité touristique liée à la pandémie de Covid-19. Selon les indiscrétions du 'Monde', qui cite plusieurs sources, la solution qui se profile, sous la houlette du Comité interministériel de restructuration industrielle (CIRI), la cellule du Trésor qui organise le soutien des grandes entreprises en difficulté, verrait un consortium de banques internationales accorder une ligne de liquidités de 223 millions d'euros, garantie à 90% par Bpifrance.
Eurazeo, premier actionnaire avec 29,9% du capital, a pour sa part "indiqué qu'il était prêt à prendre sa part à partir du moment où toutes les parties prenantes prenaient la leur", a déclaré un proche de l'investisseur français cité par le quotidien, selon lequel le montant et la forme que pourrait prendre ce financement ne sont pas clairs à ce stade. La firme dirigée par Caroline Parot a de son côté expliqué au journal que, "au-delà des mesures de réduction des coûts d'ores et déjà entreprises, le groupe travaille sur sa liquidité à venir sur l'ensemble de ses périmètres et sur l'utilisation des dispositifs d'aide gouvernementaux qui sont en train d'être mis en place dans tous les pays".
Par ailleurs, alors qu'Europcar avait annoncé fin 2019 conduire une revue stratégique de ses options concernant sa participation dans Europcar Mobility Group, Le Monde croit savoir qu'une offre de rachat émanant du fonds américain Apollo a été écartée en février, car jugée insuffisante.

Verallia (+12%) a retiré ses objectifs financiers annuels 2020 tels qu'annoncés le 20 février dernier. Verallia fera un point détaillé à l'occasion de la publication de ses résultats du premier trimestre, le 28 avril.

Archos : +12% avec Burelle

Accor : +10% suivi de CNP, Geci et Altarea

Imerys : +8% suivi de Capgemini, Haulotte, Wendel, Synergie

Elior : +7% avec Mercialys, CGG

Nexans (+7%) a annoncé une baisse de rémunération du Directeur Général, des membres du Conseil d'Administration, et du management en signe de solidarité et pour la cohésion sociale face à la crise du Covid-19. Christopher Guérin, directeur général de Nexans, s'est ainsi engagé à réduire sa rémunération de 30% en avril et mai 2020. Les autres membres du Comité exécutif ont accepté de réduire la leur de 15% sur la même période, et il sera demandé aux 'top managers' du groupe, d'accepter de faire cet effort également.

Crédit Agricole : +7% avec Safran, Nexans

SopraStaria : +6% avec Airbus et SoiTec

Arkema : +6% avec Faurecia

Coface : +5% suivi de Nexity, Natixis, Peugeot, TechnipFMC, Alstom

Lagardère (+4%) qui coupe entièrement son dividende.

Wavestone (+1%) : la croissance annuelle de l'exercice 2019-2020 sera inférieure d'environ un point à l'objectif de 8% à change constant annoncé le 3 décembre 2019. Même si les projections sont pour l'instant difficiles à établir, Wavestone se prépare à affronter une conjoncture fortement dégradée dans les mois à venir. Au-delà du gel du recrutement décidé depuis la mi-mars, une revue de l'ensemble des charges a été engagée afin de les alléger et d'abaisser ainsi le point mort du cabinet. Sur le plan de la trésorerie, le cabinet n'a pas constaté pour l'instant d'allongement des délais de règlement de ses clients. Il considère en outre que les risques de défaut de paiement sont limités, du fait de sa clientèle très majoritairement constituée de grands comptes.

Total (+1%) poursuit la vente de plusieurs actifs non-stratégiques dans les secteurs de l'Exploration-Production (Brunei) et du Marketing & Services (Sierra Leone et Libéria). Ces cessions représentent une valeur totale de plus de 400 millions de dollars US.

VALEURS EN BAISSE

Amoeba : -13% suivi de Virbac (-7%) et Abivax

Immobilière Dassault : -5%

Biomerieux cède aussi près de 4,5%.

Carrefour : -3% avec Genfit, Catana, TF1, Ubisoft

Eutelsat : -2% suivi de SES, Trigano, Gecina, Stef

Sanofi recule de 1%. Le groupe a finalisé le projet de restructuration lié à Praluent (alirocumab) avec Regeneron Pharmaceuticals. À compter du 1er avril, Sanofi a l'entière responsabilité de Praluent en dehors des États-Unis et Regeneron l'entière responsabilité de Praluent aux États-Unis.

Legrand : -1% avec Manitou, Iliad, Tarkett, Atos

Thales (-0,5%) a annoncé à son tour mardi supprimer le solde de son dividende 2019 et retirer ses objectifs financiers pour 2020 face à l'épidémie de coronavirus. L'équipementier pour l'aérospatiale, la défense et la sécurité, qui avait déjà versé un acompte sur le dividende de 60 centimes, renonce à verser le solde de 2,05 euros, soit une économie de 430 millions d'euros. Thales a également retiré ses prévisions financières pour 2020, construites sur l'anticipation d'un impact limité de la crise qui cloue désormais au sol les flottes des compagnies aériennes et paralyse les économies à travers le monde.

Publicis : -0,5% avec Bouygues, Atari, Remy Cointreau

Vos réactions doivent respecter nos CGU.