Clôture Paris : le CAC40 reperd 1,32%

Clôture Paris : le CAC40 reperd 1,32%©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 22 juillet 2020 à 18h00

LA TENDANCE

Après une ouverture hésitante, le CAC40 a amplifié son retard pour perdre finalement 1,32% à 5.037 points en clôture. L'impulsion d'hier dans le sillage du plan de relance européen aura donc été éphémère... Le regain de tension entre Pékin et Washington a rapidement repris le dessus, alors que les États-Unis ont ordonné la fermeture immédiate du consulat chinois à Houston. Un porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères a déclaré que cette décision avait été initiée unilatéralement par les États-Unis et que la Chine allait "réagir avec des contre-mesures fermes" si Washington ne "révoque pas cette décision erronée".

ECO ET DEVISES

Après l'accord entre dirigeants de l'Union européenne en vue d'un plan de relance de 750 milliards d'euros, répartis en subventions et prêts, les investisseurs guettent désormais avec attention toute avancée vers un nouveau plan de soutien massif aux Etats-Unis. La partie est toutefois loin d'être gagnée et il faudra sans doute encore patienter plusieurs semaines avant un éventuel compromis entre Démocrates et Républicains...

En attendant l'arrivée d'un ou plusieurs vaccins sur le marché, la pandémie de Covid-19 poursuit sa progression. Aux Etats-Unis, où Donald Trump défend désormais le port du masque, plus de 142.000 personnes ont désormais perdu la vie alors que 3,9 millions ont été contaminées, selon les données de l'Université Johns Hopkins, qui fait référence en la matière. "Cela va sûrement, malheureusement, empirer avant de s'améliorer", a concédé le président américain après avoir minimisé l'épidémie pendant de longs mois.

Les cours du brut consolident en ce milieu de semaine avec un WTI qui cède environ 1,5%. D'après le Département à l'Energie, les stocks domestiques de pétrole pour la semaine close au 17 juillet ont augmenté de 4,9 millions de barils à 536,6 mb, contre un consensus de -2,2 millions de barils. Les réserves d'essence ont reculé de 1,8 million de barils (contre une baisse de 1,5 mb anticipée par le marché), alors que les stocks de produits distillés ont progressé de 1,1 mb par rapport à la précédente semaine, contre une augmentation de 0,5 mb attendue par le marché.
Sur le marché des devises, l'euro évolue au plus haut depuis octobre 2018 face au billet vert, à 1,1590$ entre banques, alors que l'once d'or progresse à 1.857$, au plus haut depuis 9 ans !

VALEURS EN HAUSSE

Transgene (+15%) a procédé à une analyse groupée des données de l'essai de Phase 1b/2 de TG4001, un vaccin thérapeutique ciblant le HPV16 (a) en combinaison avec avelumab (BAVENCIO), un anticorps anti-PD-L1 humain, chez des patients présentant des tumeurs HPV16-positives métastatiques et/ou récidivantes. Cette analyse confirme la bonne tolérance de la combinaison de TG4001 avec un inhibiteur de point de contrôle immunitaire et montre l'activité clinique de cette combinaison thérapeutique. L'essai est mené en collaboration avec Merck KGaA et Pfizer.
Le but de cet essai exploratoire de Phase 1b/2 était d'évaluer la tolérance et l'efficacité de la combinaison de TG4001 et d'un inhibiteur de point de contrôle immunitaire dans un groupe hétérogène de patients atteints de différents cancers agressifs, HPV16-positifs, au stade avancé. Une activité clinique a été observée dans la population globale de l'essai (34 patients évaluables atteints de cancers oropharyngés, anaux, cervicaux ou autres cancers HPV16 positifs). De plus, Transgene a identifié un critère de sélection correspondant à des patients pour lesquels cette activité clinique est particulièrement prometteuse dans cet essai. Pour plus de 50% de ces patients, la maladie n'a pas progressé à 12 semaines, alors que la médiane de survie sans progression (PFS) est de l'ordre de 8 semaines pour cette population avec les traitements actuels (b).
En ligne avec les observations communiquées à l'ESMO 2019 , des réponses durables ont été observées chez la plupart des patients répondeurs. Transgene achève actuellement les analyses translationnelles. Le suivi des patients se poursuit. Les données détaillées seront présentées lors d'une conférence scientifique à venir.
Transgene a mis fin à cet essai dans son design initial et a l'intention de poursuivre le développement clinique de TG4001 dans une étude confirmatoire plus large et contrôlée.
Tous les patients de l'essai étaient atteints d'un cancer HPV16-positif, métastatique, agressif et récidivant après une à trois lignes de chimiothérapie. Conformément aux observations précédentes, aucun problème inattendu de tolérance n'a été observé...

Somfy bondit de 13,5%, porté par une publication rassurante et supérieure aux attentes du marché. Le groupe savoyard a dégagé sur le premier semestre un chiffre d'affaires de 568,9 ME, en repli de -7,5% et de -7,2% à données comparables. "Les comptes semestriels font ressortir, sur la base des premières estimations, une baisse du résultat opérationnel courant légèrement supérieure à celle du chiffre d'affaires. La trésorerie a été préservée grâce au déstockage de produits réalisé pour la continuité du service des clients, dans un contexte de production dégradée et de tensions logistiques", a précisé le management.

Orpea gagne 7% après la publication d'une activité plutôt résiliente au premier semestre même si le deuxième trimestre a été plus compliqué avec la pandémie de Covid-19. Le spécialiste de la prise en charge globale de la Dépendance a ainsi réalisé une croissance intermédiaire de 3,5% grâce à la contribution des acquisitions notamment en Irlande, en Amérique Latine et en France. En organique, l'activité affiche un repli limité de 0,9%. Sur le seul deuxième trimestre, le chiffre d'affaires total a légèrement baissé de 0,8% à 923 millions d'euros, marquant ainsi le premier repli de l'activité depuis l'introduction en bourse du groupe en 2002...

EOS : +7%. Au cours du 1er semestre 2020, EOS imaging a enregistré un total de 10 commandes d'équipement pour une valeur totale de 5 millions d'euros. En comparaison, 30 commandes pour une valeur totale de 12,8 ME avaient été enregistrées en 2019.
La reprise des installations au cours de la seconde moitié du 2e trimestre et les revenus récurrents de maintenance ont soutenu l'augmentation des revenus trimestriels par rapport à la base 2019. Les revenus du 2e trimestre 2020 ont fortement augmenté pour atteindre 7,3 ME (3,4 ME au 2e trimestre 2019).
Au total, les revenus du 1er semestre 2020 se sont élevés à 11,0 ME. Les ventes d'équipements se sont élevées à 4,8 ME, dont 5,7 ME provenant de la vente de 12 systèmes et -0,9 ME de provisions sur des créances anciennes. Les revenus récurrents ont atteint 6,2 ME, soit une croissance de 19% par rapport à l'année dernière.

Ipsen : +5% avec SII et SQLI (+4%)

Linedata : +3% suivi de Korian, Beneteau

Lagardere : grimpe de 2,5% avec K&B

Veolia gagne 2,5% avec Tessi et Technicolor

Robertet : +1,5% avec IPSOS, Seb, bioMerieux et Nexans

VALEURS EN BAISSE

Biosynex recule de 10% malgré un chiffre d'affaires semestriel de 44,3 millions d'euros, en hausse de 146,4% par rapport au 30 juin 2019 (18 ME). Retraitée de l'effet périmètre lié à l'acquisition de l'activité de santé familiale de Visiomed Group, la croissance organique affiche une solide augmentation de 112%. Cette très forte hausse de l'activité a bénéficié de la dynamique des ventes de produits de prévention et de prise en charge du Covid-19. Le segment d'activité Grand Public (pharmacies et GMS) enregistre un chiffre d'affaires de 22,1 ME, en forte progression de 110,6% par rapport au 30 juin 2019. Le segment professionnel affiche un triplement de son activité avec un chiffre d'affaires de 22,2 ME, soit une hausse de 196,6% par rapport au 1er semestre de l'exercice précédent. Cette augmentation est portée par les ventes de tests sérologiques Covid-19 BSS qui représentent un montant de 13,4 ME au 1er semestre 2020.

Showroomprivé : -8% avec Solocal (-7%) et Geci (-6%)

Valeo (-5%) a vu son chiffre d'affaires consolidé du 1er semestre 2020 tomber à 7,058 milliards d'euros, en retrait de 28% à périmètre et taux de change constant par rapport à la même période en 2019. La surperformance par rapport à la production automobile cependant forte dans toutes les régions de production : 9 points en Europe, 15 points en Chine, 7 points en Asie hors Chine, 4 points en Amérique du Nord et 16 points en Amérique du Sud. Au niveau mondial, la surperformance s'élève à 6 points, en léger repli par rapport au second semestre 2019 (+8 points) compte tenu d'un mix géographique défavorable dans un contexte de crise sanitaire. L'équipementier automobile a essuyé une perte nette, part du groupe, de 1,215 milliard d'euros sur le premier semestre et la marge opérationnelle est tombée à -840 ME. Dans un scénario de baisse de la production mondiale automobile de 10% au deuxième semestre 2020, Valeo table sur un EBITDA à environ 10% du chiffre d'affaires et un cash-flow libre supérieur à 400 ME. Pour réduire ses coûts, Valeo a supprimé 12.000 emplois sur les six premiers mois de 2020, soit 10,5% de l'effectif du groupe, dont 2.000 en France.

Genfit : -5% avec Accor (-4%) et CGG

TechnipFMC : -3% suivi de AST, Total, Thales, Aubay, Kering, Michelin et de Elior

ADP : -2,5% avec Eramet, Natixis et P&V

AXA abandonne 1% en ce milieu de semaine, alors que Berenberg passe à son tour d'acheter à 'conserver' en ciblant un cours de 21,80 euros. L'assureur avait déjà été dégradé à 'vendre' par Citi, qui a également réduit son cours cible à 16,7 euros. Le broker met en avant les risques liés à la couverture des dividendes par les flux de trésorerie disponibles et à la liquidité centrale de l'entreprise. Le dossier des indemnisations des entrepreneurs dont l'activité a été mise à mal par la crise sanitaire est aussi suivi de très près par les analystes. Le groupe d'assurance publiera le 31 juillet prochain ses résultats semestriels...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.