Clôture Paris : le CAC40 reprend 0,14%

Clôture Paris : le CAC40 reprend 0,14%©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 29 juin 2021 à 18h00

LA TENDANCE

LA TENDANCE

Le CAC40 a repris timidement 0,14% à 6.567 pts ce mardi, après une correction de près de 1% lundi, alors que le variant Delta du coronavirus plane toujours au-dessus des marchés... Le Portugal, l'Australie, Israël, Hong Kong et la Thaïlande ont durci de nouveau les restrictions sanitaires depuis plusieurs jours sur fond d'accélération de l'épidémie dans certaines régions du monde. Wall Street malgré tout de nouveau en début de séance, le Nasdaq peinant néanmoins à accélérer après ses records de lundi soir...

ECO ET DEVISES

Sur le front macro, les opérateurs ont pris connaissance de solides indicateurs immobiliers et de confiance aux Etats-Unis. L'indice de confiance des consommateurs américains mesuré par le Conference Board a atteint 127,3 en juin, contre un consensus de 119 et un niveau de 120 en mai. Le sous-indice relatif à la situation actuelle a grimpé sur un mois de 148,7 à 157,7 alors que celui relatif aux attentes est passé de 100,9 à 107.
L'indice FHFA du prix des maisons aux Etats-Unis affiche une progression de 1,8% en avril après +1,6% en mai. Le consensus tablait sur une hausse de 1,6%. Sur un an, l'indice augmente de 15,7%.

L'indice S&P Corelogic Case-Shiller "20-City" du mois d'avril, qui mesure la valeur nominale du marché de l'immobilier résidentiel américain dans vingt régions métropolitaines, affiche de son côté une hausse de 1,62% (ajusté des variations saisonnières) en comparaison du mois antérieur. Hors ajustements saisonniers, cet indicateur grimpe de 2,1% par rapport au mois précédent et de 14,9% en glissement annuel, sa plus forte hausse depuis décembre 2005.

Le point d'orgue de la semaine est prévu vendredi avec la publication des chiffres mensuels de l'emploi. Le consensus établi par Bloomberg table sur 700.000 créations de postes après 559.000 en mai, sur une contraction de 0,1 point du taux de chômage à 5,7% et sur une augmentation de 3,6% sur un an du salaire moyen (+2% en mai).
Sur le marché des changes, l'indice du dollar grignote 0,2% à 92,2 points face à un panier de 6 devises de référence, tandis que l'euro est stable à 1,19$ entre banques.
Sur le marché des cryptomonnaies, le Bitcoin regagne 5% autour de 36.400$.
Enfin, les cours du pétrole repartent de l'avant, toujours proches de leur plus haut depuis plus de deux ans et demi. Le baril de WTI progresse de 0,6% à 73,4$ sur le Nymex pour le contrat à terme d'août, alors que le baril de Brent de la mer du Nord (contrat d'août) avance de 0,6% à 75$. Les opérateurs attendent la journée de jeudi et la réunion de l'Opep+ qui devrait déboucher sur une nouvelle petite augmentation des quotas de production du groupe de pays pétroliers. Les analystes sondés par 'Bloomberg' s'attendent en moyenne à ce que l'alliance de 23 pays producteurs d'or noir annonce une nouvelle hausse de 550.000 barils par jour en août, ce qui serait un geste modeste, et ne couvrirait pas le déficit d'offre mondiale, estimé par l'Opep à environ 2 millions de barils par jour...

VALEURS EN HAUSSE

AB Science (+8,5%) a annoncé un accord des actionnaires historiques qui s'accompagne de la signature d'une option ferme de financement pour un montant de 25 millions d'euros sur les 12 prochains mois, à l'initiative d'AB Science. Ces financements devront s'inscrire dans le cadre des résolutions "placement privé" ou "augmentation de capital réservées à catégories de personnes" en place. Grâce à cet accord, la visibilité financière d'AB Science est étendue au-delà de 24 mois. Cet engagement de financement pourra être augmenté de 50 ME supplémentaires, à raison de 25 ME par an à compter de la première date anniversaire, sous réserve d'une clause d'absence d'événement significativement défavorable.

Catana : +6,7% avec Mauna Kea (+5,6%) et Voltalia (+4,6%)

Rexel (+4,3%) anticipe désormais pour l'ensemble de l'année 2021 une croissance des ventes à jours constants comprise entre 12% et 15% par rapport à 2020, impliquant un niveau d'activité compris entre environ 5% et 8% au-dessus de 2019. Et une marge d'Ebita ajustée d'environ 5,7%, confirmant l'impact positif d'une pénétration accrue des ventes digitales sur la profitabilité.

Valneva : +4% avec Beneteau

Trigano : +3,5% suivi de Believe, Derichebourg, Transgene, TFF, Mersen

Groupe Gorgé : +2,5% avec BioMerieux, McPhy

Manitou : +2% suivi de Michelin, Saint-Gobain, Albioma

Chargeurs : +1,8% avec Thales et Valeo

Valeo : +1,5% avec Ipsen, Crédit Agricole, Devoteam, Remy Cointreau

VALEURS EN BAISSE

Europacorp : -3,5% avec ADP

Solutions30 : -3% avec Bic

Adocia : -2% avec Eutelsat, Innate, Getlink, Savencia, Rubis, Klepierre

Carrefour : -1,5% suivi de Safran, Sodexo, IPSOS, Lisi, Atari et Sanofi (-1%)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.