Clôture Paris : le CAC40 reprend 0,32%

Clôture Paris : le CAC40 reprend 0,32%©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 16 mars 2021 à 18h00

LA TENDANCE

LA TENDANCE

Le CAC40 a gagné 0,32% ce mardi à 6.055 pts en clôture, dans un marché attentiste en vue de possibles annonces de reconfinement en France dans les jours qui viennent, mais aussi de la réunion du Comité de politique monétaire de la Fed qui débute ce mardi aux Etats-Unis. Le communiqué monétaire sera publié demain mercredi à 19 heures, alors que la conférence de presse de Jerome Powell se tiendra à 19h30. Il s'agira pour le patron de la Fed de rassurer les marchés, inquiets du risque d'inflation et du niveau des rendements obligataires... Le rendement du T-Bond à 10 ans américain évolue ce jour à près de 1,6%, alors que celui du '30 ans' ressort à 2,36%. Janet Yellen, ex-patronne de la Fed et nouvelle Secrétaire américain au Trésor, a estimé en attendant que le risque d'inflation découlant du plan de stimulus "était mineur".

ECO ET DEVISES

D'après le rapport gouvernemental du jour aux États-Unis, les ventes de détail pour le mois de février 2021 ont reculé de 3% en comparaison du mois antérieur, contre -0,5% de consensus de marché. Néanmoins, la croissance au mois de janvier a été révisée à 7,6%, contre 5,3% auparavant évalué. Hors automobile, ces ventes sont ressorties en déclin de 2,7%, contre un consensus de -0,1% et une lecture révisée à +8,3% pour le mois précédent. Enfin, hors automobile et essence, la consommation américaine a corrigé de 3,3% en février, contre -0,9% de consensus et +8,5% en janvier.

Ainsi, selon Bloomberg, Janet Yellen a indiqué que les risques d'inflation aux USA restaient "modérés et gérables", alors que certains prix ayant chuté l'an dernier lors de la propagation initiale de la pandémie se redressent... Il ne s'agirait, selon la Secrétaire US au Trésor, que d'un mouvement temporaire des prix. En outre, si l'inflation se matérialisait réellement, Yellen précise que la Fed disposerait d'outils pour y faire face. Yellen souligne tout de même qu'à long terme, les USA devront ramener les déficits sous contrôle. Enfin, les coûts d'emprunt resteraient gérables à ce stade, les paiements d'intérêts en comparaison de la taille de l'économie étant restés assez bas et n'excédant pas les niveaux de 2007.
Yellen se dit optimiste dans un retour au plein emploi l'année prochaine, si les États-Unis parviennent à vaincre la pandémie. Enfin, la Maison blanche n'a pas pris de décision concernant la taxe sur les fortunes réclamée par certains dans le clan démocrate. Certains démocrates modérés pourraient quant à eux s'opposer à l'endettement nécessaire pour l'infrastructure, les énergies propres et l'éducation.

Le consensus Bloomberg penche actuellement en faveur de deux hausses de taux d'un quart de point sur les fonds fédéraux en 2023. Néanmoins, les projections de la banque centrale américaine devraient rester proches de zéro sur les 'fed funds' cette année. Cette semaine, le FOMC devrait très certainement conserver ses taux proches de zéro et confirmer la poursuite de rachats d'actifs obligataires au rythme mensuel actuel de 120 milliards de dollars. La prévision de croissance du PIB américain pour 2021 pourrait quant à elle passer à 5,8%, contre 4,2% auparavant. Une légère hausse de la prévision d'inflation pourrait aussi être au programme...
L'euro revient ce soir à 1,19/$ entre banques, alors que le pétrole recule sous les 68$ le brent.

VALEURS EN HAUSSE

Atari grimpe encore de 13%, suivi de Technip Energies (+7,7%) et MdM (+6,8%)

Neoen : +6% avec Rexel (+5%)

Iliad grimpe de 4,5%, les opérateurs saluant la solide publication de l'opérateur télécoms. Le groupe a dégagé l'an passé un EBITDAaL de 1,96 milliard d'euros, en hausse de 18,4%, pour un chiffre d'affaires de 5,87 milliards d'euros (+10,1%). Le consensus tablait respectivement sur 1,87 MdE et 5,73 MdsE. Cette année, Iliad vise en France un EBITDAaL-investissements (hors activités B2B) d'environ 900 millions d'euros alors que l'EBITDAaL est attendu positif au cours du 2ème semestre en Italie. L'autre bonne nouvelle vient de l'annonce d'un dividende de 3 euros par action contre 2,60 euros lors de l'exercice précédent.

Rexel : +4,5% avec Groupe Gorgé, Voltalia

BioMerieux : +3,5% suivi de Ose, Graines Voltz

Faurecia rebondit de 3%. S&P a relevé la perspective associée à la note émetteur long terme 'BB' de l'équipementier automobile de 'stable' à 'positive'.

Klepierre : +2,5% avec Nexity, Safran, Beneteau

Trigano avance de 2%, alors que la société a annoncé négocier le rachat de CLC, SLC et Loisiréo. Avec 44 points de vente de camping-cars et de caravanes en France, les trois groupes emploient environ 800 personnes et ont réalisé ensemble un chiffre d'affaires de l'ordre de 400 ME en 2020. Ils sont tous trois bénéficiaires. Compte tenu du niveau des ventes de Trigano à ces distributeurs, l'apport de chiffre d'affaires consolidé résultant des acquisitions serait de l'ordre de 350 ME.

Virbac : +2% avec Technicolor, STM, Cie des Alpes

Airbus : +1,7% avec IPSOS, Sanofi, JC Decaux, DS

IPSOS : +1,5% avec Nexans, Air Liquide, Ubisoft, Orpea

VALEURS EN BAISSE

CGG reperd 7% après une importante offre d'obligations seniors.

Gensight : -3% avec Genomic, M&P et Balyo

Haulotte : -2% avec Gl Events

EssilorLuxottica perd 1,7%. RBC a quand même revalorisé le dossier de 146 à 150 euros ('surperformer').

Elis : -1,5% suivi de Veolia, Michelin, Bouygues, Vallourec, AKKA, Edenred, Sodexo et SG

Vos réactions doivent respecter nos CGU.