Clôture Paris : le CAC40 reprend 1,12%, la Fed intervient !

Clôture Paris : le CAC40 reprend 1,12%, la Fed intervient !
Traders du New York Stock Exchange, février 2019.

Boursier.com, publié le mardi 03 mars 2020 à 18h00

LA TENDANCE

Le CAC40 a repris 1,12% ce mardi à 5.393 pts ce mardi à l'issue d'une séance volatile marquée par une baisse des taux de la Fed dans l'après-midi de 0,5 pt. Une intervention en urgence qui est diversement apprécié à Wall Street, qui recule légèrement après son très gros rebond d'hier de plus de 5% sur l'anticipation d'un geste de la banque centrale. Certain analystes estiment que ce geste peut traduire un certain affolement de la part de l'autorité monétaire qui n'a donc pas attendu sa prochaine réunion monétaire de la mi-mars pour agir.

ECO ET DEVISES

La Fed n'aura donc finalement pas attendu le 18 mars pour ajuster ses taux... La situation exceptionnelle née de la crise sanitaire du coronavirus Covid-19 a alerté les autorités monétaires américaines, qui ont décidé d'opérer une baisse des taux d'un demi-point sur les 'fed funds', dont le taux est désormais ramené entre 1 et 1,25%. Selon le communiqué de la Banque centrale américaine, les fondamentaux de l'économie des Etats-Unis restent "solides", mais l'épidémie de coronavirus fait peser des risques sur l'activité... Compte tenu de ces risques et afin d'assurer l'emploi maximal et la stabilité des prix, le Federal Open Market Committee a donc décidé ce jour de réduire ses taux de 1/2 point de pourcentage.
Le Comité dit par ailleurs surveiller attentivement les développements et les implications en termes de perspectives économiques, et utilisera ses outils pour agir de manière appropriée afin de soutenir l'économie...

Jerome Powell, John Williams, Michelle Bowman, Lael Brainard, Richard Clarida, Patrick Harker, Robert Kaplan, Neel Kashkari, Loretta Mester et Randal Quarles ont voté en faveur de cette décision inattendue.

Réagissant aussitôt à la décision du jour de la Fed, Trump a lancé : "La Réserve Fédérale abaisse les taux mais doit encore assouplir sa politique et, plus important encore, s'aligner sur les autres pays/concurrents. Nous ne jouons pas de manière équitable. Pas juste pour les USA. Il est enfin temps pour la Fed de DIRIGER. Plus d'assouplissement et de baisse des taux!"

The Federal Reserve is cutting but must further ease and, most importantly, come into line with other countries/competitors. We are not playing on a level field. Not fair to USA. It is finally time for the Federal Reserve to LEAD. More easing and cutting!
- Donald J. Trump (@realDonaldTrump)

En Asie ce matin, l'indice composite chinois SSE a repris encore 0,47% à 2.921 pts, mais le Nikkei a cédé 1,22% à 21.083 pts. L'indice coréen Kospi a gagné 0,58% à 2.014 pts.

Le G7 se dit prêt pour sa part à prendre "toutes les mesures de soutien nécessaires"... Les ministres des finances et les banquiers centraux du G7 envisagent de renforcer bien évidemment leur collaboration face à la cette crise du coronavirus. Ils sont disposés à prendre des mesures et s'engagent à utiliser tous les instruments appropriés, selon le communiqué du jour. L'objectif est de parvenir à retrouver une croissance durablement solide... Les membres du G7 continueront donc à observer les évolutions de cette crise sanitaire et les conséquences économiques, afin d'adopter la réponse concertée la plus adaptée...

Sur les devises, l'euro remonte encore à 1,1175/$, tandis que le pétrole se stabilise sur les 52$ le brent.

VALEURS EN HAUSSE

AB Science grimpe de 14% suivi de Geci

Transgene (+13%). La société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux et BioInvent International AB, société de biotechnologie dédiée à la découverte et au développement d'anticorps immunomodulateurs innovants contre le cancer, annoncent aujourd'hui qu'elles présenteront des données précliniques portant sur BT-001 à plusieurs congrès scientifiques en mars et en avril 2020.
La première demande d'autorisation d'essai clinique de BT-001 a été soumise, et le premier essai chez l'Homme pourrait démarrer avant la fin de 2020 en Europe et aux États-Unis.
BT-001 est un virus oncolytique (VO) multifonctionnel codéveloppé par Transgene et BioInvent. Il est issu de la plateforme brevetée Invir.IO de Transgene et de son VO de grande capacité VVcopTK-RR-. BT-001 encode un anticorps anti-CTLA4 qui est issu de la technologie n-CoDeR/F.I.R.S.T de BioInvent et élimine les Treg ainsi qu'une une cytokine (GM-CSF).
BT-001 est la synthèse de deux stratégies thérapeutiques, l'oncolyse et la voie anti-CTLA4, qui ont toutes deux engendré chez l'Homme d'importants changements du micro-environnement tumoral et de l'activité antitumorale. Compte-tenu du contexte clinique, BT-001 pourra être utilisé en monothérapie ou en combinaison avec les traitements standards (comme les thérapies anti-PD1/PD-L1).

Albioma (+11%). L'EBITDA de l'exercice a progressé de 12% à 182,9 millions d'euros. Le Résultat net pdg s'établit à 44,1 ME. Le Conseil d'Administration proposera à l'Assemblée Générale des actionnaires la distribution d'un dividende de 0,70 euro par action, en hausse de 8% par rapport à 2019, avec option pour le paiement de 50% en actions nouvelles. Cette proposition s'inscrit dans le cadre d'une politique de croissance du dividende avec un objectif de distribution de l'ordre de 50% du résultat net part du Groupe hors exceptionnels. Pour 2020, le Groupe annonce des objectifs d'EBITDA de 200 à 210 millions d'euros et de résultat net part du Groupe de 48 à 54 millions d'euros (hors effets éventuels liés au coronavirus).

Gensight : +10% avec Figeac

Voltalia (+8,5%), alors que le groupe a annoncé la signature d'un contrat de vente d'électricité avec Braskem, l'un des principaux producteurs mondiaux de résine thermoplastique. Ce client, au même titre que d'autres clients long-terme qui se sont déjà engagés, sera approvisionné par les centrales Solar Serra do Mel 1&2 de Voltalia, situées à Rio Grande do Norte. SSM 1&2 aura une capacité de 270 MW, ce qui en fera le plus grand projet solaire de Voltalia.
En octobre 2019, Voltalia a remporté deux contrats de vente pour un total de 32 MW... Depuis lors, Voltalia a obtenu des contrats de vente d'électricité long-terme supplémentaires totalisant 238 MW avec plusieurs acheteurs, dont la utilities brésilienne Copel et Braskem.
Braskem achètera l'électricité produite par les centrales SSM 1&2 dans le cadre d'un contrat de 20 ans. Les autres contrats de vente d'électricité SSM 1&2 ont des maturités allant de 10 à 20 ans. Une fois ces contrats terminés, Voltalia vendra la production par le biais de nouveaux contrats de vente d'électricité privés à court ou à long-terme.
Grâce au contrat de Braskem, la centrale solaire SSM 1&2 atteindra une puissance installée de 270 MW, ce qui en fera le plus grand projet solaire de Voltalia. Sa construction devrait débuter au second semestre 2020, avec une date de mise en service au premier semestre 2022. Intégré au complexe de projets éoliens et solaires Serra Branca de Voltalia, dans l'État de Rio Grande do Norte (Brésil), le projet SSM 1&2 bénéficiera d'économies d'échelle. "Ce projet, situé dans le complexe de Serra Branca, connu pour être le coeur des parcs éolien de Voltalia au Brésil, sera donc générateur d'économies d'échelle" commente Portzamparc qui souligne que par ailleurs le TRI de ces Corporate PPA "devrait selon plus attractif que celui des contrats long terme remportés lors des enchères". Verdict de l'analyste : "Nos prévisions et TP seront ajustés après la publication des résultats annuels le 23 mars". En attendant, l'analyste reste acheteur sur le dossier.

Groupe Gorgé : +8% avec Neoen

SII : +6% suivi de Séché et d'Infotel

SQLI : +5,5% suivi de Essilor et de Somfy

Genfit : +4,5% avec Ipsos, Tikehau et Airbus

Xilam : +3% avec ESI Group

Interparfums : +3%. La maîtrise de l'ensemble des charges a permis au résultat opérationnel d'Interparfums de dépasser les dernières estimations pour atteindre 73,1 millions d'euros, en hausse de 10,4% par rapport à l'an passé, la marge opérationnelle dépassant ainsi 15%. Le CA ressort à 484,3 ME en hausse de 6%, tandis que le RN pdg grimpe à 50,6 ME. Si la baisse des rendements financiers s'est poursuivie en 2019 et si le coût des couvertures de change est resté élevé, le résultat net dépasse donc pour autant 50 millions d'euros, en hausse de 7,4% par rapport à 2018, la marge nette atteignant 10,5%. Alors que 30 millions d'euros ont été versés au titre des dividendes et 20 millions d'euros au titre du remboursement du prêt Rochas, la gestion permanente des cash-flows a permis d'augmenter la trésorerie nette d'emprunts de plus 13 millions d'euros sur l'année, trésorerie qui dépasse ainsi 195 millions d'euros au 31 décembre 2019.
Le Conseil d'Administration, qui s'est réuni le 2 mars 2020, proposera à l'Assemblée Générale du 24 avril 2020 : un dividende de 0,71 euro par action, en augmentation, compte tenu de l'attribution gratuite effectuée en juin 2019, de 10% par rapport à 2018, soit un taux de distribution de 66% ; une nouvelle attribution gratuite d'actions en juin prochain, pour la 21e année consécutive, sur la base d'une action nouvelle pour dix actions détenues.
Interparfums a dit par ailleurs s'attendre à un "impact significatif" de l'épidémie de coronavirus sur la distribution de tous ses produits et à une baisse de 10% de son chiffre d'affaires au premier trimestre. "Même si notre activité est limitée en Chine, soit 2% du chiffre d'affaires 2019, l'épidémie du coronavirus devrait significativement impacter la distribution de nos produits sur l'ensemble des zones Asie, Europe et Moyen Orient, notre production étant, elle, principalement concentrée sur la France et l'Europe", a expliqué le PDG du groupe, Philippe Benacin. "Conjugué à l'effet de base lié au lancement des lignes Montblanc Explorer, Jimmy Choo L'Eau et Jimmy Choo Floral au début de l'an passé, le chiffre d'affaires du premier trimestre 2020 s'inscrira en retrait de 10% environ par rapport au premier trimestre 2019", a-t-il ajouté...

Eiffage (+0,5%) a finalisé l'acquisition de 4% du capital de MAF2, actionnaire direct et indirect d'APRR (50% moins 1 action) et d'ADELAC (25,1%). Cette transaction effectuée de gré à gré, permet le renforcement indirect d'Eiffage de 2% au capital d'APRR et d'ADELAC (A41 Nord) ainsi que l'accompagnement de l'évolution de la gouvernance de MAF2. Cet investissement net de l'ordre de 150 millions d'euros a été financé par Eiffage sur sa trésorerie disponible.

Altarea Cogedim (+0,5%) affiche un chiffre d'affaires de 3.110 ME, soit +29,3%. Le Résultat net récurrent ressort à 298,8 ME en hausse de +9,7%, soit 18,23 Euros par action. Le FFO part du Groupe atteint 18,23 Euros par action, en croissance de +7%. L'ANR EPRA3 de la société est de 178,7 Euros par action, soit +4,8%.

VALEURS EN BAISSE

Eutelsat : -5% avec Rallye, Amoeba

Ipsen : -3% suivi de Solocal et de la SG

Atari : -2,5% avec Archos, Renault, Korian, Technicolor

Scor : -1,5% suivi de Valeo, TF1, Thales, Casino, 2CRSI, ADP, BNP Paribas

Orange : -0,5%, Iliad

Vos réactions doivent respecter nos CGU.