Clôture Paris : le CAC40 reprend 2,84%

Clôture Paris : le CAC40 reprend 2,84%
Vue générale du Palais Brongniart, place de la bourse.

Boursier.com, publié le mardi 16 juin 2020 à 18h00

LA TENDANCE

En rebond de 2,84% ce soir, le CAC40 est remonté au-dessus des 4.900 points pour terminer à 4.952 pts, échouant cependant à rejoindre en clôture les 5.000 pts touchés en séance. Les marchés européens ont été dopés une nouvelle fois par les annonces de la banque centrale américaine qui a repoussé ses limites d'actions en se disant désormais disposée à acheter de la dette obligataire d'entreprises sur le marché secondaire... Jusqu'à présent, la Banque centrale américaine avait uniquement acheté des obligations privées de façon indirecte, via des fonds indiciels (ETF).
Cette annonce a permis de reléguer au second plan l'évolution inquiétante de la situation sanitaire en Chine : la mairie de Pékin a annoncé ce matin que la situation était "extrêmement grave" alors que la résurgence de l'épidémie de Covid-19 se confirme dans la capitale chinoise. Ce regain épidémique, une nouvelle fois à partir d'un marché alimentaire, suscite la crainte d'une "deuxième vague". L'Organisation mondiale de la santé a indiqué suivre "de très près" la situation à Pékin qui s'est engagé dans "une course contre la montre" contre le nouveau coronavirus. La métropole géante de 21 millions d'habitants a porté sa capacité quotidienne de dépistage à plus de 90.000 personnes.

ECO ET DEVISES

La Réserve fédérale va commencer ce mardi à acheter sur le marché secondaire des obligations d'entreprises, afin de les aider à surmonter la crise actuelle... A l'occasion de l'audition du président de la Fed, Jerome Powell, qui intervient devant la Commission bancaire du Sénat américain, ce dernier a confirmé sa récente prudence et estime qu'une pleine 'recovery' de la récession est improbable tant que la question sanitaire ne sera pas réglée et que les Américains n'auront plus peur de contracter le virus... Le patron de la Fed ne se laisse donc pas impressionner par les statistiques récentes. Il juge qu'une incertitude significative subsiste concernant le timing et la force de la reprise économique. Powell estime que les USA seront confrontés à des dommages significatifs de long terme du fait de la pandémie, et malgré les signaux récents d'amélioration. Les petites entreprises seraient d'ailleurs "à risque", selon Powell, qui souligne que la Fed "sert la nation entière"...

La tendance positive des marchés s'explique par ailleurs par des spéculations sur un potentiel plan de relance, après une information de Bloomberg prêtant à l'administration Trump un projet de programme d'investissement dans les infrastructure de près de 1.000 milliards de dollars.

En attendant, les ventes de détail du mois de mai hors automobile ont augmenté de 12,4% par rapport au mois antérieur, contre +5,2% de consensus et -15,2% au mois d'avril. Hors automobile et essence, les ventes se sont appréciées également de 12,4% en mai, contre +4% de consensus chez les économistes de la place.
La production industrielle américaine a progressé de 1,4% au mois de mai 2020, en comparaison du mois antérieur, contre un consensus de place de +2,9% et après une chute à deux chiffres un mois avant. La production manufacturière du mois de mai a grimpé de 3,8%, contre +3,6% de consensus. Le taux d'utilisation des capacités de production s'est établi à 64,8%, contre 66,7% de consensus.
L'indice du marché immobilier américain de la National Association of Home Builders (NAHB) pour le mois de juin 2020 est ressorti en très forte progression à 58, contre un consensus de seulement 44 et un niveau de 37 un mois plus tôt.
L'euro pointe ce soir à 1,1255/$ entre banques.

VALEURS EN HAUSSE

Inventiva s'envole de 220%. Le lanifibranor a atteint le critère principal et les critères secondaires clés de l'étude clinique de Phase IIb NATIVE dans la stéatohépatite non alcoolique (NASH). Ce résultat est obtenu avec une réduction statistiquement significative du score d'activité SAF, combinant inflammation du foie et "ballooning", sans aggravation de la fibrose dans les populations Intention de Traiter (ITT) et Per Protocole (PP).

Compagnie des Alpes : +10% avec Coface (+8%) et Assystem (+7%)

Elior bondit de 7%. Le flux acheteur sur le groupe de restauration collective sous contrat est alimenté par une note de Citigroup qui a rehaussé à 'achat' sa recommandation sur le dossier tout en portant son objectif de 6 à 7,8 euros. Le broker évoque la forte décote de la valeur même si des risques sur le bilan subsistent.

CGG gagne 6%, TechnipFMC 8%. Le baril de pétrole poursuit sa remontée, à 40 dollars pour le Brent.

Rexel : +6,5% suivi de Onxeo, BigBen, Thales et Eramet

BNP Paribas reprend plus de 5% avec CNP, Valeo, Burelle, Somfy, Elis, P&V et Eurazeo

SES : +4,5% avec Lagardere, Natixis, Interparfums, Gl Events, Ipsen

Plastic Omnium : +4% avec Iliad, L'Oreal, STM

Renault gagne 4%. Bank of America a repris la couverture du constructeur automobile avec un conseil 'achat' et une cible de 27 euros. Globalement, les analystes sont assez partagés sur le groupe au losange. Selon le consensus 'Bloomberg', 6 sont 'positifs', 13 sont 'neutres' et 5 sont 'vendeurs' du dossier. L'objectif à douze mois est fixé à 26,92 euros.

Faurecia : +3,8%, suivi de Air France KLM et Orange

Rémy Cointreau (+2%) est en négociations exclusives avec la famille Lhopital en vue de l'acquisition d'une participation majoritaire du capital de la société Champagne de Telmont. Le périmètre de l'offre d'acquisition inclut les marques, stocks, outils de production et actifs immobiliers du domaine ainsi que des vignes en Champagne.

VALEURS EN BAISSE

Genomic : -5,5% suivi de Technicolor (-3,5%) et ID Logistics (-3%)

MedinCell (-2,3%) a finalement levé 15,6 ME auprès d'investisseurs qualifiés, français et internationaux, dans le cadre d'un placement privé d'actions nouvelles par construction accélérée d'un livre d'ordres. Le prix de souscription a été fixé à 7,75 euros.

Transgene : -2% avec Groupe Open, Boiron, Cegedim et Tikehau (-1,5%)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.