Clôture Paris : le CAC40 reprend son souffle

Clôture Paris : le CAC40 reprend son souffle©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 23 janvier 2018 à 18h00

LA TENDANCE

Le CAC40, qui a fini sa course hier soir au plus haut de l'année, sur un niveau pas revu depuis plus de 10 ans, a reculé de 0,12% ce mardi, à 5.535 pts en clôture. Porté en matinée par l'annonce de la fin du "shutdown" américain et les nouveaux records de Wall Street hier soir, l'indice parisien s'est montré plus hésitant en seconde partie de séance. Wall Street tente pour sa part de poursuivre sa progression actuellement, alors que le rythme des publications trimestrielles s'accélère, avec des résultats solides du côté de Netflix. A Paris, c'est Carrefour qui tire son épingle du jeu après la présentation de son nouveau plan stratégique.

ECO/DEVISES

Fin de "Shutdown". Lundi, un compromis budgétaire temporaire a été adopté aux Etats-Unis par les sénateurs démocrates et républicains. Il prévoit un sursis budgétaire jusqu'au 8 février prochain, ainsi qu'un débat sur les "Dreamers", ces enfants d'immigrants que Donald Trump entend renvoyer dans leurs pays d'origine. Le parti démocrate refusait jusque-là de voter cette rallonge du budget sans certaines garanties concernant le sort de centaines de milliers de ces "Dreamers".

L'indice manufacturier régional de la Fed de Richmond pour le mois de janvier 2018 indique toujours l'expansion, à 14 selon le rapport du jour, mais manque assez nettement le consensus de place (qui était de 18). Un mois auparavant, l'indicateur était logé à 20.

Très solide indice ZEW pour commencer l'année. L'indice ressort à 20,4 points en janvier après 17,4 en décembre, et contre 17,8 de consensus. L'indice relatif à la situation actuelle s'établit pour sa part à 95,2, contre 89,3 le mois précédent et 89,8 de consensus.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,2278$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 64,5$ et le Brent s'affiche à 70$.

VALEURS EN HAUSSE

* Carrefour gagne 3,2% après la présentation, tant attendue, du nouveau plan stratégique du distributeur. Alexandre Bompard et l'équipe de direction remaniée de Carrefour passent aujourd'hui leur premier grand oral face aux investisseurs. Ils ont la lourde charge de faire en sorte que le plan stratégique dévoilé ce matin soit perçu par le marché comme les fondations du Carrefour du futur, à défaut d'être spectaculaire. Car la transformation sera longue et douloureuse, personne n'est dupe. "Carrefour 2022" est décliné sur quatre thématiques. La première repose sur une organisation simplifiée et ouverte, qui passe notamment par la rationalisation des sièges du groupe en Île-de-France et un plan de départs volontaires qui portera sur 2400 personnes dans l'hexagone dans les fonctions centrales. La seconde thématique passe par des gains de productivité et de compétitivité, qui se matérialiseront par une enveloppe globale d'investissement de 2 milliards d'euros par an, notamment dans la compétitivité commerciale et le développement de la marque propre, ainsi qu'un programme de réduction des coûts dont l'ampleur atteindra 2 MdsE en année pleine à partir de 2020. Comme cela avait été évoqué précédemment, le parc ex-DIA sera amputé de 273 magasins.

* Genfit gagne 2,3%. La société a pouvoir lancer son programme pédiatrique dans la NASH ave elafibranor après avoir reçu le feu vert des agences du médicament aux Etats-Unis et en Europe. Le "PSP" (plan d'étude pédiatrique) validé par la FDA, s'appuie sur les résultats obtenus en phase IIb dans la NASH chez l'adulte. Le candidat pourrait à terme permettre de traiter les maladies graves du foie développées par les enfants (en particulier la NAFLD), conséquences de l'obésité, de l'insulino-résistance et du surpoids. Le laboratoire n'a pas fourni de calendrier pour le lancement de l'essai clinique aux Etats-Unis.

* Atos monte de 1,4% et enregistre une quatrième séance de progression.

* Sur le CAC40, Unibail-Rodamco gagne aussi 1,2% avec LVMH (+0,6%) ou encore Pernod Ricard (+0,9%).

* M6 (+1,2%) est soutenu par une note d'analyste. Goldman Sachs est en effet passé de vendre à neutre sur le dossier revalorisé de 19,26 à 22,80 euros.

VALEURS EN BAISSE

* Bigben Interactive (-13,8%) est plombé par un léger avertissement sur résultats. Si le groupe a confirmé son objectif de revenus annuels, il ne vise plus qu'une marge opérationnelle courante comprise entre 6% et 7%, contre supérieure à 7% précédemment. Un ajustement qui s'explique principalement par le décalage du jeu Warhammer.

* bioMérieux cède 2,3%. La croissance a ralenti au quatrième trimestre, mais le groupe dépasse légèrement ses objectifs. Le consensus espérait un peu plus. L'objectif de résultat opérationnel courant 2017 a été confirmé dans la fourchette 330 à 345 ME.

* Sur le CAC40, ArcelorMittal recule de 2,3% avec Vivendi (-0,9%) ou encore PSA Groupe (-1,4%).

* Publicis (-1,1%). Dans le cadre de la présentation de son plan stratégique "Carrefour 2022", Carrefour a inscrit parmi les priorités du Groupe la transformation digitale et la stratégie omnicanale afin de devenir un acteur international de référence. Pour donner toute sa puissance à l'offre e-commerce de Carrefour, il a notamment annoncé la création d'une plateforme marchande unique dans chacun des pays du Groupe. C'est dans cette perspective que le distributeur indique avoir choisi Publicis.Sapient pour l'accompagner sur ses enjeux de e-commerce et le déploiement d'un système omnicanal de référence pour les clients.

* Axa cède 0,6%. Axa a conclu un accord afin d'acquérir la société américaine de gestion numérique des couvertures de santé Maestro Health. Le montant de la transaction s'élèverait à 155 millions de dollars.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.