Clôture Paris : le CAC40 reprend son souffle

Clôture Paris : le CAC40 reprend son souffle©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 06 avril 2018 à 18h00

LA TENDANCE

Au lendemain d'un puissant rebond de 2,6%, le CAC40 a repris son souffle ce vendredi, terminant sa course en baisse de 0,35% à 5.258 points en clôture. La séance a été marquée par la publication du rapport mensuel de l'emploi américain. Les créations de postes aux Etats-Unis s'affichent sous les attentes en mars, faisant ressortir un taux de chômage un peu plus élevé que prévu. Le salaire mensuel horaire moyen est quant à lui en progression, conforme aux anticipations. Wall Street enregistre actuellement des prises de bénéfices appuyées, après trois séances de rebond, à nouveau plombé par les dernières menaces protectionnistes de Donald Trump envers la Chine...

ECO ET DEVISES

Donald Trump a annoncé avoir demandé au bureau du représentant américain au commerce d'étudier la mise en place de droits de douane sur 100 milliards de dollars de produits chinois supplémentaires ! Le dirigeant américain précise qu'il s'agit de sa réponse aux représailles de Pékin, jugées 'injustes', et consécutives à une première série de tarifs douaniers sur environ 50 Mds$ de produits chinois essentiellement technologiques. Trump juge qu'au lieu de remédier à ses mauvaises actions, la Chine "a décidé de nuire à nos agriculteurs et à nos producteurs"....

D'après le Département américain au travail ce vendredi, les créations de postes non-agricoles du mois de mars 2018 sont ressorties au nombre de 103.000, contre un consensus de place voisin de 190.000 et un niveau révisé (en hausse) à 326.000 pour le mois de février. Le taux de chômage, qui était attendu en repli à 4%, est en fait ressorti stable à 4,1% en mars. Les créations d'emplois dans le privé au mois de mars sont ressorties à 102.000, contre 180.000 de consensus et 320.000 pour la lecture révisée du mois de février. Le salaire mensuel horaire moyen a augmenté de 0,3% en comparaison du mois antérieur, en ligne avec les prévisions d'économistes (après une hausse de 0,1% en février). L'inflation salariale atteint donc 2,7% en base annualisée pour le mois de mars, contre 2,6% un mois avant et 2,7% de consensus. Les créations totales du mois de février ont été révisées à 326.000, contre 313.000 auparavant estimé. Par contre, les créations d'emplois non-agricoles du mois de janvier ont été revues à la baisse, à 176.000, contre 239.000 auparavant évalué.

La production industrielle allemande montre quelques signes de faiblesse. Après avoir timidement progressé de 0,1% en janvier (contre un repli de 0,1% annoncé initialement), elle a reculé de 1,6% en février. Le consensus tablait sur une augmentation de 0,2%. En glissement annuel, la production affiche une hausse limitée à 2,6% contre +6,3% le mois précédent, montrent les données de l'Office fédéral de la statistique.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,2273$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 62,2$ et le Brent s'affiche à 67,3$.

VALEURS EN HAUSSE

* EuropaCorp rebondit de 12% après deux séances consécutives de correction.

* Amoeba (+5%). Le groupe a confirmé hier soir les dates des ultimes étapes avant la publication de la décision du Comité des Produits Biocides (CPB) concernant le demande d'approbation de la substance active Willaertia magna.

* Eutelsat (+2,7%). L'opérateur satellitaire a reçu une commande pour un système satellitaire de dernière génération de très haute capacité KONNECT VHTS.

* Suez (+1,6%). Raymond James passe de performance de marché à surperformance sur le titre, valorisé 13,10 euros.

* Air France KLM (+1,4%). Dans un entretien accordé à 'RTL', Jean-Marc Janaillac, le patron du groupe a une nouvelle fois affirmé qu'il était impossible pour la compagnie française d'augmenter tous les salaires de 6% comme le réclament les syndicats des diverses catégories de personnel depuis de longues semaines. Le groupe a par ailleurs dévoilé son programme de vols pour le samedi 7 avril, nouvelle journée de grève chez le transporteur. AF prévoit d'assurer 70% de ses vols, dont 75% de ses long-courriers; 65% de ses moyen-courriers au départ et vers Paris-Charles de Gaulle et 70% de ses court-courriers au départ de Paris-Orly et de la province. Des perturbations et des retards ne sont par ailleurs pas à exclure.

* Sur le CAC40, Veolia monte de 0,9% avec Axa (+0,5%), Engie (+0,3%) ou encore Valeo (+0,3%).

VALEURS EN BAISSE

* MND (-13,2%). La reprise des cotations est douloureuse. La société avait fait suspendre son cours de bourse en début de semaine, le temps de communiquer sur le report de l'augmentation de capital annoncée la semaine précédente et sur la procédure de sanction en cours devant l'Autorité des marchés financiers. Les investisseurs n'ont pas tellement apprécié le silence de la société et les révélations sur la procédure en course.

* Sur le CAC40, TechnipFMC reperd 3,8% avec ArcelorMittal (-2,1%) ou encore Crédit Agricole (-1,2%).

* Tarkett (-3,4%). Deutsche Bank reste à conserver, mais avec un objectif de cours réduit de 37 à 30,40 euros.

* OSE Immuno (-2,8%). Après 30% de gains dans le sillage d'un nouveau partenariat de développement hier, le titre souffle.

* Ubisoft (-0,7%). Des prises de profits légitimes sur le dossier, après la flambée de cette semaine, consécutive à d'excellentes ventes du jeu Far Cry 5. Bryan Garnier conseille de prendre ses bénéfices. Guillemot cède de son côté 1%.

* Orchestra (-0,3%). Les derniers trimestriels sont mauvais. Le management revoit à la baisse son objectif d'EBE courant et table désormais pour l'exercice sur une fourchette de 5,5% à 6,5% du chiffre d'affaires, contre 6,5% espéré précédemment.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.