Clôture Paris : le CAC40 reprend un peu de hauteur

Clôture Paris : le CAC40 reprend un peu de hauteur©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 21 décembre 2017 à 18h00

LA TENDANCE

Hésitant en début de séance, le CAC40 est repassé dans le vert dans l'après-midi et a fini sa course en progression de 0,62%, à 5.385 pts en clôture ce jeudi. Après deux séances consécutives de correction, l'indice parisien s'est laissé porter en deuxième partie de séance par la nouvelle progression de Wall Street, alors que l'actualité américaine est évidemment toujours marquée par la réforme fiscale. Les investisseurs ont par ailleurs pris connaissance aujourd'hui d'une révision en légère baisse de la croissance US du troisième trimestre.

ECO/DEVISES

La soirée d'hier a été marquée aux États-Unis par la victoire de Donald Trump. La réforme fiscale promise par le président américain a été définitivement adoptée par le Congrès. Après des mois de tractations entre Républicains des deux chambres du Congrès, la grande réforme fiscale, principal moteur de la Bourse de New York depuis un an, a été votée dans les mêmes termes par les deux chambres du Congrès. Donald Trump a salué ce "cadeau de Noël" via Twitter. Le texte prévoit notamment de réduire le taux d'imposition sur les bénéfices à 21% pour les sociétés, contre 35% actuellement, tandis que le taux maximal d'imposition pour les particuliers passera de 39,6% à 37% dès janvier 2018. La Maison Blanche estime que cet électrochoc permettra à l'économie américaine d'accélérer son rythme de croissance pour dépasser les 3% par an. Toutefois, la forte baisse d'impôts devrait aussi creuser fortement le déficit budgétaire.

D'après le rapport gouvernemental du jour aux USA, la croissance américaine pour le compte du troisième trimestre 2017 est ressortie à +3,2% en lecture finale, contre +3,3% précédemment estimé. Le consensus était également logé à +3,3%. Les dépenses réelles de consommation pour le troisième trimestre ont grimpé de 2,2% en comparaison du trimestre antérieur, contre +2,3% de consensus. Enfin, l'indice des prix rattaché au PIB a augmenté de +2,1%, en ligne avec le consensus.

L'indice des indicateurs avancés mesuré par le Conference Board pour le mois de novembre 2017 est ressorti en croissance de 0,4% en comparaison du mois précédent, contre un consensus de place de +0,3% et une progression de +1,2% pour le mois d'octobre.

L'indice d'activité nationale américaine de la Fed de Chicago pour le mois de novembre 2017 est ressorti à 0,15, contre un consensus de place de 0,20 et un niveau de 0,76 (révisé en hausse) un mois auparavant.

Le Département US au Travail vient d'annoncer que les inscriptions hebdomadaires nouvelles au chômage, sur un rythme ajusté des variations saisonnières, ont augmenté de 20.000 la semaine passée à 245.000. Le consensus tablait sur 231.000.

L'indice d'activité manufacturière régionale de la Fed de Philadelphie pour le mois de décembre 2017 est ressorti à 26,2, contre 21,8 de consensus de place et 22,7 un mois avant. L'indicateur signale une accélération de l'expansion de l'activité manufacturière dans la région considérée.

Le climat des affaires s'améliore encore en décembre en France. L'indicateur qui le synthétise, calculé par l'Insee partir des réponses des chefs d'entreprise des principaux secteurs d'activité marchande, gagne un point. A 112, il retrouve son niveau de décembre 2007, bien au-dessus de sa moyenne de long terme (100).

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1878$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 58,3$ et le Brent s'affiche à 64,7$.

VALEURS EN HAUSSE

* Auplata flambe de 18,7%. L'évaluation conduite sur les actifs miniers d'Auplata à Yaou et Dorlin par le cabinet SOFRECO et un expert indépendant a rendu son verdict : les actifs sont évalués à 81 ME, contre 15,6 ME dans les comptes et une capitalisation de 10 ME.

* Genfit grimpe de 11,8%, soutenu par une note positive de broker.

* TechnipFMC progresse de 4,4%. Un jour à peine après la signature d'un contrat d'envergure (plus de 250 M$) avec VNG Norge, le groupe garnit sa hotte de Noël d'un nouveau projet, Snorre Expansion de Statoil. Le pétrolier norvégien a commandé des services EPC (ingénierie, fourniture, construction) au Franco-américain, qui installera six structures de production sous-marines dans la zone de Tampen, en Mer du Nord.

* Nokia gagne 3,8%. Le Finlandais a signé un accord de licence pluriannuel avec le géant chinois des smartphones Huawei, a fait savoir ce matin l'entreprise d'Espoo, qui s'emploie à monétiser ses technologies en contractant avec les principaux fabricants mondiaux. Comme ce fut le cas pour les autres accords, le montant en a été tenu secret. Nokia maintient la coutume antérieure qui veut que les revenus de licence soient intégrés dans son rapport financier trimestriel. Ceux versés par Huawei commenceront à apparaître dans les comptes du 4ème trimestre 2017, qui intégreront en plus un montant correspondant à un rattrapage de la période antérieure à la signature.

* Kering a rebondi de 1,8% ce jeudi, après deux séances consécutives de recul.

* Renault (+1,1%). Objet de rumeurs de marché l'été dernier, la succession de Carlos Ghosn à la tête de Renault semble se préciser. 'Les Echos' affirment que des chasseurs de têtes ont été mandatés. Ghosn conserverait la présidence mais passerait les commandes opérationnelles. Des internes, Thierry Bolloré, Thierry Koskas et Stefan Mueller, sont cités. Les noms de Didier Leroy, Carlos Tavares, Patrick Pélata et même Fabrice Brégier circulent.

* Carrefour gagne 0,8%. La présence de Carrefour en Chine est plus que jamais sur la sellette. Depuis que la nouvelle équipe est au chevet de l'entreprise, l'avenir de la filiale locale est fréquemment discuté dans les salles de marché. Plusieurs analystes pensent que Carrefour se doit de faire cesser l'hémorragie, d'autant qu'il est désormais isolé sur place après que ses grands rivaux eurent scellé des partenariats avec des entreprises chinoises majeures (Alibaba / Auchan, JD.com / Walmart...). Les informations internes révélées ce matin par 'Capital' vont dans ce sens : Alexandre Bompard aurait mandaté trois banques d'affaires pour céder les filiales en Chine, en Argentine et en Pologne. Le distributeur a démenti à l'hebdomadaire avoir contacté des banques conseil. L'article laisse entendre que la vente de la Chine et de l'Argentine est destinée à éliminer des foyers de pertes et que celle de la Pologne doit rapporter des fonds à injecter ailleurs. Un porte-parole du groupe a réitéré ce matin, après l'élargissement de la diffusion de la rumeur, son démenti. Ces informations sont fausses, a-t-il déclaré concernant l'existence de mandats à trois banques d'affaires...

* PSA Groupe monte de 0,7%. Le groupe a ajusté la composition de son comité exécutif dans le sillage du plan stratégique 2020 et de l'intégration d'Opel Vauxhall dans le périmètre. Les changements concernent des dirigeants qui sont déjà en place à d'autres postes, tandis que le patron de la division asiatique, Denis Martin, quitte l'entreprise.

* Airbus (+0,1%). La compagnie turque Pegasus Airlines a levé une option portant sur 25 appareils de la famille A320neo. Le transporteur et l'industriel ont signé un accord portant sur le plus grands des appareils de la gamme, l'A321neo. Cinq exemplaires seront livrés en 2022, puis dix en 2023 et 2014, en plus de la commande initiale, qui portait en 2012 sur 100 appareils équipés de réacteurs LEAP-1A de CFM International.

* CNP Assurances (+0,1%) et UniCredit ont renouvelé pour 7 ans leur partenariat dans le domaine de l'assurance de personnes en Italie, au travers de la société CNP UniCredit Vita détenue à 57,5% par CNP Assurances, 38,8% par UniCredit et 3,7% par Cardif.

VALEURS EN BAISSE

* Atos poursuit sa descente et cède encore 1% ce jeudi, sous les 123 Euros.

* Sur le CAC40, Crédit Agricole perd aussi 0,4% avec Michelin (-0,1%) ou encore Sanofi (-0,1%).

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU