Clôture Paris : le CAC40 résiste au regain de tensions au Moyen-Orient

Clôture Paris : le CAC40 résiste au regain de tensions au Moyen-Orient©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 03 janvier 2020 à 18h00

LA TENDANCE

En réaction logique à la mort du général Qassem Soleimani tué par une frappe américaine près de l'aéroport de la capitale irakienne Bagdad, le pétrole et l'or ont tenu la vedette ce vendredi sur les marchés ! Les indices boursiers ont quant à eux résisté, à l'image du CAC40 qui a finalement terminé presque stable, en hausse de 0,04% en préservant les 6.000 pts, à 6.044 pts.
L'Iran qui a immédiatement promis des représailles a fait grimper le pétrole de retour au-dessus des 68$ le Brent, pendant que le WTI s'approchait des 64 dollars (+3%). L'once d'or pointe aussi en nette progression à 1.549$.

ECO ET DEVISES

L'ayatollah Ali Khamenei a proclamé qu'une vengeance terrible attendait les 'criminels' ayant assassiné Soleimani... Cette frappe américaine serait par ailleurs une atteinte "flagrante" aux conditions de la présence américaine en Irak, a affirmé le Premier ministre irakien Abdoul Mahdi.
Quelques jours seulement après une violente manifestation ayant pour cible l'ambassade américaine à Bagdad, le Pentagone a donc annoncé que le général Qassem Soleimani avait été tué la nuit dernière. Le commandant Abou Mahdi al Mouhandis, à la tête d'une importante milice irakienne et conseiller du général Soleimani, a aussi été liquidé dans l'attaque. La Maison blanche évoquait aujourd'hui une mesure défensive "décisive" destinée à protéger le personnel américain à l'étranger...

At the direction of the President, the U.S. military has taken decisive defensive action to protect U.S. personnel abroad by killing Qasem Soleimani, the head of the Iranian Revolutionary Guard Corps-Quds Force, a US-designated Foreign Terrorist Organization.
- The White House (@WhiteHouse)

"L'Iran n'a jamais gagné une guerre mais n'a jamais perdu une négociation", a tweeté Trump il y a quelques instants.

D'après le rapport du Département américain à l'Énergie publié ce jour, les stocks pétroliers domestiques de brut pour la semaine close au 27 décembre, hors réserve stratégique, ont chuté de 11,5 millions de barils en comparaison de la semaine antérieure. Les stocks d'essence ont augmenté de 3,2 millions de barils et les stocks de produits distillés de 8,8 millions de barils.

Côté indicateurs, l'indice ISM manufacturier américain du mois de décembre 2019 est ressorti très décevant, au niveau particulièrement déprimé de 47,2, contre un consensus de 49,1 et un niveau de 48,1 un mois auparavant. L'indicateur ressort même au plus bas niveau en plus de dix ans, puisqu'il faut remonter au mois de juin 2009 pour retrouver un ISM manufacturier aussi faible. Largement inférieur à la barre des 50, l'indice traduit évidemment une nette contraction de l'activité manufacturière nationale américaine au mois de décembre 2019.
Les dépenses américaines de construction du mois de novembre 2019, qui viennent également d'être révélées ce vendredi, sont ressorties en croissance de 0,6% en comparaison du mois antérieur, contre un consensus de marché de +0,3% et une évolution négative de -0,8% un mois auparavant.
Les Minutes de la dernière réunion du FOMC, Comité de politique monétaire de la Fed, seront connues à 20 heures...

VALEURS EN HAUSSE

Mauna Kea : +10% avec Europacorp, suivi de Inventiva (+7%)

DBV Technologies (+5%) a annoncé la nomination de Monsieur Ramzi Benamar au poste de Directeur Financier à compter du 6 janvier 2020. Il siègera au Comité Exécutif et rapportera à Monsieur Daniel Tassé, Directeur Général de DBV Technologies.

AST Groupe : +3,5% avec EOS et Groupe Open

Tessi : +2% en compagnie de Séché, GTT, Thales, Transgene

Argan gagne 2% au lendemain de la publication de revenus en forte hausse. La foncière spécialisée dans le développement et la location d'entrepôts premium a enregistré au quatrième trimestre 2019 des revenus locatifs de 32,2 ME, en croissance de 55%, du fait notamment de l'acquisition du portefeuille 'Cargo' en date du 15 octobre. Sur l'ensemble de l'exercice, les revenus locatifs s'établissent ainsi à 100,2 ME, en augmentation de 17%, dépassant ainsi l'objectif initial de +6% de croissance annuelle. Le groupe dévoilera ses résultats 2019 et présentera son plan 2020 le 15 janvier.

Danone : +1% avec Savencia, IPSOS

TechnipFMC s'adjuge 1% avec Total au-dessus de 50 euros et CGG dans le sillage du brut.

Veolia (+0,5%) a annoncé qu'il avait signé un accord pour la reprise du site de traitement des déchets dangereux d'Alcoa USA Corporation situé à Gum Springs dans l'Arkansas (États-Unis), à travers sa filiale Veolia North America. Avec cette opération, Veolia poursuit le développement global de son activité de traitement et de recyclage des déchets dangereux, en franchissant un pas supplémentaire en Amérique du Nord, et ajoute un site phare à son portefeuille d'actifs.

VALEURS EN BAISSE

Air France KLM chute de 8%. Outre la baisse généralisée des marchés et les craintes d'embrasement au Moyen-Orient, la compagnie franco-hollandaise est pénalisée par la flambée des prix du pétrole, l'appel à la grève de deux syndicats de PNC la semaine prochaine ainsi que par la correction de Lufthansa à Francfort. Selon le 'Frankfurter Allgemeinen Zeitung', citant les données de l'association industrielle 'ADV', le nombre de passagers dans les aéroports allemands devrait diminuer de 0,7% cette année avec un recul de 2,9% du nombre de décollages et d'atterrissages. La hausse du prix du carburant, la faillite de certaines compagnies, l'immobilisation au sol du 737 MAX de Boeing, le ralentissement de la croissance économique et la prochaine augmentation des taxes sur l'aviation expliquent ce déclin attendu.

Catana : -5% avec Archos, Ekinops, Eramet (-4%) et Balyo

Casino : -3,5% suivi de Haulotte, Esi Group, Mediawan

Solocal : -2% avec Colas, Imerys, Seb, Peugeot, Arkema FDJ

STMicroelectronics rend 0,8%. Le titre du fabricant de puces avait poursuivi sur sa lancée hier alors que la valeur a réalisé une des meilleures performances du marché parisien l'an dernier avec un cours multiplié par deux !

Vinci (-0,6%) a signé le 2 janvier 2020 une convention d'achat d'actions avec un prestataire de service d'investissement. Aux termes de cette convention, le prestataire de service d'investissement vendra à Vinci, au plus tard à l'échéance du 27 mars 2020, une certaine quantité d'actions Vinci, dans la limite de 250 millions d'euros, à un prix moyen par action déterminé sur la base des cours de marché constatés pendant toute la durée de la convention, avec une décote garantie. Ce prix ne pourra pas excéder le prix fixé par l'assemblée générale mixte de Vinci.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.