Clôture Paris : le CAC40 reste dans le vert

Clôture Paris : le CAC40 reste dans le vert©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 18 mars 2021 à 18h00

LA TENDANCE

LA TENDANCE

Le CAC40 s'est approché ce jeudi matin de ses plus hauts annuels (6.089 points lundi dernier) en montant jusqu'à 6.083 points. Il termine en hausse plus modeste de 0,13% à 6.062 pts... Il faut dire que l'actualité de la crise sanitaire demeure préoccupante, en particulier en Europe où plusieurs pays sont confrontés à une troisième vague. L'agence européenne des médicaments (EMA) a rendu ce soir des conclusions favorables concernant la sécurité du vaccin anti-covid d'AstraZeneca/Oxford, suite aux récentes suspensions décidées en Europe sur fond de craintes d'effets secondaires. Le gouvernement français devrait donc lever la suspension de ce vaccin décidée en début de semaine et Jean Castex pourrait symboliquement se faire vacciner dès demain, à l'occasion de son déplacement à Nice, afin de rassurer les plus inquiets sur les éventuels effets indésirables de ce produit. Par ailleurs, un reconfinement devrait aussi être annoncé ciblant la région parisienne et le Nord...

ECO ET DEVISES

Selon le Département américain au Travail ce jeudi, les inscriptions nouvelles au chômage pour la semaine close au 13 mars sont ressorties au nombre de 770.000, contre un consensus de marché d'environ 700.000. Ces inscriptions initiales ont donc augmenté de 45.000 en comparaison de la semaine antérieure (725.000 inscriptions en lecture révisée).
L'indice des indicateurs avancés américains du mois de février 2021, mesuré par le Conference Board, est ressorti à +0,2% en comparaison du mois précédent, contre un consensus de place de +0,3% et une lecture antérieure de +0,5% pour le mois de janvier.

Hier soir, la cote américaine avait terminé la journée en hausse sur ses sommets après l'intervention de la Fed, dont le ton est resté 'dovish', laissant espérer une poursuite durable de la politique monétaire très accommodante malgré le risque d'inflation. La banque centrale américaine entend donc maintenir le cap, avec des taux proches de zéro et des rachats d'actifs mensuels de 120 milliards de dollars, jusqu'à ce qu'elle observe des progrès significatifs vers ses objectifs d'emploi et d'inflation.
Pour 2021, la Fed prévoit désormais une solide croissance de 6,5% du PIB aux Etats-Unis (contre 4,2% prévu en décembre), et une inflation dépassant légèrement son objectif de 2%, à 2,2% pour le "Core PCE", la mesure préférée de la Fed pour l'inflation. La hausse des prix se stabiliserait ensuite à 2% en 2022 et à 2,1% en 2023. Les précédentes projections faites en décembre tablaient sur une inflation un peu inférieure, de 1,8% en 2021, de 1,9% en 2022 et de 2% en 2023.

Ce jeudi, la Banque d'Angleterre n'a pas modifié sa politique monétaire, pas plus que ne l'avait fait plus tôt ce jour la Banque de Norvège (qui envisage tout de même un durcissement léger au second semestre). La BoE attend des signes confirmant la reprise de l'économie britannique, avec les progrès des vaccinations contre le covid. Le taux directeur demeure fixé à 0,1%, au plus bas historique, alors que le montant du programme d'achats d'actifs se situe à 895 Mds£. Les décisions ont été prises unanimement... Sur les devises, l'euro campe sur les 1,1930/$, le pétrole cote 65$ le brent.

VALEURS EN HAUSSE

Atari remonte encore de 18,7% dans la foulée de ses nouvelles ambitions

Balyo : +6% avec Sartorius Stedim

Casino bondit de 4,7%, dopé par une actualité porteuse. Le distributeur a tout d'abord annoncé hier, via la nouvelle société Lugh Company, la création du premier actif numérique français adossé à l'euro, l'EUR-L, en partenariat avec Coinhouse et la Société Générale. Le distributeur est également porté par des rumeurs d'introduction en bourse de GreenYellow, sa filiale dédiée à la production et fourniture d'électricité. Selon les sources de 'Bloomberg', une cotation de GreenYellow à Paris est l'une des nombreuses possibilités envisagées par le groupe stéphanois qui cherche à réduire sa dette en vendant divers actifs.

Eramet : +4,7% avec Plastic Omnium (+3,5%)

Société Générale gagne 4%. Les bancaires sont bien positionnées dans le palmarès avec BNP Paribas et Crédit Agricole en hausse de plus de 2%.

Stellantis : +3% avec Vetoquinol, Akwel, Jacquet Metals

Bouygues : +2,7% avec Lisi

Burelle : +2% suivi de SMCP, SII, McPhy, Saint-Gobain

Groupe Gorgé : +1,5% avec Savencia, Nacon, AXA et CNP

Mersen : +1% avec Argan, Renault, Atos

VALEURS EN BAISSE

Akka Technologies décroche de 13%. Il faut dire que le groupe de Maurice Ricci a dévoilé des comptes 2020 fortement dégradés, crise oblige, le résultat opérationnel plongeant dans le rouge, à -170,5 ME, et la perte nette consolidée ressortant à -168,8 ME. Si la société est parvenue à générer un important Free Cash-Flow de 142 ME malgré la baisse significative du résultat opérationnel, elle se montre prudente pour 2021 alors que la visibilité reste limitée.

Orapi (-10%) a vu son résultat net bondir à 9,2 ME en 2020 contre -10 ME en 2019. Orapi lance sa feuille de route 2025 et ambitionne de réaliser à cinq ans, une croissance supérieure à 5% et un EBITDA supérieur à 8%...

Des prises de bénéfices sur Technip Energie (-7%) après plusieurs séances de hausse.

Elior : -6,6% avec Virbac (-5%), Figeac Aero (-4,5%)

Mauna Kea : -3,7% avec Klepierre, Guerbet

Alten : -2,7% suivi de Alstom, Assystem, GTT

Orpea : -2,5% avec Aubay, EDF, Sodexo

Edenred : -1,5% avec Neurones, Haulotte, Getlink, Vilmorin, L'Oreal, Danone, FNAC Darty

Vos réactions doivent respecter nos CGU.