Clôture Paris : le CAC40 retombe (encore) sur les 4.500 pts

Clôture Paris : le CAC40 retombe (encore) sur les 4.500 pts

finance investisseur

Boursier.com, publié le vendredi 18 novembre 2016 à 18h00

LA TENDANCE

Comme d'habitude depuis maintenant plusieurs séances, le CAC40 ne parvient pas à s'éloigner durablement de la barre des 4.500 pts. L'indice parisien a ainsi reperdu 0,52% ce vendredi, à 4.504 pts en clôture, malgré une nouvelle tentative de rebond en matinée avec un sommet "intraday" à 4.551 pts. L'actualité est plus calme en cette fin de semaine. Les investisseurs restent néanmoins attentifs aux tensions sur le marché obligataire, ainsi qu'à la poursuite du renforcement du dollar face à l'euro. Du côté du pétrole, le baril WTI reste au-dessus des 45$. Outre-Atlantique, Wall Street s'affiche proche de l'équilibre actuellement, à quelques points de ses sommets...

Sur l'ensemble de la semaine, le CAC40 gagne 0,3%.

ECO/DEVISES

Hier, à l'occasion de son témoignage à Washington, Janet Yellen, présidente de la Fed, a confirmé la perspective d'une probable hausse des taux à court terme. La patronne de la Fed a prévenu des risques d'une politique monétaire trop accommodante sur la durée, estimant que le fait de laisser les taux aux niveaux actuels trop longtemps pourrait menacer la stabilité financière... Yellen, fragilisée par l'élection de Donald Trump, a par ailleurs précisé qu'elle entendait bien mener son mandat à son terme.

L'indice des indicateurs avancés américains du Conference Board pour le mois d'octobre 2016 est ressorti comme prévu en légère hausse de 0,1% en comparaison du mois antérieur. L'indice signale donc toujours une lente croissance de l'économie américaine.

L'indice manufacturier régional de la Fed de Kansas City est ressorti légèrement positif au mois de novembre 2016, à +1 point selon le rapport du jour, contre une lecture de +6 pts au mois d'octobre. Ainsi, l'indicateur traduit une expansion très timide de l'activité en novembre.

Les prix à la production allemands ont augmenté de 0,7% en octobre après avoir reculé de 0,2% le mois précédent. Le consensus tablait sur une hausse de 0,1%. En glissement annuel, les prix affichent une baisse de 0,4% contre -0,9% de consensus.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,0589$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 45,1$ et le Brent s'affiche à 46,2$.

VALEURS EN HAUSSE

* Sur le CAC40, Sodexo monte de 2,9% avec L'Oréal (+1,1%) ou encore Nokia (+0,5%).

* Le secteur automobile reste bien orienté avec Valeo (+2%).

* Renault gagne 0,1%. A fin octobre 2016, sa filiale Dacia a vendu plus de 477.967 véhicules dans le monde, soit une progression de 6%. Sur les 44 pays qui commercialisent la marque, 27 établissent des records de part de marché ou de ventes.

VALEURS EN BAISSE

* Mauna Kea (-11,7%) a décidé de recourir à une ligne de financement en fonds propres (Equity line financing) avec Kepler Cheuvreux. Kepler Cheuvreux s'est engagé à souscrire un nombre maximum de 1.850.000 actions, à sa propre initiative, sur une période maximale de 24 mois,

* CGG perd encore 7%. Emboîtant le pas à la plupart de ses confrères, le bureau d'analyses Gilbert Dupont vient de revoir sa copie sur CGG pour prendre en compte les trimestriels décevants du spécialiste des études sismiques. Gilbert Dupont ne vise plus que 19 Euros sur le groupe parapétrolier, contre une valorisation de 34,2 Euros précédemment.

* Vivendi perd du terrain en cette fin de semaine, en repli de 3,9%. Exane BNP Paribas est à l'origine de cette pression vendeuse puisque le broker a dégradé la valeur de "surperformance" à "neutre".

* Sur le CAC40, Engie perd aussi 2,2% avec Publicis (-1,5%) ou encore ArcelorMittal (-1,9%).

* LafargeHolcim cède 1,7% en marge d'une journée investisseurs à Londres. Les objectifs 2018 sont actualisés pour tenir compte des effets de périmètre et de change. Le cimentier a identifié et entrepris des réductions de coûts additionnelles à hauteur de 200 millions de francs suisses, ce qui lui permet de porter son objectif 2018 d'Ebitda opérationnel retraité à 7 milliards de francs suisses, après prise en compte de ces ajustements. Cela se traduira par un cash-flow libre opérationnel annualisé entre 2,8 et 3,3 milliards de francs suisses, soit 5 francs suisses par action. LafargeHolcim prévoit désormais un cash-flow libre opérationnel cumulé de 7,5 milliards de francs suisses sur la période 2016-2018.

* Pernod Ricard (stable) versera le solde de son dividende, soit 0,98 euro par action le 28 novembre 2016 avec une mise en paiement le 30 novembre.

 
2 commentaires - Clôture Paris : le CAC40 retombe (encore) sur les 4.500 pts
  • avatar
    pigeonxxl38 -

    et pourtant vu aujourd'hui a la "caisse d'épargne" ou supposée peut etre pour conjurer le mauvais sort en soignant le mal par le mal , était encore affiché pour se glorifier avec médailles et lauriers , tous les ingrédients pour vous charmez avec les S.I.C.A.V. boursiers , rien ne manquait y compris le tout petit avertissement obligatoirement légalisé ou était porté :sur le bout des lèvres "les résultats du présent ne préjuges pas ceux du futur" , rien de nouveau sous le soleil mais toujours une nébuleuse ainsi présentée , pour se débiner lorsque le vent mauvais vient a souffler , bien évidemment le cours de bourse ne suit pas un parcours linéaire vous en conviendrez , il y a toujours des montés et des descentes mais surtout de vertigineuses plongées , mais ils s'étaient bien gardés ces gredins de mentionner "gros risque de perte partielle du capital (dans le cas présenté) voir perte totale du capital engagé ce qui peut encore arriver et qui n'aurait pas manqué certaines questions a se poser avant d'ainsi s'engager voir d'alerter , cette manière de présenter n'a elle pas encore la belle clarté d'une eau de boudin ? mais au fait n'était ce pas visée la vente a découvert ou est misée non pas la hausse mais la baisse des marchés ? quand on constate dans quel univers ont avaient été entrainés a partir des années 1999 - 2001 - 2006 on comprend beaucoup mieux avec cette banque UTILEMENT dans quel criminel merdier ont avaient posé les pieds , rappel dans le genre c'est des souscriptions Eurotunnel toutes crachées !

  • avatar
    pmlnbvcxw -

    Cela prouve bien qu'il n'y a pas de croissance en France, pourtant wall street à battu son record historique il y a quelques jours.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]