Clôture Paris : le CAC40 retombe sous les 6.300 pts

Clôture Paris : le CAC40 retombe sous les 6.300 pts
Vue générale du Palais Brongniart, place de la bourse.

Boursier.com, publié le lundi 19 juillet 2021 à 18h00

LA TENDANCE

LA TENDANCE

Grosse rechute pour le CAC40 en ce début de semaine ! L'indice de la bourse de Paris décroche de 2,54% à 6.295 points en clôture après avoir perdu plus de 3% dans l'après-midi... Il s'agit de la troisième baisse significative d'affilée. L'accélération spectaculaire du variant Delta et ses nouvelles mesures de restrictions qui vont avec, notamment en France, inquiètent les investisseurs qui se demandent quelles seront les conséquences sur le niveau de croissance qui pourrait en pâtir au second semestre.
Wall Street aussi accuse le coup ce soir. Rochelle Paula Walensky, médecin-scientifique américaine et directrice des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) et administratrice de l'Agence du registre des substances toxiques et des maladies, a prévenu d'une "pandémie des non-vaccinés" aux Etats-Unis, expression également utilisée, d'ailleurs, par le président Joe Biden en personne. Les cas, hospitalisations et morts, restent inférieurs aux pics de l'hiver dernier, mais Walensky prévient de l'urgence d'une vaccination générale. "Cela devient une pandémie des non-vaccinés", assure la responsable, alors que les nouveaux cas de coronavirus ont grimpé de 70% sur la semaine passée aux USA...

ECO ET DEVISES

Le baril de brut retombe lourdement de plus de 6% sur le Nymex à 67$ environ, alors que le Brent de la mer du Nord cède 5,6% à 69$. Les pays membres de l'Opep et leurs alliés, réunis au sein de l'Opep+, se sont entendus dimanche pour augmenter la production de pétrole à partir du mois d'août face à la hausse des cours qui ont rejoint des sommets vieux de deux ans et demi sur fond de rebond de l'économie mondiale. L'organisation a également conclu un accord clef sur de nouveaux quotas de production à partir de mai 2022 afin de surmonter les désaccords entre l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis.
L'an dernier, rappelons que l'Opep+ avait réduit la production d'un volume record de 10 million de barils par jour face au ralentissement de la demande et à un effondrement des prix en pleine pandémie. L'organisation a depuis graduellement rouvert les vannes, ramenant la baisse de production à environ 5,8 millions de bpj...
A partir d'août et jusqu'en décembre 2021, l'organisation va donc ainsi augmenter la production de 2 millions de bpj supplémentaires, a fait savoir l'Opep qui s'est par ailleurs mis d'accord pour prolonger l'accord de plafonnement jusqu'à la fin de 2022, au lieu d'avril 2022 comme prévu jusque-là, afin de se donner davantage de marges de manoeuvres au cas où le rebond de l'économie serait enrayé par la progression de nouveaux variants du Covid-19. Alors que l'Arabie saoudite, comme les Emirats arabes unis, soutenaient l'idée d'une augmentation immédiate de la production, les émirats étaient opposés à la proposition saoudienne d'étendre les plafonnements jusqu'à décembre 2022 sans relever les quotas de production...

La récente poussée des infections au coronavirus provoquée essentiellement par le variant Delta ravive donc aussi les craintes économiques, alors que les opérateurs avaient misé sur une rapide réouverture de l'activité...
Les valorisations boursières après les records successifs de Wall Street incitent à la prudence outre-Atlantique où l'inflation inquiète aussi... Morgan Stanley vient d'ailleurs de conseiller de se réfugier sur les valeurs défensives, le broker n'excluant pas une phase de correction de 10 à 20%.

VALEURS EN HAUSSE

AB Science remonte de 13% avec DMS

Carmat bondit de plus de 12%. La société a annoncé aujourd'hui la première implantation de son coeur artificiel bioprothétique, Aeson, dans le cadre commercial. L'implantation du coeur artificiel Aeson a été réalisée par l'équipe du Dr Ciro Maiello, chirurgien cardiaque au Centre Hospitalier de Naples, l'un des centres bénéficiant de la plus grande expérience en matière de coeurs artificiels en Italie. Cette implantation marque la première vente réalisée par Carmat depuis sa création en 2008.

Abivax : +4% avec Valneva

Virbac grimpe de près de 3%, dopé par Kepler Cheuvreux qui a relevé sa recommandation à acheter et son objectif de cours de 270 à 370 euros.

Eurofins : +2,8% suivi de Transgène

BioMerieux : +1,8% avec Medincell et Mauna Kea (+1%)

VALEURS EN BAISSE

Ateme chute de 19% après son warning suivi de Navya qui recule de plus de 10%

Latecoere : -8% avec Pierre et Vacances

Parmi les plus fortes baisses du CAC40, Airbus et Safran perdent 6% en lien avec les nouvelles restrictions ou contraintes pesant sur le trafic aérien. Air France-KLM recule aussi de 3%.

Technicolor : -5% avec Solutions30, Klepierre, 2CRSI, JC Decaux, Synergie, Guillemot, Imerys, Elis

TechnipEnergies : -4,5% avec Chargeurs et AKKA

Société Générale et BNP Paribas abandonnent plus de 4% alors que le taux à 10 ans français (OAT) vient de repasser en territoire négatif.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.