Clôture Paris : le CAC40 revient sur les 5.500 pts

Clôture Paris : le CAC40 revient sur les 5.500 pts©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 26 juin 2019 à 18h00

LA TENDANCE

Le CAC40 a de nouveau hésité tout au long de la séance ce mercredi pour terminer en baisse de 0,25% à 5.500 pts.
Après avoir corrigé le tir sur des commentaires monétaires un peu moins 'dovish' du président de la Fed Jerome Powell, la cote américaine regagne en revanche du terrain ce soir, tandis que les espoirs commerciaux persistent, le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin estimant les USA et la Chine à 90% du chemin vers un accord...

ECO ET DEVISES

Sur le marché des changes, l'indice dollar, mesurant les fluctuations du billet vert face à un panier de devises de référence, gagne 0,1% à 96,2, tandis que l'euro pointe à 1,1380/$ Du côté des matières premières, le baril de brut WTI reprend actuellement 3,5% vers les 66,50$ le Brent, à la suite de la publication du rapport hebdomadaire sur les stocks pétroliers domestiques américains... Le brut accroît ainsi ses gains avec l'annonce d'une forte baisse des stocks de pétrole aux Etats-Unis. D'après le Département américain à l'énergie, les stocks de brut domestiques, hors réserve stratégique, ont chuté de 12,8 millions de barils sur la semaine close au 21 juin, à 469,6 millions de barils. Le consensus tablait sur un repli de 2,5 mb. Les stocks d'essence ont quant à eux diminué de 1 million de barils, alors que les stocks de produits distillés ont baissé de 2,4 millions de barils.

Dans le dossier commercial, les représentants respectifs des négociateurs américains et chinois se sont entretenus hier... Le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, ainsi que le secrétaire US au Trésor Steven Mnuchin, ont discuté lors d'un entretien téléphonique avec le vice-Premier ministre chinois Liu He. Ils ont ainsi défini le cadre des échanges qui devraient avoir lieu en fin de semaine entre le président américain Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping à l'occasion du G20 d'Osaka. Le ministère chinois au Commerce a confirmé hier ces échanges au niveau intermédiaire.
L'objectif est évidemment d'apaiser le conflit commercial actuel entre les Etats-Unis et la Chine. Trump et Xi devraient se rencontrer le second jour du sommet du G20, samedi. Les échanges d'hier auraient permis aux représentants respectifs de Washington et de Pékin de repréciser leurs opinions en accord avec les instructions des dirigeants. D'après l'agence chinoise officielle Xinhua, l'appel aurait eu lieu à la demande des USA.
Trump perçoit apparemment la rencontre comme une reprise de contact. Il entend ainsi mieux évaluer la position de la Chine. L'agence Bloomberg croit savoir que le président américain pourrait consentir un effort en suspendant sa menace pesant sur les 300 milliards de dollars de produits chinois restants importés aux Etats-Unis, qui n'ont pas encore fait l'objet de taxes supplémentaires dans le cadre de la guerre des 'tarifs douaniers'. L'agence fait aussi état d'échanges productifs au niveau inférieur entre Liu He et Lighthizer. Après la rupture des négociations le mois dernier, il ne semble toutefois pas y avoir grand chose d'autre à attendre du rendez-vous de fin de semaine que quelques commentaires rassurants de Trump et Xi sur la perspective d'un potentiel accord.

Du côté de l'Iran cette fois, la situation reste tendue, puisque le guide suprême de la Révolution islamique, l'ayatollah Ali Khamenei, a affirmé que le peuple iranien ne cèderait pas face aux pressions américaines, aux "sanctions cruelles" et aux "insultes". Il est la cible principale des sanctions américaines récentes dévoilées par Donald Trump (gel des avoirs à l'étranger...).

VALEURS EN HAUSSE

Rallye : remonte de 7% avec Valeo (+6%) et Plastivaloire (+5%)

Trigano : regagne 4% avec Air France KLM, Atari et Plastic Omnium

Casino : +3% avec Faurecia et Esi Groupe

TechnipFMC (+3%) a accepté les résolutions proposées par le département américain de la Justice (DOJ), la Securities and Exchange Commission (SEC) et les autorités brésiliennes - le Service fédéral des poursuites (MPF), le contrôleur général du Brésil (CGU) et le procureur général du Brésil (AGU) -, afin de conclure les enquêtes anti-corruption menées au Brésil et celle se rapportant à l'intermédiaire, Unaoil. La société a accepté de verser 301,3 millions de dollars à ces autorités pour conclure les enquêtes sur des agissements remontant à plus de 10 ans.

CGG : +2% en compagnie de BNP Paribas et de Fnac Darty

STMicroelectronics gagne 1,7%. L'américain Micron a dit hier soir avoir repris certaines livraisons au groupe chinois Huawei et a évoqué de signes d'amélioration de la demande. Ces annonces interviennent après plusieurs avertissements sur résultats successifs dans le secteur.

Crédit Agricole : +1,5% suivi de Carrefour, Iliad et SG

Schneider Electric (+0,7%) qui tenait une journée investisseurs a annoncé qu'il confirmait ses objectifs 2019 de chiffre d'affaires et de marges. Il a également dit viser pour cette année une croissance organique de son chiffre d'affaires comprise entre 3% et 5% et une amélioration organique de sa marge d'Ebita ajusté de 20 à 50 points de base...

VALEURS EN BAISSE

Geci : -4% avec Recylex et Haulotte

CapGemini redonne 2,7% après avoir flambé de plus de 8% en liaison avec le projet de rapprochement avec Altran.

Mersen : -2,5% avec Eiffage, Boiron et Vinci

McPhy (-1%) a annoncé l'inauguration de la première station en France destinée à l'avitaillement de bus à hydrogène. En présence des partenaires du projet, le Syndicat mixte des transports Artois-Gohelle (SMT-AG) a ainsi inauguré le vendredi 21 juin, à Houdain, la première station destinée à l'avitaillement de bus à hydrogène en France. Les technologies McPhy équipent l'intégralité de la chaîne de production, de stockage et de distribution d'hydrogène propre. Le spécialiste des équipements de production et distribution d'hydrogène équipe, avec ses technologies McLyzer et McFilling, cette première station en France pour l'avitaillement de bus à hydrogène.

Sanofi : -1% suivi de L'Oreal, EDF et Atos

Vos réactions doivent respecter nos CGU.