Clôture Paris : le CAC40 se heurte aux 6.500 pts

Clôture Paris : le CAC40 se heurte aux 6.500 pts
Vue générale du Palais Brongniart, place de la bourse.

Boursier.com, publié le lundi 31 mai 2021 à 18h00

LA TENDANCE

LA TENDANCE

Dans le calme en l'absence des investisseurs anglo-saxons ce lundi, le CAC40 s'est heurté à la barre des 6.500 pts, après avoir coté au plus haut 6.496 pts en séance... L'indice termine finalement en repli de 0,57% à 6.447 pts alors que les Bourses de Londres (Bank Holiday) et de Wall Street (Memorial Day) sont donc fermées aujourd'hui.

ECO ET DEVISES

L'OCDE vient de rehausser ses prévisions de croissance mondiale pour 2021 et 2022 de 5,6 à 5,8% et de 4 à 4,4%. Les perspectives de l'économie mondiale se sont éclaircies, mais la reprise va sans doute rester inégale et, surtout, subordonnée à l'efficacité des mesures de santé publique et de l'aide publique, prévient l'organisation basée à Paris. Dans la zone euro, la croissance est désormais attendue à 4,3% cette année puis à 4,4% en 2022.
Le débat monétaire au sein des banques centrales pour tenter de contrecarrer le retour de l'inflation ne fait que commencer. Pour le moment, les investisseurs contournent l'obstacle en espérant que la situation soit transitoire... L'euro remonte sur les 1,2225/$, tandis que le pétrole reste ferme sur les 69$ le brent avant la réunion de l'OPEP demain. L'or se traite à 1905$ l'once et le Bitcoin à 37.140$.

VALEURS EN HAUSSE

Quadient gagne 6,6%. Le groupe a dévoilé la semaine dernière un chiffre d'affaires en croissance organique de 11,1% au premier trimestre et a revu à la hausse ses prévisions pour l'ensemble de cette année. Il vise désormais une croissance organique supérieure à 4%, contre au moins 2% précédemment, et une hausse interne de son résultat opérationnel courant entre 5 et 6% contre une précédente fourchette allant de 4 à 6%. Chez les analystes, la SocGen a réitéré son avis 'achat' et sa cible de 27 euros.

Erytech : +6% avec Cibox (+5%)

Groupe Crit : +5% avec McPhy, 2CRSI

Catana : +4% avec Poxel, SES, Neurones

Boiron : +3% avec Synergie

CGG : +2,5% avec Inventiva, Devoteam, AKKA

Transgene : +2% suivi de Beneteau, Navya, BigBen

ADP : +1,5% avec Mersen, Stellantis, Savencia, Getlink

Accor gagne 1%. Acquisition Company, un Special Purpose Acquisition Company ("SPAC") sponsorisé par le groupe hôtelier, a levé avec succès 300 millions d'euros dans le cadre d'un placement privé d'Unités qui seront admises aux négociations sur Euronext Paris, dans le but d'acquérir une ou plusieurs sociétés dans des secteurs connexes au coeur de métier hôtelier d'Accor, dans l'un des secteurs parmi la restauration (Food & Beverage), le flex office, le bien-être, le divertissement et l'événementiel ou les technologies liées à l'hôtellerie. "Le caractère unique de cette opération, AAC étant le premier corporate SPAC jamais coté en Europe, ainsi que la capacité de sourcing et d'exécution de Accor qui s'appuie sur sa présence mondiale, son réseau et son expertise sur les écosystème ciblés, ont permis de générer un intérêt significatif de la part d'une large base d'investisseurs internationaux de grande qualité" commente le groupe.

VALEURS EN BAISSE

Solutions30 reperd plus de 5% avec Balyo (-3,5%)

Covivio : -3% avec Medincell (-2,5%) et Esi Group

Ipsen (-2%) a annoncé que sa demande d'homologation du palovarotène, un agoniste sélectif du RAR, agent expérimental administré par voie orale pour la prévention de l'ossification hétérotopique (nouvelle formation osseuse), comme option thérapeutique potentielle pour les patients atteints de fibrodysplasie ossifiante progressive (FOP), une maladie génétique ultra-rare, avait été acceptée par les autorités réglementaires américaines (Food and Drug Administration, FDA). La date prévue de la mesure réglementaire attribuée par la FDA dans le cadre d'un statut de revue prioritaire est le 30 novembre 2021.

Séché Environnement : -2% avec Neoen, Faurecia

CNP : -1,5% suivi de SMCP, EDF, Edenred, Elis, Voltalia

Airbus cède 1,2% après deux séances précédentes de forte hausse. Qatar Airways menace ! Akbar Al Baker, l'emblématique patron de la compagnie aérienne qatarie, avertit le géant européen sur le fait qu'il pourrait cesser de recevoir des appareils Airbus si un important problème n'est pas résolu. "Nous avons un problème avec Airbus que nous devons régler, et si nous ne sommes pas en mesure de régler ce grave problème que nous avons avec eux, nous refuserons de leur prendre des avions", a déclaré le dirigeant dans une interview accordée à 'Bloomberg TV'. Les problèmes avec Qatar Airways causeront à Airbus "un stress dans la relation avec IAG, avec LatAm, ainsi qu'avec d'autres compagnies aériennes dans lesquelles nous avons une participation", a souligné Akbar Al Baker. Le directeur général de Qatar Airways a toutefois refusé de préciser l'objet de cette prise de bec : "je ne peux malheureusement pas vous dire quel est ce sujet". Chez Airbus, un porte-parole a précisé que le groupe est en discussions permanentes avec ses clients au sujet de leurs besoins, et que les détails de ces discussions "restent confidentiels".

Sanofi : -1% avec Schneider, Valeo, Engie, AXA, BNP Paribas, Renault, Elior, Chargeurs

Danone (-0,2%). Plusieurs observateurs attribuent cette hausse du géant de l'agroalimentaire au changement de politique de planification des naissances décidé en Chine. Pékin a en effet annoncé que chaque couple serait autorisé à avoir jusqu'à trois enfants, contre la limite actuelle de deux, après que les dernières données du recensement ont montré une baisse drastique des naissances dans le pays. La Chine est un marché très important pour Danone, le deuxième du groupe derrière les Etats-Unis, notamment dans la nutrition infantile.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.