Clôture Paris : le CAC40 se rapproche des 6.300 pts

Clôture Paris : le CAC40 se rapproche des 6.300 pts
Vue générale du Palais Brongniart, place de la bourse.

Boursier.com, publié le vendredi 16 avril 2021 à 18h00

LA TENDANCE

LA TENDANCE

Le CAC40 s'est offert une quatrième séance de hausse consécutive ce vendredi en progressant encore de 0,85% à 6.287 points, au plus haut depuis la fin de l'année 2000. Le palmarès a été aidé par le secteur automobile qui a réagi favorablement aux bons chiffres du mois de mars en provenance du marché européen.
Wall Street poursuit aussi sur sa lancée ce soir, au plus haut historique. Le sentiment de marché reste dominé par l'optimisme sur la reprise économique grâce aux progrès des campagnes de vaccination et s'appuie par ailleurs sur une série d'indicateurs américains et chinois encourageants : après la vague d'indicateurs solides publiés jeudi aux Etats-Unis, la Chine a fait état d'une croissance historique de 18,3% sur un an au premier trimestre (expliquée en partie par une base de comparaison très favorable).

ECO ET DEVISES

Les indicateurs macro du jour continuent à refléter un fort rebond de la première économie mondiale, avec notamment de solides données dans le secteur de la construction en mars. Les mises en chantier de logements ont en effet bondi de 19,4% à 1,74 million d'unités en mars, contre un consensus de 1,61 million et un niveau de 1,457 million rapporté un mois avant. Il s'agit de la plus forte hausse depuis juillet 2020. Selon les données gouvernementales, les permis de construire se sont de leur côté établis à 1,766 million, contre 1,75 million de consensus et 1,72 million un mois auparavant.

L'indice préliminaire du sentiment des consommateurs américains mesuré par l'Université du Michigan pour le mois est de son côté ressorti à 86,5 en avril, contre un consensus de marché de 89 et un niveau antérieur de 84,9 (lecture finale de mars). L'indice relatif aux conditions actuelles grimpe de 93 à 97,2 et celui relatif aux attentes reste inchangé à 79,7.

La reprise de l'économie chinoise s'est accélérée au premier trimestre grâce au redémarrage soutenu de la demande intérieure et étrangère et au soutien des pouvoirs publics mais son rebond devrait s'atténuer au fil des mois, montrent les statistiques officielles publiées vendredi.
Le produit intérieur brut de la deuxième économie mondiale a progressé de 18,3% sur les trois premiers mois de cette année par rapport à la période correspondante de l'an dernier.
Ce chiffre est légèrement inférieur à celui de 19% attendu en moyenne par les économistes du consensus Reuters, mais c'est le plus élevé enregistré depuis le début de la mesure trimestrielle du PIB par Pékin en 1992. Au quatrième trimestre de l'an dernier, la croissance était ressortie à 6,5% seulement.
Le PIB chinois avait chuté de 6,8% sur les trois premiers mois de 2020 en raison notamment des mesures de confinement prises par Pékin pour freiner la propagation du coronavirus apparu à Wuhan. Il a rebondi par la suite grâce au redémarrage des exportations et, plus récemment, à la reprise de la consommation en Chine avec la réouverture des restaurants, des centres commerciaux et des concessions automobiles.

Du côté des cryptos, le Bitcoin recule de 2% à environ 61.300$, notamment affecté par la décision de la Banque centrale de Turquie d'interdire l'utilisation des cryptomonnaies pour régler des achats, en raison de risques de dommages "irréparables"... Les cours du brut consolident légèrement mais enregistrent de copieux gains sur la semaine, portés par l'optimisme croissant pour la demande de brut après le relèvement des prévisions de l'Opep et de l'Agence internationale de l'énergie. Le brent pointe ce soir à 66,80$.

VALEURS EN HAUSSE

Virbac s'envole de 18%, dopé par un excellent début d'exercice et le relèvement de ses objectifs 2021. Le laboratoire pharmaceutique français dédié à la santé animale a fait état d'un chiffre d'affaires de 266,5 millions d'euros au premier trimestre, en progression de 17,5% hors Sentinel (+7,6% à périmètre réel), et ce malgré un effet de base défavorable lié aux achats par anticipation constatés au premier trimestre 2020 avant les différents confinements. À parités et périmètre constants, la croissance ressort à +22,6% portée par le dynamisme du marché de la santé animale (augmentation des visites chez le vétérinaire).

Thermador grimpe de 7% après ses comptes très bien orientés. Balyo prend 6% avec Imerys.

Fnac Darty avance de 5,5%. Les investisseurs saluent la belle performance du distributeur de produits culturels au premier trimestre. Le groupe a réalisé sur la période un chiffre d'affaires de 1,818 milliard d'euros, en hausse de 21,7% en données comparables et de +22% en données publiées. Cette performance qualifiée de solide a été réalisée en dépit des restrictions sanitaires qui ont perduré tout au long du trimestre dans l'ensemble des pays où le groupe opère. La très bonne dynamique du chiffre d'affaires du 1er trimestre 2021 a été soutenue par les ventes réalisées sur le canal digital ainsi que par le report d'une partie des ventes des magasins fermés vers les magasins restés ouverts, soulignant la pertinence du modèle omnicanal. Fnac Darty maintient ses perspectives pour 2021 et vise une légère croissance du chiffre d'affaires et du résultat opérationnel courant par rapport à 2020.

Valeo : +4% avec Faurecia. Renault grimpe de 2,5% et Stellantis de 1,5%. Les immatriculations de voitures particulières neuves dans l'Union européenne ont donc augmenté de 87,3% le mois passé, à 1.062.446 unités. Des gains à trois chiffres ont été enregistrés par trois des quatre plus grands marchés de l'UE : l'Italie a connu la plus forte hausse (+497,2%), suivie de la France (+191,7%) et de l'Espagne (+128%). Le marché allemand doit se contenter d'une progression de 35,9%. n sursaut à nuancer toutefois puisqu'il résulte de la base de comparaison exceptionnellement basse de l'année dernière en raison des restrictions strictes imposées par les différents gouvernements pour faire face au début de la pandémie de Covid-19. Ce bond porte la hausse du marché automobile européen à 3,2% sur l'ensemble du premier trimestre avec 2,6 millions de véhicules immatriculés au total. L'Italie et la France affichent une performance positive (respectivement +28,7% et +21,1%). En revanche, l'Espagne (-14,9%) et l'Allemagne (-6,4%) voient toujours leur marché respectif reculer.

Vetoquinol grimpe de 3% après avoir enregistré un solide niveau d'activité à 128 ME pour les trois premiers mois de l'exercice 2021, en progression de +28% à changes constants et de +24% à données publiées.

Beneteau : +3% avec Sword, Catana, Mercialys, MdM

Dior : +2,5% avec Safran, Valneva, Somfy

LVMH : +2% avec Air France KLM, Chargeurs, Schneider, Publicis et LafargeHolcim

VALEURS EN BAISSE

Kaufman & Broad rechute de 5% sous les 40 euros alors que le groupe a annoncé des résultats qualifiés de "conformes aux attentes", avec, en fin de trimestre, un excédent de 21,4 millions d'euros de trésorerie nette (hors dette IFRS 16) et une capacité financière de 425,1 millions d'euros. Ils attestent également de sa capacité à préparer l'avenir reflétée par la progression de 8,2% de la réserve foncière et la hausse du Backlog global (+5%) comme du Backlog Logement (+12,5%). A court terme, le calendrier des élections à venir sur les douze prochains mois devrait continuer à peser sur le rythme de délivrance des permis de construire. Dans ce contexte, Kaufman & Broad anticipe un niveau de ses réservations en 2021 comparable à celui de 2020.

Fermentalg : -5% avec Genomic Vision (-3%)

CGG : -2,5% avec 2CRSI, Voltz et Technicolor

Seule baisse significative sur le CAC40, L'Oréal reperd 2%. Le numéro 1 mondial des cosmétiques, qui évolue sur des sommets en Bourse, a pourtant fait état hier soir d'une croissance organique de 10,2% au premier trimestre mais le consensus était positionné un peu plus haut, à 10,5%. Le chiffre d'affaires a progressé de 5,4% à 7,61 milliards d'euros, en accélération par rapport à la hausse de 4,8% enregistrée au quatrième trimestre, grâce notamment au dynamisme de la région Asie-Pacifique, Chine en tête, et à la vigueur des ventes en ligne de produits de beauté. Les analystes de Bernstein évoquent un très bon début d'année mais souligne aussi la moindre performance de la division des Produits Grand Public en raison de sa forte exposition au maquillage, où la demande est plus limitée en ces temps de confinement par rapport à d'autres produits comme les soins de la peau...

Genfit : -1,5% avec Séché, EDF, Worldline

Vallourec : -1% suivi de Euronext et de Transgene

Vos réactions doivent respecter nos CGU.