Clôture Paris : le CAC40 termine stable

Clôture Paris : le CAC40 termine stable©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 16 février 2021 à 18h00

LA TENDANCE

LA TENDANCE

En nette hausse hier, le CAC40 a stagné ce mardi à 5.786 pts, à l'écoute de la réouverture des marchés US après un long week-end de trois jours aux Etats-Unis, où l'attrait pour les actifs risqués se confirme sur fond d'espoirs d'accélération de la reprise économique avec les progrès notables dans les campagnes de vaccination, des Banques centrales toujours très accommodantes et la perspective d'un plan de soutien budgétaire massif aux Etats-Unis... Après son envolée hier, Vivendi a soufflé, en repli de 1,5% avec Bolloré (-2,5%).

ECO ET DEVISES

Le thème de la reflation mondiale continue à être joué par les investisseurs, ce qui profite en premier lieu aux valeurs cycliques. Les banques bénéficient aussi de la remontée des rendements des emprunts d'Etat avec un taux du dix ans américain de retour sur des niveaux de mars 2020 autour des 1,275%.
Le baril de brut léger américain reste proche des 60 dollars, au plus haut depuis janvier 2020, alors que la vague de froid historique qui s'abat sur le Texas a paralysé le système électrique de l'Etat et perturbé la production de brut... L'indice dollar est stable face à un panier de devises de référence. Enfin, le Bitcoin a franchi la barre des 50.000$, alors que les opérateurs misent désormais sur une plus large adoption de la principale cryptomonnaie.

VALEURS EN HAUSSE

Technip Energies s'envole de plus de 40% sur les 14 euros pour sa première séance en tant que société indépendante. Scindée de TechnipFMC (-6,5%), Technip Energies se veut être un acteur majeur de l'ingénierie et de la technologie. Le cours de référence technique de Technip Energies avait été fixé à 9 euros alors que 5 anciennes actions TechnipFMC donnaient droit à une action Technip Energies. Cette dernière, qui reste, pour le moment, détenue à hauteur de 49,9% par TechnipFMC vise cette année un chiffre d'affaires de 6,5 à 7,0 milliards d'euros et une marge opérationnelle de 5,5% à 6%.

Cibox : +17% avec Europcar (+11%) et Gl Events (+6,6%)

Haulotte : +5% suivi de Sergeferrari, (+4%) et Tikehau (+3%) avec 2CRSI et Latecoere

Alstom rebondit de 3%. L'Autorité des routes et des transports de Dubaï (la RTA) a mis en service le métro de Dubaï 'Route 2020'. Lancé en juillet 2016 et réalisé par le Consortium Expolink, réunissant Alstom, ACCIONA et Gülermak, le projet comprend une ligne de 15 km de long, dont 11,8 km en surface et 3,2 km en souterrain, ainsi qu'un échangeur au niveau de la Ligne rouge. L'extension du métro comprend sept stations dont la station Jabal Ali et la station phare sur le site de l'Exposition universelle. Le projet s'élève au total à 2,6 milliards d'euros.

Accor : +2,5% avec Essilor, Remy Cointreau

Technicolor : +1,5% avec Orapi, IPSOS, Faurecia, SoiTec, Derichebourg

Valeo : +1% avec Colas, Renault, Trigano, Dior, Pernod Ricard

Michelin pointe en légère hausse (+0,2%) au lendemain de la publication de résultats 2020 en retrait mais supérieurs aux attentes du marché alors que la hausse du dividende est vue comme une bonne surprise. Le pneumaticien a vu son résultat opérationnel des secteurs (ROS) fondre de 37% à 1,878 milliard d'euros l'an passé pour des ventes de 20 milliards d'euros, en recul de 15%. Le cash-flow libre structurel a atteint 2 milliards d'euros, grâce à une gestion rigoureuse de la trésorerie au cours de la crise et à un niveau de stocks exceptionnellement bas en fin d'année en raison de la reprise soutenue de la demande au deuxième semestre. En 2021, dans un contexte qui reste encore très incertain avec les évolutions de la crise sanitaire, les marchés Tourisme camionnette devraient afficher une hausse comprise entre 6% et 10% sur l'année, les marchés Poids lourd une reprise entre 4% et 8% et les marchés des Activités de spécialités une hausse comprise entre 8% et 12%. Dans ce scénario marché, hors nouvel effet systémique lié à la Covid-19, Michelin a pour objectif un résultat opérationnel des secteurs annuel supérieur à 2,5 milliards d'euros à parités constantes et un cash-flow libre structurel d'environ 1 MdE.

VALEURS EN BAISSE

Lysogène : -8,5% suivi de Atari (-7,5%) après des semestriels décevants

Balyo : -4,7% avec Inventiva (-3,8%) et CGG (-3,7%)

Tarkett : -3% suivi de Claranova, Klepierre

Eramet : -2,5% avec Bolloré et Séché

Guerbet : -2% en compagnie de SMCP, Eutelsat

LNA : -1,5% avec LDC et Ipsen

Prises de bénéfices sur Vivendi (-1,5%) après l'envolée du titre lundi dans le sillage de l'annonce de la prochaine distribution d'une partie du capital d'UMG aux actionnaires et de la prochaine IPO du géant de la musique, considéré comme la pépite du groupe contrôlé par Vincent Bolloré. Un repli appuyé par une note de Citi qui a dégradé la valeur à 'neutre', estimant le ratio rendement/risque "assez équilibré". L'analyste de Citi, Thomas Singlehurst, reste enthousiaste à l'égard de la décision de Vivendi, qui est non seulement favorable aux actionnaires, mais qui apporte également une valeur ajoutée en réduisant la décote de la holding. Toutefois, même en tenant compte d'une réduction " assez généreuse " de la décote de la société et d'une certaine appréciation des autres actifs, on ne peut atteindre qu'une estimation de la juste valeur de 30,50 euros par action (par somme des parties).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.