Clôture Paris : le rebond tourne court

Clôture Paris : le rebond tourne court
Vue générale du Palais Brongniart, place de la bourse.

Boursier.com, publié le vendredi 16 juillet 2021 à 18h00

LA TENDANCE

LA TENDANCE

Après un rebond à l'ouverture au-dessus des 6.500 points, le CAC40 a rapidement perdu son avance pour retomber de 0,51% de retour à 6.460 points en clôture, sur fond de craintes sanitaires persistantes et de reprise économique menacée... La saison des publications semestrielles a malgré tout débuté avec des chiffres plutôt porteurs du côté de Thermador, Vranken ou Argan.

ECO ET DEVISES

Les ventes américaines de détail du mois de juin 2021 publiées ce vendredi par le Département US au Commerce sont ressorties en croissance inattendue de 0,6% en comparaison du mois antérieur, contre un consensus de -0,4%. Hors automobile, elles se sont appréciées de 1,3% contre un consensus de +0,4%. Hors automobile et essence, enfin, la hausse ressort à 1,1%, contre 0,2% pour les attentes de marché.
L'indice préliminaire du sentiment des consommateurs américains mesuré par l'Université du Michigan pour le mois de juillet 2021 est ressorti à seulement 80,8, contre 87 de consensus de marché et 85,5 pour la lecture finale du mois de juin. Notons par ailleurs que l'indice des anticipations d'inflation de l'Université du Michigan a été de 4,8% pour sa lecture préliminaire de juillet.

Rappelons que Jerome Powell a maintenu le cap devant le Congrès américain, relativisant les chiffres récents de l'inflation et insistant sur la nécessité d'une forte amélioration supplémentaire du marché du travail avant de considérer le 'tapering', réduction des achats d'actifs de la Fed actuellement logés à 120 milliards de dollars mensuels.
Janet Yellen, secrétaire américaine au Trésor, a précisé qu'elle attendait encore quelques mois "d'inflation forte". Elle table toutefois sur un retour à la normale à moyen terme et note que les anticipations d'inflation demeurent contenues.

Ailleurs dans le monde ce matin, les opérateurs ont notamment pris connaissance des chiffres européens de l'inflation, qui se sont établis à un niveau conforme aux anticipations. Sur le mois de juin, le CPI 'core' - hors énergie et produits alimentaires non transformés - de la zone euro en données harmonisées et hors ajustements saisonniers, en glissement annuel, a grimpé de 0,9% en lecture finale selon Eurostat, comme attendu. Le CPI harmonisé hors ajustements saisonniers (IPCH - indice aux normes européennes) s'est apprécié de 0,3% par rapport au mois antérieur. L'inflation dans la zone euro a donc ralenti à 1,9% sur un an, contre 2% en mai. Les prix de l'énergie ont grimpé de 1,3% par rapport à mai et de 12,6% sur un an...
L'euro campe au-dessus des 1,18/$, tandis que le pétrole remonte à près de 74$ le brent après sa baisse d'hier. Le bitcoin recule à 32.112$.

VALEURS EN HAUSSE

Thermador Groupe (+8%) continue de bénéficier à plein de l'essor des rénovations de logements et des travaux d'amélioration. Le chiffre d'affaires a atteint 135,7 millions d'euros au deuxième trimestre 2021, en forte hausse de 46% et de 44% à périmètre constant par rapport à 2020. Sur la première moitié de l'année, le chiffre d'affaires s'élève à 262,7 millions d'euros, en hausse de 40% et de 36% à périmètre constant. Ce niveau d'activité dépasse aussi de 30% celui de 2019 à la même période. Thermador Groupe enregistre notamment son plus fort taux de croissance dans les matériels de piscines.

Solutions30 : +6% avec 2CRSI

Argan : +5% après ses comptes meilleurs que prévu avec Balyo

Vranken (+5%) a révisé à la hausse son objectif de croissance du chiffre d'affaires consolidé 2021 à +7,5% au minimum (contre +5% auparavant).

Rallye : +4% suivi de ADP, Cibox

Air France KLM : +3% avec Guillemot et Aramis (+2,5%)

Atos reprend 2% après 4 séances de baisses mais abandonne encore 20% sur la semaine suite à son avertissement.

Elior : +2% avec Ipsen, Accor

Engie : +1,5% suivi de Edenred, DBV et Voltalia

VALEURS EN BAISSE

DMS : -8% suivi de Navya (-7%) et de Abionyx

CGG : -4% avec TechnipFMC, XFab

Manitou : -4% suivi de Devoteam

Mersen : -3% avec TechnipEnergies

Neurones : -2,5% suivi de Synergie, SG, Haulotte et Stellantis

Verallia : -1,5% avec BNP Paribas, Saint-Gobain, Technicolor

Schneider Electric recule de 1% alors que Goldman Sachs reste à 'vendre' sur le dossier avec un objectif de cours ajusté malgré tout de 114 à 124 euros.

Quelques prises de bénéfices sur le luxe. Kering et LVMH perdent environ 1% et Hermès 1,5%. Suisse Richemont, propriétaire de Cartier, a annoncé un chiffre d'affaires trimestriel plus que doublé à taux de change constant, avec les performances des marques de joaillerie en Amérique. Le chiffre d'affaires du numéro deux du luxe est ressorti à près de 4,4 milliards d'euros au premier trimestre fiscal à fin juin, en hausse de 129% à changes constants et de 22% par rapport au trimestre comparable de 2019. Le Britannique Burberry n'a pas non plus démérité au premier trimestre, avec une hausse des ventes de 90% à magasins comparables et un retour sur les niveaux pré-pandémiques, dopé par la maroquinerie et les vêtements d'extérieur.

Renault Group (-1,1%) a publié des ventes mondiales en hausse de 18,7% au premier semestre 2021 par rapport à 2020. Le constructeur confirme la poursuite d'une politique commerciale sélective favorisant la croissance des volumes rentables. Dans un contexte toujours perturbé par la pandémie, Renault Group a vendu 1.422.600 véhicules au 1er semestre 2021, soit une hausse de 18,7% par rapport à 2020, mais en retrait de 24,2% par rapport au 1er semestre 2019. La marque Renault a vendu 901.500 véhicules dans le monde. En Europe, la marque Renault a vendu 532.161 véhicules (+13,2%). La marque Dacia a vendu 262.814 véhicules. En Russie, la marque LADA a vendu 200.219 véhicules.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.