Clôture Paris : le rouge l'emporte

Clôture Paris : le rouge l'emporte©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 23 juin 2021 à 18h00

LA TENDANCE

LA TENDANCE

La Bourse de Paris a reculé de 0,91% ce mercredi à 6.551 pts malgré les dernières déclarations du président de la Fed, Jerome Powell, qui s'est montré rassurant lors de son audition devant une Commission du Congrès américain, laissant entendre que la Fed n'avait pas hâte de retirer son soutien à l'économie américaine, malgré les signes inflationnistes, toujours jugés temporaires...
Tout en saluant la vigueur de la reprise économique, qui s'accompagne d'une inflation accrue, il a souligné que les facteurs d'incertitudes pesant sur le marché de l'emploi, et empêchaient la banque centrale d'agir trop rapidement pour retirer son soutien exceptionnel mis en place en mars 2020 pour lutter contre la crise du coronavirus.

ECO ET DEVISES

La récente flambée des prix sera temporaire, mais un temporaire qui s'avérera "plus long que nous ne l'avions prévu au départ", a déclaré Raphael Bostic à la 'National Public Radio', ajoutant qu'elle pourrait durer de six à neuf mois au lieu de deux à trois mois. Le président de la Réserve fédérale d'Atlanta a précisé mercredi que la Fed devrait néanmoins garder à l'esprit les 7,5 millions d'emplois perdus depuis le début de la crise sanitaire pour évaluer la situation de la reprise américaine.

Alors que les interrogations autour de l'avenir de la politique monétaire de la Réserve fédérale ne sont pas près de s'arrêter, les opérateurs ont pris connaissance de plusieurs indicateurs de conjoncture cet après-midi...
Selon IHS Markit, le secteur privé américain a poursuivi son expansion en juin, le nouvel assouplissement des restrictions liées au Covid-19 ayant stimulé les nouvelles commandes. L'indice flash IHS Markit PMI composite atteint 63,9 en juin, en baisse par rapport au niveau record 68,7 du mois de mai, mais signale néanmoins un taux d'expansion historiquement élevé. L'indice flash de l'activité de services ressort à 64,8 après 70,4 en mai alors que l'indice flash de l'activité manufacturière atteint un plus haut historique à 62,6 (62,1 en mai).
Sur le front immobilier, les ventes de logements neufs aux Etats-Unis pour le mois de mai sont ressorties sur un rythme de 769.000 unités, contre 870.000 de consensus et 817.000 pour la lecture révisée (en baisse) du mois antérieur. Le prix median de vente affiche une progression de 18,1% sur un an à 374.400$.

L'indice du dollar (qui mesure son évolution face à un panier de 6 devises de référence) recule de 0,2% à 91,6 points, alors que l'euro s'affiche en légère hausse face au billet vert, à 1,1955$ entre banques.
Enfin, les cours du brut restent au plus haut depuis plus de deux ans. Le baril de WTI échéance août avance de 1,1% à 73,7 dollars sur le Nymex alors que le baril de Brent de la mer du Nord (contrat d'août) grimpe de 1,2% à 75,65$. Les deux variétés de pétrole ont enchaîné 4 semaines de hausse consécutive, et ont bondi de plus de 50% depuis le début de l'année pour le WTI et de 45% pour le Brent. L'annonce d'une nouvelle forte baisse des réserves d'or noir aux Etats-Unis la semaine passée soutient un peu plus les cours ce mercredi. D'après le Département à l'Energie, les stocks domestiques de pétrole pour la semaine close le 18 juin ont en effet chuté de 7,6 millions de barils à 459,1 mb, contre une baisse de 3,5 mbj attendue par le consensus. Les réserves d'essence ont reculé de 2,9 mb (contre une hausse de 1 mb anticipée par le marché), alors que les stocks de produits distillés ont progressé de 1,8 mbj par rapport à la précédente semaine, contre une augmentation de 1 mb attendue.

VALEURS EN HAUSSE

Europcar grimpe de 9,5% après avoir repoussé les avances de Volkswagen

Abivax (+4,5%) a annoncé d'excellents résultats dans l'étude clinique d'induction de phase 2a d'ABX464, administré en association avec du méthotrexate (MTX), dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde. 60 patients qui présentaient une réponse insuffisante au méthotrexate et/ou aux inhibiteurs TNF ont participé à cette étude.

Abionyx : +3% avec Technicolor, Figeac Aero, Téléperformance et Solutions30

Vallourec remonte de 2%, aidé par une note positive de la SG

Pernod Ricard (+2%) anticipe désormais une croissance organique du Résultat Opérationnel Courant pour l'exercice 2020/21 d'environ +16% (Un impact de change négatif d'environ -270 ME est attendu sur le Résultat Opérationnel Courant de l'exercice 2020/21). Ainsi, le Résultat Opérationnel Courant 2020/21 devrait, à périmètre et change constants, être globalement en ligne avec celui de l'exercice 2018/19, malgré des ventes toujours affectées par les restrictions dans le On-trade et le Travel Retail, et des coûts de structure encore sous leurs niveaux normatifs.

Poxel : +2% avec Nexity, Essilor, Latecoere

Mersen : +1,5% suivi de Groupe Gorgé, IPSOS, Eramet

Wavestone : +1% avec Tikehau, Argan et Lagardère

VALEURS EN BAISSE

Metabolic : -7% avec Transgène (-6%) après l'augmentation de capital et Bastide qui reperd 4,7%

Guillemot : -4% avec GTT, Atari

Iliad : -3% suivi de Kering et de Inventiva

Accor : -2,5% en compagnie de Safran, Bouygues, Korian, Spie, Orange

Sodexo : -1,5% avec L'Oreal, LVMH, Casino, Vinci

Vos réactions doivent respecter nos CGU.