Clôture Paris : légère baisse pour le CAC40

Clôture Paris : légère baisse pour le CAC40
finance investisseur bourse

Boursier.com, publié le mercredi 06 juin 2018 à 18h00

LA TENDANCE

Le CAC40, hésitant en début de séance, est repassé dans le rouge cet après-midi, pour finir sa course en baisse légère de 0,06%, à 5.457 pts ce mercredi. Les opérateurs restent prudents en attendant plusieurs grands rendez-vous économiques : le G7 en fin de semaine (sur fond vives tensions commerciales), la réunion de la Fed mardi et mercredi (qui devrait probablement se conclure sur une nouvelle hausse du taux directeur US), ou encore la réunion de la BCE du jeudi 14 juin (avec de possibles discussions autour de l'arrêt futur du programme d'assouplissement quantitatif). Les investisseurs restent par ailleurs méfiants face au programme économique du nouveau gouvernement italien. Aux Etats-Unis, Wall Street tente actuellement un nouveau rebond, avec un Nasdaq qui évolue toujours sur des niveaux records.

ECO ET DEVISES

D'après un rapport gouvernemental aux États-Unis, la productivité non-agricole révisée du premier trimestre 2018 est ressortie en faible croissance de 0,4% en comparaison du trimestre antérieur, contre +0,7% de consensus de place et +0,7% pour sa lecture antérieure. Les coûts unitaires du travail, quant à eux, se sont appréciés de 2,9% au 1er trimestre 2018, contre +2,8% de consensus et +2,7% pour la précédente estimation.

La balance américaine du commerce international est quant à elle ressortie déficitaire de 46,2 milliards de dollars pour le mois d'avril 2018, contre -49 milliards de dollars de consensus et -47,2 Mds$ pour la lecture révisée du mois de mars 2018 (-49 Mds$ pour l'évaluation antérieure du mois de mars).

La situation reste compliquée entre États-Unis et Europe. Le 31 mai dernier, le président américain Donald Trump avait confirmé sa décision d'imposer à ses partenaires commerciaux des droits de douane sur l'acier (25%) et l'aluminium (10%). Ce mercredi, la Commission européenne affirme qu'elle infligera également des taxes additionnelles dès juillet sur certains produits importés des États-Unis. Au total, les représailles européennes concerneront plus de 6 milliards d'euros d'exports américains...

Le sommet du G7 est prévu au Canada vendredi et samedi. Donald Trump sera probablement froidement accueilli par ses principaux partenaires commerciaux. Le sommet débutera avec une session de travail consacrée à la croissance économique et au commerce, deux sujets sensibles. La brouille entre l'Europe et Donald Trump porte non seulement sur le commerce, mais aussi sur le nucléaire iranien et le changement climatique. Compte-tenu des divergences de vue sur l'ensemble de ces sujets, un haut responsable allemand s'est montré mardi pessimiste en estimant que "rien n'indique qu'un communiqué final pourra être adopté", ce qui serait une première dans l'histoire du G7.

D'après le dernier rapport hebdomadaire dévoilé par le Département à l'Energie américain, les stocks commerciaux de brut, hors réserve stratégique, ont augmenté de 2,1 millions de barils lors de la semaine close au 1er juin, à 436,6 millions de barils. Le consensus tablait sur une baisse de 1,8 million de barils. Les stocks d'essence ont eux aussi progressé plus qu'attendu, affichant une hausse de 4,6 millions de barils, alors que les stocks de produits distillés (gazole et fioul de chauffage) ont crû de 2,2 millions de barils.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1767$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 64,6$ et le Brent s'affiche à 74,9$.

VALEURS EN HAUSSE

* Akka bondit de 10%. Le groupe de conseil et d'ingénierie a indiqué hier être entré en négociations exclusives et fermes avec les actionnaires de la société PDS Tech, en vue de l'acquisition de cette société américaine dont le chiffre d'affaires s'est élevé à 260 M$ l'an dernier avec 2.600 collaborateurs.

* ArcelorMittal monte de 2,8% pour sa cinquième séance consécutive de progression.

* Sur le CAC40, Saint-Gobain monte aussi de 1,6% avec STMicroelectronics (+1,1%) ou encore PSA Groupe (+1,4%).

* Air France KLM (+0,7%). Le dirigeant du groupe hôtelier AccorHotels, Sébastien Bazin, a expliqué hier que son groupe n'avait pas besoin de devenir actionnaire pour approfondir le partenariat avec Air France KLM...

* Orange (+0,2%) a finalisé, via sa filiale Network Related Services, l'acquisition au prix de 7,7 euros par action de 59,1% du capital de Business et Decision auprès du groupe familial Bensabat, et bénéficie de promesses croisées sur 4,88% du capital restant détenus par le groupe familial Bensabat qui seront acquis à l'issue de procédures successorales en cours.

VALEURS EN BAISSE

* Amoeba (-6,7%). La publication de l'opinion du Comité des Produits Biocides a sans surprise confirmé la conclusion de la session du 26 avril dernier. Décision toujours "incompréhensible", pour la direction. "Nous ferons tout notre possible pour faire valoir nos droits si la Commission Européenne confirme l'opinion du BPC, que je considère en opposition avec des principes de base du droit français et européen", commente Amoeba.

* Plus forte baisse du CAC40, L'Oréal recule de 2,5%, après avoir enregistré trois séances consécutives de progression.

* EDF (-2,3%) et McPhy ont signé un accord de partenariat pour le développement de l'hydrogène décarboné en France et à l'international. L'investissement d'EDF Nouveaux Business de 16 millions d'euros environ dans McPhy via la souscription à une augmentation de capital réservée.

* Pernod Ricard cède 1,8%. Liberum reste vendeur avec un objectif de cours de 119 euros après que le groupe eut confirmé pouvoir dégager une solide croissance organique à moyen terme en Asie grâce à une démographie porteuse, aux fruits de la réorganisation de ses activités et au puissant levier du digital. Le broker explique n'avoir vu aucune surprise clé lors d'un séminaire investisseurs consacré aux opérations du groupe de spiritueux en Asie.

* Carrefour (-1,6%) a procédé avec succès à l'émission d'une obligation senior de 500 ME à 5 ans. Ce placement a été fortement sursouscrit, avec une demande totale de plus de 4 milliards provenant d'environ 300 ordres d'investisseurs.

* Sur le CAC40, Sanofi perd aussi 0,9% avec Danone (-1,4%).

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.