Clôture Paris : les 5.500 points sont de retour !

Clôture Paris : les 5.500 points sont de retour !©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 09 janvier 2018 à 18h00

LA TENDANCE

Le CAC40, en grimpant encore de 0,67% ce mardi, vient d'enregistrer un cinquième séance consécutive de progression, pour un gain cumulé de 4,4%. L'indice parisien, de retour au-dessus des 5.500 pts pour la première fois depuis le début du mois de novembre 2017, à 5.523 pts en clôture, affiche désormais une progression de près 4% depuis le début de l'année 2018 ! Wall Street reste également solide actuellement, sur de nouveaux sommets, en attendant une avalanche de publications trimestrielles dans les prochains jours...

ECO ET DEVISES

Le taux de chômage a reculé à 8,7% dans la zone euro en novembre 2017, son meilleur niveau depuis janvier 2009, selon les statistiques officielles publiées par Bruxelles ce matin. La situation de l'emploi s'est légèrement améliorée par rapport à octobre (8,8%) et plus fortement en glissement annuel (9,8% en novembre 2016). Dans l'UE28, le taux atteint 7,3%, au plus bas depuis octobre 2008. Eurostat estime que 14,263 millions de personnes étaient sans emploi dans la zone euro en novembre, soit 107.000 de moins qu'en octobre et 1,56 million de moins qu'en novembre 2016. Dans la zone euro, cinq pays s'affichent toujours au-delà de la moyenne : la France (9,2%), l'Italie et Chypre (11%), l'Espagne (16,7%) et la Grèce (20,5%, dernières données disponibles septembre 2017). Les taux les plus faibles se trouvent en Allemagne et à Malte (3,6%), aux Pays-Bas (4,4%) et en Autriche (5,4%). Hors zone euro, la République Tchèque (2,5%) affiche toujours le taux de chômage le plus faible. Le chômage des jeunes de moins de 25 ans ressortait à 18,2% en zone euro, ce qui représente 2,624 millions de personnes. La situation est cependant en amélioration de 286.000 personnes sur un an. Là encore, il est faible en Allemagne (6,6%), mais très élevé en Grèce (39,5% en septembre 2017), en Espagne (37,9%) et en Italie (32,7%).

Nouvelle déception sur le front de l'emploi aux États-Unis. D'après le Département américain au travail ce mardi, les ouvertures de postes aux USA pour le mois de novembre 2017 sont ressorties au nombre de 5,879 millions, contre un consensus de place de 6,038 millions et un niveau révisé (en baisse) à 5,925 millions pour le mois d'octobre.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,1923$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 62,3$ et le Brent s'affiche à 68,2$.

VALEURS EN HAUSSE

* CGG poursuit sa remontée, avec un copieux gain de 25,9% ce mardi.

* Altice (+10,5%). le marché réagit positivement à l'annonce d'une scission entre les activités européennes et américaines du groupe.

* Alten (+7,2%). Oddo BHF a réitéré son avis à l'achat sur le dossier, en relevant de 80 à 84 euros son objectif de cours ce matin.

* Vivendi grimpe encore de 4,1% et affiche une hausse de près de 10% en cinq séances.

* Figeac Aero (+2,5%). La société a signé son premier contrat direct avec Boeing, pour fournir des pièces en aluminium au programme 777X.

* Sur le CAC40, Publicis monte aussi de 2,1% avec Valeo (+1,9%), STMicroelectronics (+2%) ou encore Michelin (+1,9%).

* AccorHotels (+1,5%). Crédit Suisse passe de "sousperformance" à neutre, avec une valorisation relevée de 37,40 à 47,80 euros.

* LVMH gagne 0,2%. UBS a relevé de 255 à 275 euros son objectif de cours sur LVMH ce matin, en continuant à ses clients de recommander la valeur à l'achat.

VALEURS EN BAISSE

* Sodexo perd 2%. Les analystes de Crédit Suisse ont abaissé ce matin de neutre à "sousperformance" leur recommandation, pour un objectif de cours ramené de 105 à 100 euros. Par ailleurs, le groupe et Huawei ont signé un accord de partenariat mondial en présence de Bruno Le Maire, ministre français de l'Économie et des Finances, et de Zhong Shan, ministre du Commerce de la République populaire de Chine.

* Sur le CAC40, Unibail-Rodamco recule aussi de 0,8% avec Carrefour (-0,6%), Veolia (-0,6%) ou encore Essilor (-0,5%).

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU